Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 avril 2012

les cartes en main

prenez le pouvoir.jpg

Voilà, chacun a les cartes en main. J'aurais beaucoup donné dans cette campagne du premier tour, dans la vie comme sur ce blog. Reste à attendre le verdict.

Hier à la Porte de versailles, Jean-Luc a donné son dernier meeting. Brillant, argumenté, éloquent, étoilé d'humour. Un style où tu trouveras ton compte ou non, mais qui a contribué à la réussite du rassemblement avec le Front de gauche. Au même titre que l'espoir de changement.

Les derniers sondages de ce jour placent Hollande à 27, 28 ou 29 %. Sarkozy dévisse. Marine le Pen et Jean-Luc Mélenchon sont au coude à coude, avec un léger avantage à la première, miraculeusement ressuscitée par une certaine presse cette semaine quand Mélenchon était vilipendé.

Le seul enjeu de ce premier tour sera donc celui-là. Le Pen et sa haine resteront-ils à la place qu'on leur prédit : 3èmes, c'est à dire à l'affut, prêts à mordre, demeurant l'insupportable verrou de la démocratie française ? Ou Mélenchon, dont l'alternative est porteuse de solidarité, de générosité et de réalisme, qui rappelle à la gauche quelles sont ses obligations à l'égard des hommes et de la justice, feront-ils à la place la percée attendue ?

La vie politique de notre pays sera-t-elle, à l'avenir, faite d'un débat sur les véritables choix de société, ou entretiendra-t-on dans sa cage le chien de garde qui interdit de penser l'alternative au libéralisme ?

C'est le seul enjeu. Mélenchon devant ou derrière Le Pen. Le seul.

Les jeux sont faits. Mais toi, tu as encore une carte à jouer.

Jean-Luc Mélenchon - Discours de Paris Porte de Versailles

Commentaires

"Le seul enjeu de ce premier tour sera donc celui-là".

Non. On n'est pas là pour jouer. Cette élection doit permettre de donner un président à la France. L'enjeu de l'élection présidentielle est de donner un Président à la France pas de faire une troisième place.

Écrit par : Nicolas | 20 avril 2012

-> Nicoals -> Ça te foutrait la pétoche, hein, une gauche qui pèserait dans l'élection pour pousser vers une vraie politique de gauche !?!... C'est tellement confortable une Le Pen qui ramène tout au vote utile. D'ailleurs, il a fait quoi, Hollande, il a dit quoi, pour dénoncer le programme de la fasciste ? On l'a vu monter au créneau ? Alors s'il-te-plait, maintenant que la place de la gauche au second tour est sécurisée, laisse chacun exprimer ses idées. Ou faire sauter les verrous. Je rappelle qu'il y a bien deux tours à l'élection présidentielle. Quoi qu'on en pense !

Écrit par : Oh!91 | 20 avril 2012

Tu es complètement à côté de la plaque. C'est sur une phrase que tu as sortie que je rebondis. Elle est lamentable.

En outre, ce n'est pas Marine Le Pen l'ennemi. C'est Nicolas Sarkozy, c'est lui qui a fait la promotion des idées de MLP pendant cinq ans.

Je me fous totalement de la place de la gauche au premier tour, c'est la place de la gauche au second qui m'importe.

Je sais, vous vous en foutez. Méluche a dit que vous serez au pouvoir dans 10 ans. Vous êtes suicidaire. C'est demain que je veux que nous soyons au pouvoir.

Maintenant, si vous trouvez que l'élection sert uniquement à ce branler sur une troisième place, vous connaitrez le destin de Bayrou...

Écrit par : Nicolas | 20 avril 2012

Oh, vous semblez avoir comme unique adversaire Hollande. Ne vous trompez vous pas de cible?
Cette démarche fait le jeu du président sortant et de Marine le Pen.
Curieux résultat.

Écrit par : marine | 20 avril 2012

-> Nicolas et marine -> (assemblage sans préméditation) Je ne me trompe pas de cible. Battre la droite, défaire Sarkozy, c'est indispensable. Mais cet objectif, pour prioritaire qu'il soit, ne peut conduire à nier le droit d'intelligence sur ce qu'il convient de faire après. Parce que l'après prépare l'après d'après, et je ne veux pas de déception qui conduirait au fascisme. Je revendique donc ce droit d'intelligence, haut et fort, et je m'insurge contre l'injonction que vous me faites, que vous nous faites, d'un alignement inconditionnel derrière un homme au prétexte qu'on le dit en tête. La politique, ce n'est pas ça. Et je vous dénie le droit de m'accuser de faire le jeu de la droite ou de l'extrême droite. Ce n'est pas digne de gens de gauche...

Écrit par : Oh!91 | 20 avril 2012

Je ne te fais aucune injonction, je te reproche une phrase. Une seule...

Écrit par : Nicolas | 20 avril 2012

-> Nicolas -> Entendu, il y a donc deux enjeux. Et deux tours...

Écrit par : Oh!91 | 20 avril 2012

Et voilà le résultat...
Il est bien loin le pronostic des 21.6...
A quoi toute cette agitation et ses invectives ont servi, si ce n'est réveiller la droite et ses extrèmes.
Il va maintenant s'unir derrière Francois.

Écrit par : marine | 22 avril 2012

-> marine -> votre analyse est particulièrement pernicieuse, décidément. Quant au pronostic, il n'était qu'un rêve tant qu'il était permis. J'ai ce matin déjà les pieds sur terre, rassurez-vous. Quant à m'unir, j'y pense, quoi qu'avec vous et votre sectarisme, ça me soit dur. Heureusement, j'en connais d'autres... et que j'ai la conviction que Sarkozy doit être battu.

Écrit par : Oh!91 | 23 avril 2012

Les commentaires sont fermés.