Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 avril 2012

sois belle et rebelle

présidentielle 2012,mélenchon

C'est à toi que j'écris ce billet. A toi, ma France, insoumise par mission. A toi qui chantes aux accents de Jean Ferrat ou de Zebda, à toi qui désespères depuis des lustres de ce jour qui ne vient pas, ni sa couleur d'orange, toi ma France étourdie par des décennies d'impuissance. Ma grande France, ma petite France aux minuscules égratignures.

A toi que font vibrer les airs de nos classiques ou les audaces de nos contemporains, mais qui vois se fermer la porte des opéras. Ma France assourdie par l'élitisme des cultures. Assoiffée de beauté.

A toi mon monde, passé par là depuis bientôt cinq ans, partager des larmes, des révoltes ou des instants coquins. Ma France d'amants, d'ami(e)s, de frères et sœurs lyriques, secrets, impétueux.

Quelque chose peut se passer, quelque chose comme une soudaine accélération. Tout ne sera pas réglé alors, mais un chemin nouveau pourra être ouvert. Avec sur ce chemin des espaces pour discuter, pour inventer, pour expérimenter, pour chaparder aux marchés le monopole des idées et de l'action. Pour se considérer autrement entre hommes et femmes du monde.

C'est à toi que j'écris, dans tes hautes montagnes, tes bruyères d'Ardèche, sur les lèvres tendres de notre Méditerrannée à Oran ou à Grenade, au milieu de tes dossiers, de tes budgets à boucler, de ta famille à aimer, de tes misères à consoler. A toi qui crains les groupes les ligues ou les processions. A toi qui te méfies du rouge mais qui aimes le rouge. A toi qui crées chaque jour des images. A toi, partagé entre la déraison du raisonnable et le réalisme de l'utopie. Qui veux être authentique.

A toi ma France que j'aime : sois belle et rebelle, c'est le jour ! Prends le pouvoir !

présidentielle 2012,mélenchon

Commentaires

Jusqu'au bout... j'ai lu son programme in extenso, j'ai lu des articles et interviews, je suis aller écouter ses interventions sur quelques sujets qui me tenaient à cœur, pour avoir l'information à la source, j'ai même utilisé un comparateur de programmes en ligne, j'ai aussi eu quelques prises de tête familiales dont je me serais bien passé...
Mais j'ai gardé ma liberté, au poing la rose.
Il va y avoir de quoi faire, nous nous retrouverons sur d'autres chemins, d'autres idées, d'autres rades inconnues.

Écrit par : estèf | 22 avril 2012

-> estéf -> Il y avait lui, son programme. et puis il y avait la dynamique et le mouvement. C'est pour ces derniers que j'ai voté, sans état d'âme pour les premières... Les rades inconnues sont aujourd'hui dans un sacré brouillard. Putain, 18%, pour combien de temps notre vie politique se trouve-t-elle ainsi verrouillée ?

Écrit par : Oh!91 | 23 avril 2012

Jusqu'au moment de prendre mon bulletin sur les piles j'ai hésité:utile ou coeur? Le cœur a eu le dernier mot sans regret..Car en optimiste indécrottable je compte sur la rose dans 15 jours et que sa couleur ne soit pas trop pâle...
Fallait que je te le dise, après t'avoir fuit car la décision devait être mienne...

Écrit par : jelaipa | 23 avril 2012

-> jelaipa -> J'ai de la fierté à ce que tu me dises ça. Je sais que beaucoup auront fait la bascule de l'autre côté. Mais y a-t-il lieu de blâmer ? La pureté est une forme de mort. Il faut que le cœur soit le plus fort... Mais les hésitations font de nous des hommes et des femmes libres, et nous permettent de ne jamais oublier que les choses et les situations sont toujours complexes.

Écrit par : Oh!91 | 23 avril 2012

Les commentaires sont fermés.