Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19 février 2009

restons amants (bis)

brutos10747.jpg

J'aime beaucoup cette chanson, surtout dans son interprétation par Maxime Le Forestier, dont le découvrais les paroles au mois d'août et l'envie de la reprendre à mon compte, à mon coeur, à son corps, de toutes nos forces. Histoire d'avancer sur un chemin dans la montagne et gravir un horizon de lin.

Cette version, par Julien Clerc, me paraît plus mielleuse, moins sensuelle, presque platonique. Mais n'est-ce pas ce que nous sommes devenus, des amants platoniques ?

19 octobre 2008

une pause pour les cerveaux chamboulés

crbst_pochettedepuistoi.gif

La chanson engagée. Tu te rappelles cette expression ? A une époque, on fustigeait ça, allons-donc, l'art n'est pas une tribune ! ou on l'adorait, voyez bien qu'on ne peut pas rester les bras croisés, face à tant de misère ! Aujourd'hui, plus personne n'en parle.

Mais finalement, y a-t-il autre chose qui compte que l'engagement ? L'engagement dans l'amour, l'engagement dans la vie, dans la société, l'engagement dans le réel, l'engagement dans l'autre... L'engagement, c'est la forme ultime de l'intérêt, de l'attention qu'on porte à l'autre, c'est une projection, une façon de plonger dans des yeux, ou de s'ouvrir au monde... alors que la chanson soit engagée, comment pourrait-il en être autrement ?

J'ai rencontré par hasard samedi ce groupe qui sort ce mois-ci son premier album. J'y trouve de la fraîcheur et j'y entends de la promesse, alors j'ai voulu te la mettre en partage, là.

Voilà ce que son label en dit :

"Mémo est le fruit de la rencontre de quatre musiciens issus de différentes formations de la scènes lilloises. Rodés par leurs expériences de la scène, ils mêlent leurs talent au sein d'un groupe qui leur ressemble en portant haut les textes de Freddy Holleville.

La force de Mémo, c'est cet oeil intact qu'il ballade autour de lui pour saisir le trait parfois ridicule des situations dans lesquelles nous sommes.
Mémo ne gesticule pas dans tous les sens, il ne dénonce pas à tout va, il pointe surtout la bêtise et la difficulté à "vivre des choses simples".

Mémo conte ces situations choquantes, absurdes. Il se glisse dans la peau de ceux qui finalement abandonnent et se perdent. Et sans jamais juger, s'interroge sur ces huiles vendues pour faire passer les difficultés d'une implacable machine à vivre, à aimer.

Et puis reste la musique, pour partager, pour en rire.

Mémo offre une pause aux cerveaux chamboulés et réserve ses salves aux endormis.

C'est en ami qu'on partage les histoires de Mémo. Un p'tit bonhomme jaillit des blessures de la vie, qui fait irruption tout écorché, touché, feignant parfois l'indifférence, mais loin d'être désabusé."

23:04 Publié dans divers | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : chanson, mémo

11 août 2008

quoiqu'il advienne restons amants

brutos3256_By_DylanRosser.jpg

Tiens, on entend ça un peu partout en ce moment.

C'est le grand retour de Maxime Le Forestier, qui fit mon éducation sentimentale en chanson, de sa voix chaude, de ses mélodies suaves et de ses textes sensibles. Il y a vingt-cinq ans. L'autre jour dans le Lot, en buvant un café avec mes amis, je me suis laissé aller à écouter les paroles plus attentivement...

Pourquoi, Saiichi, as-tu pensé, toi, que ça ne pouvait pas être possible ?

_________________________

Qu'un jour les choses le temps pas rose
Les événements nous imposent
La fin des sentiments
Qu'un jour se suivent les invectives
Les égarements la dérive
Chacun séparément

Quoi qu'il arrive restons amants
Restons amants des hôtels sombres
Des rendez-vous dissimulés
Où vont s'entrelacer les ombres
Aux dangers mélangées

Restons amants des plages vides
Où novembre aimait nous jeter
Laissons frémir aux vents avides
Les lèvres dérobées

Même si les gares si les regards
Indifféremment nous séparent
De plus en plus souvent
Même si se tiennent ta main la mienne
Pour la fin des temps que nos vies deviennent
Celles de tous les gens

Quoi qu'il advienne restons amants
Restons amants des impatiences
Des minutes qui sont comptées
Des trésors de ruse et de science
Pour se retrouver

Restons amants des corps à corps
Des peaux qui savent où se trouver
Laissons les coeurs qui battent encore
L'un à l'autre mêlés

La petite mort
L'éternité...


Découvrez Maxime Le Forestier!