Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17 avril 2012

vu de l'étranger, Mélenchon ça le fait

front-de-gauche.jpg

Mélenchon est une énigme. Pas l'homme, mais la dynamique qui s'est mise en mouvement dans une élection présidentielle dont la fonction est pourtant plus d'enfermer que de lever des verrous.

Un éditorialiste économique du Guardian, l'Américain mark Weisbrot, estime même dans les colonnes du prestigieux journal qu'il est le candidat idéal pour la France. Et c'est argumenté avec clairvoyance :

" (...) Mélenchon veut aussi réduire le temps de travail, augmenter le salaire minimum, ainsi que les impôts pour les plus riches. Il rejette l’absurdité de l’équilibre budgétaire - comme d'ailleurs la plupart des économistes aux États-Unis - et fustige l'absence d'engagement de la Banque centrale européenne en faveur du plein emploi. Cette démarche est pertinente d’un point de vue économique puisque, notamment en période de récession, la BCE peut créer de la monnaie. C'est ce qu'a  fait la Réserve fédérale américaine en créant 2 300 milliards de dollars depuis 2008 sans craindre une inflation excessive.

Mélenchon veut aussi faire sortir la France de l’OTAN. Ce serait là une très bonne chose pour la France, mais aussi pour le monde. Initialement, l’OTAN a été créée pour contenir l’Union soviétique qui, au cas où certains ne l’auraient pas remarqué, n’existe plus. Les Américains n’ont plus besoin d’  « alliés » qui aident nos gouvernements à occuper d’autres pays comme l’Irak ou l’Afghanistan, ou à entamer une autre guerre dangereuse et déraisonnable, comme nous semblons nous préparer à le faire en Iran.  (...)"

Et puis un chef d'Etat, rien que ça. Pas le Secrétaire général du parti communiste chinois, pas Hugo Chavez, mais le président équatorien, Rafael Correa, celui qui a impulsé et qui défend les principes de la révolution citoyenne, par des voies pleinement démocratiques dans son pays. Celui qui a été le premier à inscrire le droit à l'eau dans la constitution de son pays :

" (...) Le nouveau Front de Gauche que tu mènes est une référence pour les mouvements progressistes de toute l'Europe, nous sommes sûrs que vous saurez affronter les défis posés par ce moment historique de la réalité européenne. Ce soutien populaire croissant est une preuve que l'Europe peut, elle aussi, surmonter le fondamentalisme néolibéral qui fait subir aux citoyens le coût de la crise, repoussant ainsi les aspirations sociales et enracinant les inégalités. (...)"

D'autres journalistes étrangers s'exprimaient il y a peu sur cette bizarrerie : à suivre là.

Et puis ce petit montage qui remet quelques idées au clair à propos des éternelles hésitations et regrettables divagations de Michel Onfray :

 Alors, d'ici dimanche, ne lâchons rien !

Commentaires

*
Bravo !
Quel article intelligent déployant l'intelligence pour défendre l'intelligence. Souhaitons que ce 'grand homme en devenir' puisse présider la France et la conduire vers un avenir digne de son histoire, de son peuple et de ses idéaux !
*
PS : Félicitations particulières pour le montage vidéo : "Afin que nul n'en ignore..."
*

Écrit par : RED_BAKKARA | 17 avril 2012

Je m'informe je m'informe ... ; -)

Écrit par : Bougrenette | 17 avril 2012

Je me doutais... Onfray...
J'ai noté aussi qu'"il n'y a pas de petit peuple".
Tout ça me rassure.

Écrit par : estèf | 17 avril 2012

Melenchon aux 2 tours!
Prenez le pouvoir!

Écrit par : Jules | 18 avril 2012

-> RED_BAKKARA -> Grand homme en devenir, je ne sais pas, qu'il puisse présider la France encore moins, mais il aura apporté un souffle qu'on ne croyais pas possible de renaître de sitôt, et ça, c'est précieux. merci de ton passage et de tes encouragements...
-> Bougrenette -> Je vois ça, je vois ça... Tu viens Porte de Versailles demain ?
-> estéf -> allez, lâche-toi, va...
-> Jules -> Déjà au premier, et si on peut l'avoir pour le second, ce sera bonus ! Résistance !!

Écrit par : Oh!91 | 18 avril 2012

Les commentaires sont fermés.