Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29 septembre 2011

Lloyd, John, Thomas, Jean-Meriadec : c'est assez, non ?

deûle noyade.jpg

La Deûle tue encore. Un quatrième jeune homme, en quelques mois. 19 ans, franco-britannique, soirée bien arrosée... On n'en saura pas plus. Les journalistes semblent s'intéresser aussi peu que les enquêteurs - qui ont classé sans suite les trois précédentes noyades - à la piste homophobe.

Ce quatrième corps a été retrouvé, comme les autres, à proximité du quartier de la Citadelle, pourtant connu pour être un lieu de drague gay. Un lieu tout indiqué, après avoir passé une soirée à rire avec des copines de promo dans des bars de la ville, pour aller chercher avec qui finir sa nuit, ou simplement se soulager d'un trop plein de vie.

Mais non, pas de trace de violence, dit l'autopsie, ce sera donc un drame de l'alcool. Il faudrait sécuriser les berges de la Deûle, et ça tombe bien puisque l'on y installe actuellement une ligne de vie, conséquence des trois drames précédents. Quelques crétins en appellent même à la recouvrir, la Deûle. Un couvercle. Cacher cette eau en ville que je ne saurais voir. Préconisation à contre-temps car l'heure est plutôt à la réouverture. De la Bièvre, des canaux, de ce qui apporte la vie en ville. Et si rarement la mort, même alcool aidant.

Pourquoi s'interdit-on de s'interroger sur ce qui fait que la Deûle, elle, porte la mort ? Qui veut taire l'homosexualité supposée, avérée - ou simplement possible - de ces chers disparus ? Une instruction démissionnaire et elle-même homophobe, dans le Département du sinistre Vanneste ? Des familles aveuglées par le chagrin, qu'il faudrait préserver de la vérité et du déshonneur ? L'inconfort moral ?

Depuis que je publiais cet article, soufflé par un lecteur-ami de ce blog, les meurtres de la Deûle me valent une fréquence impressionnante de connections. Ça veut dire qu'on s'y interroge, et que l'on doute de la volonté de la justice de se donner les moyens de trouver des réponses.

Espérons que l'enquête va rouvrir, et que la Deûle n'aura pas à recracher un cinquième cadavre !

Commentaires

merci Oh de cette veille
que leur faut-il de plus ?
le procureur semble bouger un (tout petit) peu
Pour autant, le parquet de Lille ne ferme la porte à aucune hypothèse : « À ce jour aucune piste n'est écartée ni privilégiée, nous cherchons à comprendre car il y a encore des zones d'ombre », assure Frédéric Fèvre (le proc).
Il serait temps de comprendre !

Écrit par : olivier | 30 septembre 2011

-> olivier -> Oui, j'ai entendu, il y aura peut-être réouverture, en tout cas re-questionnement. A suivre, comme tu dis en position de veille...

Écrit par : Oh!91 | 03 octobre 2011

Quand j'ail lu l'entrefilet dans la presse, j'ai immédiatement pensé à ton post et aux infos qui circulent... ça laisse vraiment songeur....

Écrit par : Francis | 04 octobre 2011

La coïncidence est bien trop grande pour qu'on ne s'interroge pas ... et pendant ce temps-là, les abrutis qui nous "gouvernent" tergiversent entre Madame et Mademoiselle ...

Écrit par : Fiso | 04 octobre 2011

-> Francis -> la mémoire vive... Surtout, gardons-la !
-> Mademoiselle Fiso -> et d'ailleurs, t'en dis quoi, toi, de ce débat qui nous amuse ?

Écrit par : Oh!91 | 05 octobre 2011

Heu ... comment te dire ?
Ça m'en touche une sans faire bouger l'autre :p
(mais quand même ... madame, s'il te plaît !)

Écrit par : Fiso | 11 octobre 2011

-> Madame Fiso -> (C'est juste pour celle que ça touche)

Écrit par : Oh!91 | 13 octobre 2011

Un cinquième corps retrouvé dans la Deûle, près de Lille
LEMONDE.FR avec AFP | 24.11.11 | 08h15

Le corps d'un homme a été retrouvé mercredi après-midi dans la Deûle, à Loos, près de Lille, alors que le guitariste d'un groupe de rock lillois est porté disparu depuis la mi-novembre, a-t-on appris de sources judiciaire et policière. Le corps était en cours d'identification en fin de journée. Il pourrait s'agir du musicien du groupe de rock Ashtones, un tee-shirt correspondant à celui du disparu ayant été retrouvé.
Les proches du guitariste de 42 ans avaient lancé des avis de recherche. Il n'avait plus donné de nouvelles depuis la nuit du 11 au 12 novembre, après un concert à Lille. Une enquête a été ouverte, mais différents témoins entendus par les policiers ont évoqué des propos laissant présager des intentions suicidaires, a-t-on indiqué de source judiciaire. Dépressif, il suivait un traitement médicamenteux, selon la même source. Le corps a été signalé par un passant en début d'après-midi, selon la police.
Le groupe de rock avait été endeuillé début janvier par la mort d'un guitariste, touché vraisemblablement par une balle perdue d'un chasseur alors qu'il conduisait sur l'autoroute A31 en Côte-d'Or. Le musicien porté disparu avait été très affecté par ce décès, et il aurait, depuis, perdu l'un des membres de sa famille. En un an, quatre jeunes hommes sont morts noyés dans la Deûle à Lille après des soirées arrosées.

Écrit par : olivier | 24 novembre 2011

-> olivier -> "après des soirées arrosées"... comme cette explication est simple et arrangeante. Une rivière ou un canal + de l'alcool, et voilà monsieur pourquoi votre fille est muette !! Merci de cet esprit de suite, Olivier.

Écrit par : Oh!91 | 25 novembre 2011

Les commentaires sont fermés.