Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 janvier 2011

la dédicace à ma nièce

File_043 - Copie.JPG

Ah! j'oubliais. Dans le livre à ma nièce, j'avais inscrit cette dedicace :

"Madagascar, ce furent des vacances merveilleuses. De belles rencontres. Un rappel salutaire à la réalité. Une expérience. Pour toi, qui vivais ton premier grand voyage. Et pour nous, qui redevenons sans cesse ignorants du lien des hommes au monde.

Dés notre retour, j'ai éprouvé un besoin de la dire, de l'écrire, jusque dans ses épisodes intimes. D'abord pour moi, pour en garder une trace, ou plutôt pour être sûr de préserver avec des mots précis, à proximité de mon coeur, la marque des émotions qui l'ont accompagnée. Mais aussi pour la partager.

Très vite, en racontant, il devint évident que c'est à toi que j'écrivais, toi qui avais déjà touché aux turbulences de la vie mais avait tant encore à traverser.

Cette histoire est une lettre que je t'ai écrite au lendemain de ce grand moment partagé, dans les premiers jours d'août. Elle ne raconte pas notre voyage, mais mon voyage. Mes émotions, mes réflexions. Tu y es sans forcément en adopter la hiérarchie, comme dans un miroir déformant. Je te l'adresse alors que le temps a commencé son oeuvre, espérant peut-être t'aider ainsi à interpréter les doutes comme autre chose que le calvaire de la jeunesse, pour y voir plutôt un chemin broussailleux vers le bonheur, où l'essentiel est d'être sincère avec soi-même.

Mais d'un Noël à l'autre, n'as-tu pas déjà beaucoup appris à débroussailler ?...

Ton tonton O., Noël 2010"

21:04 Publié dans divers | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.