Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06 janvier 2008

Le fleuve gelé

0ef982e2851473bc0a8191db56b5c1c0.jpgParmi les cadeaux que j'ai reçus à Noël, il y a ce très beau livre : Le Fleuve Gelé, de Olivier Föllmi (éditions de La Martinière).
Olivier Föllmi est photographe. Avec son épouse, mèdecin anesthésiste, il est parti vivre dans l'une des régions les plus isolées du monde, au coeur de l'univers himalayen, et y est resté pendant plus de quatre ans. Il en a ramené des photos rares, d'hommes et de femmes qui font corps avec la rudesse de la nature.
Dans son ouvrage, on y croise des visages burinés, des mains âpres, des yeux de braise, des corps accablés, des costumes dépouillés, de longs cortèges dans des paysages époustoufflants, une certaine sérénité des groupes... J'ai pris plaisir à m'y plonger.
Des photos qui font froid dans le dos parfois, et qui réchauffent le coeur, souvent, tant, 273df1312026751a7813716ee6e5d24c.jpgplus que photographier ces gens, lui et sa femme semblent les avoir aimés. J'ai de l'admiration pour les personnes qui ont un authentique esprit d'aventure, au point d'adopter des modes de vie qui leur sont étrangers pour pénétrer totalement un univers, loin de toute quête exotique et superficielle.