Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25 février 2009

un halo en plein jour

4c547580-a751-11dd-a2f6-63704ef9f9b4.jpg

Je rentrais du Musée d'Orsay. En milieu d'après-midi. Je retournais vers mon bureau, dans la banlieue sud, plutôt détendu, j'avais tout lieu de l'être. J'avais basculé sur la rive droite à hauteur de Chatelet, pour récupérer la voie express.

Ralenti à un feu par un véhicule qui tournait à droite, à hauteur du Pont neuf, je dus marquer l'arrêt, à moitié engagé, puis redémarrais une fois l'obstacle levé. Entre-temps, le feu avait sans doute rosi, et je perçus derrière moi un éclair se former. Comme un halo dans la lumière du jour. Une bulle de ouate, diffuse, grandir, m'envelopper, embrasser tout l'environnement urbain, puis crever et disparaître... Un millionième de seconde.

Quelle chiotte !

Qu'est-ce qui m'attend à présent ? Combien de points ? Combien de centaines d'euros ? Moi qui conduit toujours avec une infinie prudence, qui enclenche le régulateur de vitesse en toutes circonstances pour ne jamais me laisser dépasser, il a fallu quoi ? Et merde !