Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 novembre 2011

première dame des petits peuples

Danielle Mitterrand.jpg

Il y a juste un mois. Ce seront mes derniers souvenirs. Elle fêtait les 25 ans de la fondation France-Libertés et avait reçu ses amis, les partenaires de ses combats : l'Amérique latine, les minorités opprimées et les combattants de l'eau étaient là. Entre deux spectacles, j'avais osé m'approcher d'elle et lui dire l'admiration qu'elle m'inspirait.

Mes mots avaient été maladroits, mais les siens furent précis, posés et tendres. Elle s'était laissée caressée la main et nous avions trouvé dans le regard de l'autre un sourire de jouvence. L'instant dura quelques secondes - tatouées aujourd'hui sur le fond de ma rétine.

La première dame des peuples a éveillé en moi - en nous ? - le sens du Bien commun. Dans l'ombre ou la lumière. Je pleure.

16:30 Publié dans divers | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : danielle mitterrand

Commentaires

Nous pleurons

oh oui, triste, bien triste

femme jamais dans les faux semblant

grande Dame

irremplaçable

Écrit par : Gilles | 22 novembre 2011

très ému, pensées à notre belle dame

Écrit par : estèf | 22 novembre 2011

-> Gilles -> Seras-tu au Pont des Arts, demain, pour le dernier hommage ?
-> estéf -> ces pensées, je les jetterai à la Seine, à l'heure de l'hommage, pour qu'elle suivent le fil de l'eau et en perpétuent le cycle...

Écrit par : Oh!91 | 23 novembre 2011

Comme je suis déçu; Oh, d'apprendre ce jeudi soir via ton post qu'il y avait un hommage Pont des Arts aujourd’hui ..
bien sûr que j'y serais allé..

Écrit par : Gilles | 24 novembre 2011

Le Pont des arts ? Celui là ? Les cadenas ?
Oh quelle belle idée !
J'étais tellement certaine que tu lui rendrais un hommage, quand j'ai entendu la nouvelle dans ma voiture l'autre jour...
On a quand même raison de croire qu'il y a encore des gens pour faire du bien à l'âme de l'humanité.

Écrit par : feekabossee | 24 novembre 2011

-> Gilles -> Bah ! il y avait du monde et de l'émotion, Il y avait tout ce que la gauche a d'authentique et tout ce qu'elle compte aussi de calculateurs. Ils étaient tous là, à guetter la caméra pour s'y faire voir. Mélanchon, Aubry, Duflot... Delanoë aussi, qui n'a même pas été fichu de leur installer une sono digne de ce nom pour que la prise de parole de Gilbert Mitterrand fut entendue !
-> feekabossee -> Les cadenas n'avaient jamais été aussi jolis, recouverts de pancartes qui exprimaient des messages généreux. C'est du Pont des Arts que Danielle Mitterrand avait lancé sa campagne des Porteurs d'eau, en juin 2010. C'est pour cela que ce lieu fut choisi : hommage à son dernier combat, celui du Bien commun.

Écrit par : Oh!91 | 25 novembre 2011

Les commentaires sont fermés.