Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01 juillet 2012

trente ans de passés bientôt

1945021_photo-1333881706471-1-0.jpg

Il a rendu l'âme. Celà fait quelques années qu'il traînait en lambeau dans mon porte-feuilles. A l'occasion de contrôles de routine, les agents de la marée-chaussée ne manquaient jamais une occasion d'évoquer le montant de la contravention à laquelle m'exposait de ne pas le faire refaire.

Mais les démarches administratives ne sont pas mon fort, et je ne cours pas derrière les passages à la préfecture, trop longtemps associés aux interminables, incertaines et douloureuses obligations pour régulariser les titres de séjour des hommes de ma vie.

Finalement, tout est allé assez vite. C'était il y a une petite quinzaine. J'ai été orienté par un guichet d'accueil provisoirement installé dans une algéco, en raison probablement des travaux en cours. Puis j'ai du choisir entre deux files, celle qui concernait les permis ne se distinguant pas si clairement que ça de celle qui délivrait les cartes grises. Une fonctionnaire a gentiment vérifié que je disposais bien de tous les documents nécessaires, à l'exception toutefois des photos, me dit-elle, car je devais absolument m'abstenir de sourire. Elle m'a donné un numéro en expliquant que j'en avais pour une bonne demi-heure et m'indiquait la direction du photomaton.

Je n'avais pas suffisamment de pièces, j'ai donc du rechercher une machine à monnaie. Celle de la salle d'attente où je me trouvais était en panne, je me suis donc déplacé vers celle de la salle des cartes de séjour. J'ai introduit un billet de dix euros. La machine m'a rendu le change, exclusivement en pièces de dix et vingt centimes. Ça ne s'arrêtait pas de tomber, dans un doux cling-bling de machines à sous. J'ai eu l'impression d'avoir gagné au jeu, ce qui était quelque peu incongru dans cette salle d'inhumanité où d'autres destins étaient suspendus à de terrifiants pile ou face.

J'en ai rempli comme j'ai pu mon porte-monnaie, les poches de jeans et de veste, me suis installé dans la cabine où j'ai introduit mes pièces jaunes une à une au moyen d'un poussoir - et cinq euros, en pièces jaunes, ça prend du temps. Puis j'ai obéi aux instructions : yeux à hauteur, pas de sourire, le visage de face, la pupille dilatée. La machine ne s'est juste pas préoccupée de savoir si j'étais bien rasé ni si j'avais un col de chemise. J'ai sélectionné l'image de la deuxième prise. L'affaire était dans le sac !

Quelques minutes plus tard, à l'appel du 179, je me suis présenté au guichet, une dame que je flattais de ne pas avoir son âge, au moment où elle me glissait que son permis à elle aussi allait avoir trente ans, me remit mon nouveau graal. Tout beau, tout propre, partiellement plastifié, mais sans encore la puce électronique qui, paraît-il, sera obligatoire à partir de 2013.

C'est ainsi que j'ai pu offrir à ma carte grise un nouveau partenaire, dépourvu de rivet cette fois, avec qui elle cohabitera à longueur de routes au fond de mon sac en compagnie d'un petit bout de papier vert que je lui change chaque année.

Et à toi, la toute première photo que je publie sur ces pages à visage découvert, car la dame en question à bien voulu m'en restituer les boucles juvéniles...

permi photo 2.jpg

Commentaires

Sexy boy... Enfin dévoilé...
J'en profite et retourne mater le beau gars riveté.
Yep. Sexy. Très.

Écrit par : πr | 01 juillet 2012

A l'occasion de ma virée en Australie, je me fis établir un permis de conduire international, la gentille dame du guichet me refit d'autorité le beau tout rose parce qu’il avait 32 ans...
Bien que parfaitement conservé...pas comme sa propriétaire !

Écrit par : mume | 01 juillet 2012

Trente ans? Ici, il faut obligatoirement renouveler le permis de conduire (qui n'a jamais porté de rivets, que je sache) tous les cinq ans. Aussi, si on change de province, comme la régulation des transports automobiles est du ressort provincial, il faut aussi changer de permis. Tiens... ça me rappelle qu'il me faudra faire renouveler le mien d'ici décembre... Ça fait déjà cinq ans que je suis en Alberta.

Écrit par : Doréus | 02 juillet 2012

Ah les boucles ... tu penses qu'elles pourraient revenir si tu laissais repousser ? j'ai bien aimé l'épisode des pièces : -) je te montrerais le mien, tu vas rire.

Écrit par : Bougrenette | 02 juillet 2012

très mignon le jeune Oh!
et πr a bien raison, sexy...

Écrit par : Gilles | 02 juillet 2012

Waouh, la bombasse ! Comment je t'aurais emballé, moi, au lycée !
Faudra que je te montre le mien aussi, un vrai ptit mec (de face, parce que de profil, y'a plus de doute ;))

Écrit par : Fiso | 03 juillet 2012

Mais pourquoi perdons-nous nos cheveux ?
Fin de l'espèce ?
Lavages trop fréquents ?
Piscine ?
Ou ...

Écrit par : olivier | 03 juillet 2012

@Olivier : non ! ca, ca rend sourd... ;-)
Et puis certains ont encore tous leurs cheveux
Cela dit, la photo sexyyy !!!

Écrit par : Kigou | 04 juillet 2012

Je viens te taguer ici, c'est plus drôle ;)
Entre eaux douces et eaux merveilleuses, on rend le fleuve aux foules ...
Tu en rêvais, relèveras-tu le défi ? Moi j’hésite encore ...
Un billet que tu ne peux pas louper, je t'offre le support :
http://www.parisalanage.com/
Bisous mon ch .... (...)

Écrit par : Fiso | 04 juillet 2012

Oh! avec des cheveux !! Ca vous va bien, un 'ti côté Julien Clerc années 70 ! C'est fou comment cela peut changer la physionomie :-)

Écrit par : Gicerilla | 05 juillet 2012

@ Fiso : merci pour le lien, j'en connais un autre à qui je vais proposer le défi ! Ce serait drôle de se retrouver à Paris.

Écrit par : Gicerilla | 05 juillet 2012

-> πr -> Je crois bien qu'il était mieux foutu à trente ans qu'à vingt, le gars !... (publication en 2022 ?)
-> mume -> Ah bon, même bien conservé, ils te l'on fait refaire ? Pour le mien, ils n'ont invoqué que son état, jamais son âge...
-> Doréus -> 5 ans ? Non !! Même pour les passeports, chez nous, ils sont passés à dix ans... Y'aurait-il donc plus bureaucratique que nous ?
-> Bougrenette -> garde-le tien près de toi, alors, pourrait bien qu'on se voie très bientôt. Je te confirme, si ça pousse chez moi, ça boucle. Avec juste un ennui désormais : les cheveux blancs bouclent pas de la même façon que les autres, ça ferait donc un joyeux bordel sur la tête...
-> Gilles -> Le Oh! d'avant te remercie pour le compliment. Le Oh! d'aujourd'hui ne sait pas trop comment il doit le prendre...;-)
-> Fiso -> Je crois qu'il y a pas mal de nanas qui cherchaient à m'emballer, à l'époque. Je m'en étais choisie une pour me protéger une fois pour toutes. mais qui sait, t'aurais bien pu passer avant toutes les autres... Quant au défi !! Oui, j'ai vu ça il y a quelques temps, aussi, et je dois dire que j'hésite, j'hésite... J'ai en ce moment retrouvé mon niveau de forme et d'entraînement, la chose doit donc être possible. Mais faudrait qu'on se le fasse à plusieurs, histoire que j'ai la motivation. C'est quand la date limite d'engagement ? Sinon, tu as vu le petit film qui se trouve sur cet onglet : http://www.parisalanage.com/la-seine-saine ?
-> Olivier -> Pour ça, je suis tranquille, je ne les perds pas trop, mes cheveux. Disons qu'ils se poivre-et-sélisent, et que c'est déjà pas si mal ;
-> Kigou -> J'INTERDIS A QUICONQUE DE SE RENDRE SOURD AVEC MA PHOTO D'ADO ATTARDE !!! Non mais...;-)
-> Gicerilla -> j'aime bien la comparaison avec Julien Clerc... nageriez-vous avec moi à travers Paris ?

Écrit par : Oh!91 | 05 juillet 2012

Comment le prendre?
je n'ai jamais vu le Oh de maintenant, mais à te lire depuis pas mal de temps, je le devine pas mal du tout...
et toutes ces longueurs à Roger Le Gall ou autre piscine, ça doit laisser des traces non?

Écrit par : Gilles | 05 juillet 2012

J'arrive après la bataille...
Je ne me rendrais pas sourd maintenant, mais à l'époque j'aurais pu, beau gosse. Dis-donc, avec une petite barbe ce devait être pas mal aussi, non ?
Quant à l'Oh d'aujourd'hui, je pense encore plus qu'il serait pas mal avec des boucles poivre et sel... tu devrais vraiment essayer !

Écrit par : estèf | 11 juillet 2012

-> Gilles -> "Ça doit laisser des traces"...? Ou ça évite peut-être que le temps n'en laisse de trop grossières...
-> estéf -> Je n'ai malheureusement pas la mèche à la Dominique de Villepin pour laisser le poivre-et-sel me gagner la chevelure. Je laisse l'essai à d'autres...

Écrit par : Oh!91 | 13 juillet 2012

Qui te parle d'une grande mèche balayant le front ? Non juste 3-4 cm maxi de boucles grises, au moins histoire d'essayer, une petite fantaisie passagère comme celle qui envahit les joues ou les mentons.

Écrit par : estèf | 18 juillet 2012

-> estèf -> en guise de petite folie, je serais plus enclin à tout raser, en fait. A 3-4 cm, ça ne frise pas vraiment, mais ça donne un truc un peu informe qui n'obéit plus à rien. Faudrait peut-être laisser atteindre 8-10 pour que l'expérience devienne intéressante - lors d'un prochain séjour sur une île déserte ?

Écrit par : Oh!91 | 20 juillet 2012

Va pour 10 cm, et essaie un coiffeur mixte pour dompter tout ça !

Écrit par : estèf | 21 juillet 2012

-> estéf -> Si je t'écoute, je finis hippie avant la fin de l'année ;-)

Écrit par : Oh!91 | 23 juillet 2012

Jésus-Christ Superstar

Écrit par : l´évangile selon zarxas | 19 octobre 2012

Les commentaires sont fermés.