Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01 juin 2008

le bourrin souverain

258037198.jpg

Ah ! les piscines... il y aurait des pages à écrire sur les piscines. Celles de Paris, celles de banlieue, celles de Province, celles de Budapest... Elles disent toujours quelque chose de la culture locale de l'eau. Et souvent aussi sur l'état des services publics municipaux.

Dans ma lointaine banlieue, il y en a une qui a toutes les qualités, le stade nautique départemental de Mennecy : bassin olympique de 50m, bassin d'entraînement de 50m aussi, horaires d'ouverture plutôt étendus. La seule chose, c'est qu'elle est fermée depuis Noël pour intervention technique ! Alors le week-end, j'écluse les établissements environnants. Avec horaires de chiottes garantis. Et pataugeoire familiale le dimanche matin. Bon, faut faire avec. A la plus proche de chez moi, ils ne se fendent même pas d'une ligne d'eau. T'es condamné à regarder droit devant à chaque mouvement, et à slalomer. Total, tu sors de l'eau avec la nuque en compote à force de relever la tête.

Mais si tu veux nager le dos, pas d'alternative, il faut t'affirmer. Prendre possession d'une partie du bassin, marquer ta ligne, et ne pas en démordre, quoi qu'il arrive.

Évidemment, tu ne peux le faire que si tu es le plus fort. Il te faut avancer, comme un bourrin. Creuser ton sillon. Ne laisser personne s'y 637096363.jpgimmiscer, obliger tout le monde à s'écarter sur ton passage. Tu dois te blinder sur les premières longueurs, préparer ton corps, tes membres, à prendre quelques coups, tenir tes muscles en alerte, tout en leur gardant leur flexibilité. Et alors, alors le bourrin devient le souverain. Tout autour de toi le monde barbote dans un joyeux désordre, mais  toi, toi, tu es craint, ou plutôt respecté parce que tu dégages de la puissance, tu incarnes l'ordre, la volonté, la rectitude et l'absolu. Tu n'as pas nié le désordre, tu lui a juste contesté son territoire. Tu t'es donné les moyens d'exister.

Et tu as pris une nouvelle revanche sur ton adolescence.

17:55 Publié dans divers | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : natation, nager, crawl, piscine