Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11 mai 2012

l'effet Ferrat

Capture blog-it.JPG

Voilà à quoi ça ressemble, des statistiques de fréquentation. A entre2eaux, les connections oscillent habituellement autour de 500 visiteurs par jour. Au 21 mars, un mois avant le premier tour et alors que je m'y exaltais, prenant part par ce biais à la campagne, la fréquentation tombait, soudainement divisée par deux : c'est le grand creux au milieu du graphe. Les choses sérieuses se passaient ailleurs, c'est évident. Je m'agitais néanmoins.

Et puis il y eut la lettre de Torreton à Jean Ferrat. Des mots sensibles mis sur la dérive haineuse et inquiétante du pouvoir, l'appel sourd à la raison pour garder espoir. La campagne venait de se terminer pour Mélenchon et les sept autres challengers, mais mon blog connaissait son pic, un niveau jamais atteint avec plus de 1000 clics par jour pendant trois-quatre jours, suivi d'une décrue assez rapide et une stabilisation au niveau d'avant. Comme s'il avait fallu, déception aidant, se retrouver sur des valeurs, se tenir chaud. Puis les choses sont revenues à ce qu'elles étaient. La rivière est finalement revenue dans son lit après l'étiage et la vague impétueuse. Il ne s'est rien passé en apparence.

Tiens, la crue et la vie des fleuves, c'est justement le thème du festival de l'Oh!, qui se déroule ce week-end, à Paris et en Val-de-Marne. Après Torreton, cela nous fera encore un peu de rêve. Ça tombe bien, on va en avoir besoin pour les semaines qui viennent...

Les commentaires sont fermés.