Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 janvier 2013

MPT, PMA, MGB et autres bons enfants

manif pour tous.jpg

Le pire, c'est ça. Ces bons enfants, là. Sourire, famille, décontraction. Juste la vie ordinaire. Juste la vie rêvée. C'est ça le pire. Ils auraient eu des figures hirsutes, ils auraient eu les oripeaux de la bondieuserie ratatinée, le faciès fascisant, au moins, on aurait su qu'ils ne nous aimaient pas. Même pas mal, en prime : on le savait déjà ! Mais non, ils étaient là, avec des ballons bleus, des pancartes roses, des mouflets sur les épaules. Ça dansait la carmagnole, c'était joyeux. Et du coup, c'était violent. Affreusement violent. Ils ne s'en rendaient pas compte, ivres de la foule qu'ils étaient, mais du coup, c'était quasi-criminel. Ils nous aiment bien, hein. Mais juste à notre place. Juste pas avec les même droits. Juste parce qu'on menacerait la famille, l'équilibre de la société, voire la paix mondiale. Mais ils nous aiment bien. Ils sont même prêts à nous laisser le PACS, tiens, tout exprès, même s'ils ont oublié qu'ils n'avaient pas voulu en entendre parler il y a quinze ans. Ils nous aiment à notre place. En souffrance, même. C'est bon pour la compassion, la souffrance !

Un enfant, c'est un père, et une mère, voilà. Le maximum filial comme minimum vital. En dehors de ça, on ne sait pas, prions pour eux.

Pourtant, j'attends encore les statistiques : les statistiques des salauds, par exemple. Les fils de putes : combien sont donc fils de pédés, ou de lesbiennes, les fils de pute ? Les Staline, les Hitler, les Mussolini, les Polpot ? Allez ! Dans ces quatre-là, juste ces quatre, a-t-on un seul fils de pédé ? Élargissons la liste alors : Prenons les Ben Laden, les Georges Ibrahim Abdallah, prenons les Khadafi, Kim Jung Il et autre Pinochet. Prenons les tueurs en série, tiens, ces jeunes fous venus tirer à bout portant dans les écoles elephant-splash1.jpgaméricaines pour les mémorables carnages de ces dernières années... prenons les tous, tous, et voyons voir : combien de fils de pédés, combien de fils de gouines ? On a les statistiques ? Non, rien ? Dommage !

Alors partons sur autre chose. Si les homos, ça ne fabrique pas des criminels, il doit bien y avoir autre chose, une autre raison de s'y opposer, à ce foutu mariage gay, non ? Ça fait des malheureux et des malheureuses, c'est ça. Des paumés peut-être. Des asociaux. Ou des homosexuels encore... Ça fait des dépressifs. Des anorexiques. Des suicidés... Ah, là on a des chiffres ? Comment non, rien ? Rien de rien ? Ah si, 59 études ont été menées en Amérique ces dernières années. Leurs résultats ont été compulsés, et ils sont édifiants. Même taux de normalité, même taux de difficultés. Un peu moins d'homosexuels chez les fils et filles d'homo. Un peu moins de mariage aussi à l'âge adulte, mais un peu plus de vie en couple. Un peu moins de suicides aussi... Bien sûr, les lobbys catho ont financé les contre-expertises qui s'imposaient, la technique des marchands de doutes est bien connue : l'homo-scepticisme, après le climat-scepticisme. La ficelle est bonne pour tous les sujets, suffit d'y mettre le prix, et le référencement sur Internet ! Mais les fais sont têtus, et eux, ils n'ont pas de prix, même s'ils n'ont pas de réseau !

Alors le suicide, parlons-en ! Ils y pensaient, ces bons-enfants du tout-Paris, au suicide, quand ils étaient dans la rue ? Ils y pensaient à tous ces mômes, qui traversent dans la souffrance la découverte de leur homosexualité, qui se sentent hors du monde parce que leur monde les rejette, le monde en rose et bleu, le monde des bons-enfants ? Le monde qui ne leur veut pas de mal, hein, qui est même prêt à les tolérer, pourvu qu'on reconnaisse bien qu'ils ne sont pas pareil, qu'ils n'ont pas droit à la famille, peut-être même pas à l'amour ?

Ils y pensaient à l'envie de mort qui les taraude, ces jeunes, tant ils n'ont ni la force ni l'envie de se révolter contre tant de gentillesse, tant compte l'amour des leurs et tant ils ont peur de le perdre qu'ils ne voient pas d'autre issue que celle de disparaître sans laisser de trace au milieu de la joyeuse carmagnole ?

Un jour de printemps des années quatre-vingt, au milieu d'une joyeuse fête dominicale dans le patio de notre maison, au milieu d'une franche rigolade j'ai entendu mon père lancer à la cantonade "le jour où je te vois une boucle à l'oreille, je te déshérite, mon fils !" C'était une boutade. Si loin de sa pensée, de son amour et de sa tolérance. C'était les années quatre-vingt. C'était une bouffe entre quarantenaires avancés. Un peu de vin et beaucoup de rires. Ce jour-là, personne n'a rien vu, peut-être même pas moi, mais j'en ai pris pour dix ans. Dix ans à ne pas imaginer possible un coming out. Dix ans à espérer la mort comme une délivrance. L'ambiance avait été bon enfant. Sur le moment, le coup ne m'avait pas fait mal. Les ballons auraient pu être bleus et roses, il y avait du monde et des rires. C'était juste ça, le pire, que mon père ne m'offre rien contre quoi me révolter. J'étais lâche et il ne me restait que le ravalement. De salive, et de façade.

Moi, je m'en suis sorti, mais je n'arrête pas de penser à ceux qui ont le courage d'aller au bout de leur désespoir. Leur seule arme contre les bons enfants. Et la seule statistique qui justifie qu'on aille au bout de l'égalité des droits.

Allez, le 27, on reprend notre revanche. Pas dupe de l'opération diversion que cela représente pour Hollandréou et son gouvernement à l'heure de toutes les capitulations sociales. Les socialistes ont renoncé à inscrire la procréation médicalement assistée dans la loi, alors qu'elle se pratique légalement en France depuis trente ans - histoire sans doute qu'on continue un peu à culpabiliser, quand même. Normaux, oui, mais pas tout à fait tout à fait...

Je suis content que ce soit Marie-George Buffet qui tienne bon sur ce coup-là, j'espère qu'il y aura du monde à gauche pour soutenir son amendement en faveur de la PMA...

Commentaires

Si vrai, si juste, merci.

Écrit par : Olivier Autissier | 15 janvier 2013

MERCI!

Écrit par : PascalR | 15 janvier 2013

c'est vrai qu'en parlant de la PMA , elle est déjà légalisée et je ne vois pas pourquoi en faire un foin, à moins que je ne sache pas ce que c'est exactement.
Oui, tu as raison, que finalement cette pseudo"normalité" est violente, mais les participants à cette manifs m'ont tous parus un peu déjantés et has been, non? et apparemment, il y a bien plus de monde pour le mariage pour tous que contre....oui, maintenant, il faut faire mieux le 27!!!
curieux quand même comme ce projet de loi a fait ressortir toute cette homophobie latente....peut-etre contexte de crise? ou juste qu'il y a encore du boulot à faire dans les esprits, et que la crise ne facilite pas les choses...

Écrit par : arthur | 15 janvier 2013

En te lisant, je me disais, en effet combien de pédés ?
Combien de petits pédés qui s'ignorent encore sur ces épaules si solides dans leur certitude ?
Combien de pédés qui se font ignorer avec ces épaules ? Combien de pédés qui s'écrasent et se cachent sous cette bienpensance ?
Combien de pédés sous ces airs d'hétéro ?
Combien de vrais pères pédés faux hétéros qui renieront un jour leurs enfants pédés déclarés ?
Combien de vraies femmes hétéro qui ne savent pas que leur homme est un beau pédé ?
Hé, je sais de quoi je parle !
Et en te lisant, je n'étais pas fier de ce que je cache, au moins ceux-là qu'ils aient un minimum de cohérence et de décence. Que tous les pédés s'ils le souhaitent puissent être aussi père que moi.

Écrit par : estèf | 15 janvier 2013

OUI tout ça et le reste...
Je marcherai le 27, obstinée la vieille que je deviens., comme je le fus lorsque les "bienpensants" dégueulaient sur la loi Veil.
Lutte Nuptiale il nous faut la gagner !

Écrit par : mume | 16 janvier 2013

Pour estef: mais toi, même si pas fier de ce que tu caches(tout comme moi), je pense que tu ne serais pas allé à cette manif(et tu n'y étais pas, tout comme moi) et tu irais certainement à la manif pour le mariage pour tous du 27 si tu étais à Paris, tout comme moi...tu as des opinions que tu peux exprimer, sans forcément révéler ce que tu caches et qui ferait voler ta vie en éclats (mais c'est un autre débat)

Écrit par : arthur | 17 janvier 2013

J'aimerais tellement que ce billet soit lu plus loin que la blogo, qu'il arrive sous les nez morveux de tous ces abrutis qui pompent notre énergie juste en braillant comme des veaux leurs saintes horreurs !
M’est avis qu'elles ne sont pas bien funky leurs pipes à tous ces missionnaires !
Et l'autre là, la frigide barjot qui balance avec son regard de cocker abandonné sur le bord de l'autoroute un 15 aout par 45° que quand même hein, faut que les jeunes garçons se prennent en main, cessent de jouer comme ça avec leur corps, les déviances sexuelles nous tueront ma bonne dame ! (le tout après avoir expliqué qu'elle avait des amis homos pour preuve, je fréquente le bar "jesaisplusquoi")
Mais coupez lui le micro avant que d'autres lui coupent les poignets !

J'ai de plus en plus mal à mon pays qui me ferait presque avoir honte d'être hétéro, tiens.

Écrit par : féekabossée | 19 janvier 2013

Tu crois qu'il faut y voir un signe ?
Au moment où je poste le commentaire précédent ça sonne à l'interphone "bonjour, je suis Régis Perrin, je voudrais parler avec vous de la valeur de la bible ..."
"Haaa, NON pas eux, oust, dehors, laisser mon air en paix !"
Alerte ! invasion !

Écrit par : féekabossée | 19 janvier 2013

-> Olivier Autissier -> Se retrouver quand il faut sortit du silence et de l'hypocrisie... Ton commentaire me touche, et ton billet tout autant :-)
-> PascalR -> J'ignore ce qui t'a conduit jusque-là, mais bienvenue et merci... ou plutôt de rien. A bientôt ;
-> arthur -> Je crois que toutes les phobies sont latentes. Et qu'elles ressortent en temps de crise. On n'est pas les seules victimes, hélas ! Le boulot est à faire dans les esprits, pour gagner une véritable "culture de paix" en quelque sorte, mais aussi dans la vie, pour redonner sens et dignité à chacun...
-> estéf -> magnifique commentaire, comme d'habitude. L'essentiel n'est peut-être pas d'être sincère partout, d'admettre que là où l'on s'est enfermé, eh bien il y a bien des murs, mais au moins d'être sincère avec soi-même, et de garder rivées en soi les fondements de ce qui est humain, pour savoir s'autoriser les écarts et épargner ceux qu'on aime...
-> Mume -> C'est la lu-utte nuptia-ale, grouppons-nous et demain...!! On s'y croisera donc
-> feekabossee -> Tu sais ce que je fais, moi, quand Régis Perrin frappe à ma porte. Je le garde chez moi deux heures, le contredit ou au contraire l'approuve. Et je me dis qu'au moins, ces deux heures-là, il ne les aura pas passées avec plus faible que moi. Tu sais quoi : la veste me va à ravir !! Comme tes bottes, j'espère...

Écrit par : Oh!91 | 19 janvier 2013

Roooo j'adore !
Je suis enchantée que cette veste de peintre te plaise tant, moi je la kiffe !
Et mes bottes pour l'instant laissent place aux boots Décath dont on est tant adeptes ici ! (un jour je vivrai au bord de l'océan, c’est clair !)

Écrit par : féekabossée | 20 janvier 2013

-> feekabossee -> Il me les aurait fallu tes bottes : je me suis caillé des pieds toute la journée à la manif aujourd'hui...

Écrit par : Oh!91 | 27 janvier 2013

Pas toujours magnifique quand même... Je vais essayer de te le prouver.
Je voulais en rajouter et puis j'ai été happé, je reviens après la bataille.
Je suis sidéré par cet appel au naturel et au biologique. Ce grand n'importe quoi qui pourrait nous ramener aux pires moments de notre proche histoire. Cette négation de toute construction et évolution d'une société humaine.
Tentons le biologique. Osons le rapprochement avec ces espèces de grands oiseaux qui élèvent la couvée en trio. A ce propos, il y a quelque temps, dans un sauna bio, j'ai recroisé un splendide trio qui m'avait déjà fasciné. Une beauté et une harmonie à presque couper le souffle dans des poses qui autrement pourraient confiner à la pornographie. Je les aurais mariés sans aucune clause de conscience.
Mais je m'égare, c'est pas le sujet.
Je te laisse me censurer...

Écrit par : estèf | 18 février 2013

-> estéf -> Un sauna bio ? Qu'est-ce que c'est que cette espèce ? Un endroit où on baise bio, c'est ça ? Et comment ça se pratique, la baise bio ?
Autrement, c'est le Monseigneur Barbarin qui te remercie bien d'apporter de l'eau à son moulin : "après le mariage homo, la polygamie (pour toi, c'est fait), l'inceste" et j'ajoute la zoophilie, parce qu'il l'a pensé très fort... Moi, pour ton trio, je renoncerait au mariage, et je leur laisserai l'harmonie. Puis on en reparle dans cinquante ans.

Écrit par : Oh!91 | 19 février 2013

Je rêve ! Citoyen Oh!, tu donnes du monseigneur maintenant, avec une majuscule en plus...
La zoophilie, c'est quand on couche avec une personne qui prône le retour au biologique ? (rien à voir avec la baise bio, je te rassure ! :-) )
Pour cette trinité, tu as raison, laissons leur l'harmonie...

Écrit par : estèf | 23 février 2013

-> estéf -> mais tu ne dis rien sur le concept de baise bio, de sauna bio !?! une esquive ? Je ne te lâche pas sur ce cioup-là !

Écrit par : Oh!91 | 23 février 2013

Pas besoin d'aller fouiller la généalogie des dictateurs sanguinaires ou tueurs fous, dont on t'opposera qu'ils sont minoritaires. Une personne sur 10 en France serait concernée par l'inceste; elles non plus ne sont pas fils de pédés ou filles de lesbos mais fils et filles de papa-maman.
Issue d'une famille salie par le poids de l'inceste et du secret, je ne peux donc qu'appuyer tes propos et c'est ainsi d'ailleurs que je défend, depuis que je suis en âge d'avoir une opinion, le droit à l'adoption des couples homos.
La PMA, moins, mais c'est parce que je suis farouchement pour l'égalité hommes-femmes ;)
Bisous mon choub'. Je suis rentrée moi aussi et jusqu'ici ... tout va bien :)

Écrit par : Fiso de retour de son stage d'abstinence sexuelle | 25 février 2013

-> Fiso -> sur la PMA, je lâche pas l'affaire, on s'en parlera !

Écrit par : Oh!91 | 02 mars 2013

Je croyais avoir répondu... La baise bio, c'est quand tu le fais avec quelqu'un qui se respecte, qui te respecte et qui respecte ton/son environnement. Un sauna bio, ce serait un endroit où tu se sens bien pour trouver ça...
Et ton seigneur ?

Écrit par : estèf | 13 mars 2013

-> estéf -> A propos de monseigneurs... m'est venue une vision horrible, cette semaine, en voyant un Cardinal fermer la Chapelle Sixtine pour le conclave. Je me demandais ce qui pouvait bien se passer derrière ce lourd portail : et m'est passée par l'esprit l'image d'une partouze. 117 vieillards en dentelle, retroussant leurs jupons, dans le secret absolu et éternel, pour s'envoyer en l'air dans toutes les positions... Je te jure, on était loin du sauna bio, et c'était pas bandant pour deux sous... Bon, pardon !!

Écrit par : Oh!91 | 17 mars 2013

Les commentaires sont fermés.