Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 juin 2012

France-Suède : ça grimace

dcunaked.JPG

C'est un sport qui se joue à qui perd gagne. Et où ce n'est pas le plus qualifié qui grimace le moins à la fin. Ambiance de dimanche électoral, hier soir, dans un pub où les matchs de rugby ont d'habitude meilleure allure. Pourtant, j'en ai pris l'habitude de me vautrer : deux mois et quatre soirées que je finis déculotté, les jeux brouillés : Mélenchon progresse, mais distancé par Le Pen, il devient transparent. Le Front de gauche gagne en voix et en pourcentage, mais son groupe est laminé par la vague socialiste. La bière est fraîche, mais la béarnaise pèse lourd sur l'estomac... la politique et le foot : même embrouille. Tout ce qu'il faut pour débander.

Bon, à partir d'aujourd'hui, j'essaye de tourner la page des occasions manquées. Et de sauter d'un meilleur pied !