Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 juin 2010

le temps utile

bettencourt-woerth.jpg

Où l'on apprend que le monsieur du gouvernement en charge de faire avaler une réforme des retraites déjà ficelée par notre président est marié à la dame qui s'occupe de gérer les intérêts de la femme la plus riche de France.

Il m'importe peu de savoir si cette dame - Madame Woerth, la femme du ministre - agit dans le cadre de la loi ou si elle couvre des fraudes fiscales, il m'est absolument égal de savoir si le fait que son mari ait été ministre des finances avant d'être ministre du travail constitue ou non un conflit d'intérêt au sens juridique du terme. Il me suffit de savoir que ce couple d'État tire une partie - que je suppose substantielle - de son revenu de services rendus - légalement ou non, ça ne change rien - à l'une des plus grandes fortunes du monde. Et qu'avec superbe, aplomb, ou tout ce que tu voudras, ce monsieur nous explique qu'il n'y a pas d'alternative à la régression sociale, que les vieux devront désormais travailler deux ans de plus, ou bien se priver d'une retraite à taux plein.

Le même qui demande aux pauvres de donner leurs deux plus belles années de retraite à leur travail de merde, gagne beaucoup d'argent en veillant par contrat à ce que les intérêts d'une vieille dame très riche soient bien protégés.

Le feuilleton de la pitoyable débâcle des Bleus me passionne mais ne m'endort pas. Alors jeudi, je manifesterai pour le maintien de la retraite à 60 ans, pour le retour à 37 trimestres et demi de cotisation, et pour que les revenus financiers de Liliane Bettencourt soient taxés au même taux que les revenus du travail. Non seulement parce que ça suffirait à équilibrer notre système de retraite, mais surtout parce que je ne vis pas pour travailler, mais que je travaille pour vivre.

Je crois que les êtres humains ont besoin de temps libre et que le temps libre est du temps socialement utile. C'est du temps pour la vie, pour l'amour, c'est du temps pour le bénévolat, pour la citoyenneté, c'est du temps pour s'occuper de ses proches, pour s'occuper de son corps et de sa santé, pour entretenir sa maison, pour la vie des territoires, c'est du temps pour écrire, pour peindre, pour créer, pour la culture... Le temps libre fait faire beaucoup d'économies à la société

Ce temps-là, malheur à qui voudra me le prendre !