Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 octobre 2011

un piano dans l'arc-en-ciel

rainbow_piano_by_darksage777.jpg

Je continue à te parler piano ? Ben oui, tien !... Et sois-y attentif, parce que si tu es à Paris le week-end des 5 et 6 novembre, tu auras la possibilité - et je t'y incite - d'aller entendre un beau concert. Le Rainbow Symphony Orchestra s'apprête en effet à ouvrir à l'Oratoire du Louvre les célébrations de ses dix ans par deux très belles œuvres : les Tableaux d'une exposition, de Modeste Moussorgski (orchestrés par Maurice Ravel), et la Rhapsodie sur un thème de Paganini, de Rachmaninoff.  Un voyage entre le romantisme slave et un expressionnisme russe à la française.

Le jeune et brillant Alphonce Cemin, qui, entre autres talents, assure les répétitions au piano des étoiles montantes de l'Atelier lyrique à l'Opéra Bastille, y aura le beau rôle. Assistant aux derniers réglages alphonse cémin.jpgde l'orchestre dimanche dernier, je l'observais de dos, onduler sous les rondeurs des cordes, s'enflammer sur les accords, égrener des pirouettes sautillantes entre deux variations. Il y aura de la couleur. Et du beau son car l'orchestre a l'air près. John Dawkins obtiendra, comme toujours, le meilleur de ces musiciens amateurs qui consacrent tant de week-ends à perfectionner leur jeu et à trouver leur phase, au détriment de grasses matinées qu'ils n'auraient pourtant pas volées - j'en sais quelque chose !... Mais quand on veut être à la hauteur des défis qu'on se fixe.

Aller, à 15 euros la place (en tarif prévente), ce n'est pas la mer à boire. Et si ça te tente, on peut même se retrouver avant ou après le concert pour boire un verre et faire plus ample connaissance... Tu me fais signe ?