Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 septembre 2010

un robinet sonnant et trébuchant

eau.jpg

Ma copine Fiso nous montre encore une fois tout l'intérêt qu'elle porte aux questions de l'eau et son acuité sur le sujet, en publiant un billet fort bien documenté à l'occasion de la sortie d'un documentaire jeudi dernier, Water Makes Money. A défaut de voir le film - dont le nombre de diffusions programmées est réduit, mais qui malgré quelques raccourcis malheureux ne manque pas d'efficacité pédagogique - je ne saurais que trop t'inviter à aller le lire, et à suivre les liens qu'elle te suggère pour approfondir le sujet.

Et si les multinationales perdaient la bataille de l'opinion et, dans la foulée, quelques marchés de l'eau dans nos villes ? Et si les pouvoirs publics retrouvaient un peu de leur pouvoir de contrôle sur la gestion de la ressource, la plus vitale de toutes ?... Affaire à suivre, la plupart des contrats de délégation de service public arrivent à échéance en 2012.

05 avril 2009

la dictature de la bouteille

bouteille-eau.jpg

Les eaux glacées du calcul égoïste est un blog que j'affectionne. Toujours très au fait de l'actualité de l'eau. De la grande actualité. Mais parfois aussi des petites mesquineries de tous les jours, de celles qui en disent long, qui trahissent de grandes hypocrisies, et préfigurent une sorte de totalitarisme. On y apprenait ainsi en fin de semaine, que les eaux Cristaline avaient obtenu d'un maire - au moyen d'un ignoble chantage à l'emploi - qu'il mette son véto à une action pédagogique organisée par une classe de collège, dans le cadre d'une action d'éducation à l'environnement, parce que les enfants avaient calculé ce que représentait, en CO2, les déchets cumulés liés à l'utilisation de bouteilles en plastique, et faisaient la promotion de la consommation de l'eau du robinet pour lutter contre le réchauffement climatique. Et dire que se termine à peine la semaine du développement durable...!

Je n'ai pas beaucoup d'affection pour les marchandiseurs de l'eau en général, et de l'eau en bouteille en particulier. Cristaline, c'est cette marque qui n'avait pas hésité, il y a deux ans, à dénigrer dans une campagne de publicité l'eau du robinet. Leur affiche représentait une cuvette de WC barrée d'une croix rouge et comportait ce slogan : "Je ne bois pas l'eau que j'utilise". C'était déjà abjecte ! La société Eau de Paris, et eau-cristaline.jpgd'autres, sont d'ailleurs en procès contre Cristaline depuis.

Mais là, utiliser un petit pouvoir économique pour instrumentaliser un élu de la République contre le travail éducatif et citoyen d'enfants, c'est franchement à gerber. Ce n'est pas demain la veille que je reboirai de la Cristalline. "Qui prétend que Cristaline a bon goût ne doit pas souvent boire l'eau du robinet!". C'est derrière ce message qu'un appel à boycotter Cristaline avait été lancé : ici.

J'en profite pour signaler à Gilberto, un ami restaurateur du Nord, qui ne lit pas ce blog - c'est donc une private joke dans le vide - que je me suis procuré une carafe : je la lui remettrai dès que nous nous verrons autour de sa meilleure pizza du monde, c'est à dire très bientôt.