Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12 décembre 2010

sous le signe du lac

hiver-cygnes-etang-90-belfort-216005.jpg

J'ai bravé la neige vendredi matin, et les grands froids, pour remplir mes obligations à l'Opéra de Paris et prendre ma place dans la queue devant le guichet. C'était le premier jour de la vente de Francesca Da Rimini, un Opéra totalement méconnu de moi, d'un obscur Riccardo Zandonai, un compositeur italien du début du 20ème siècle dont je ne sais rien. Après mon retour mouvementé de Budapest, la veille au soir tard, et la découverte de ma voiture prise dans la neige et la glace, j'aurais probablement jeté l'éponge si je n'avais pris l'engagement auprès d'un ami blogo-mélo-prosélyto-maniaque comme moi - ou pire - mais empêché, de lui prendre une place.

En même temps, l'expérience m'a permis de rentabiliser en une fois mon investissement hongrois dans un bonnet et un cache-nez, qui m'ont été les plus valeureux compagnons. Et puis Gilda, fidèle à ses horaires, m'a rejoint un peu plus tard, ce qui nous a permis de deviser sur les méthodes commerciales de banquiers peu scrupuleux à l'égard de leurs clients ou du service public.

J'avais obtenu le numéro 12, qui devint un numéro 13 en passant à la caisse - selon la règle qui voit s'intercaler les personnes handicapées toutes les dix places -, "le numéro de la chance", me faisait remarquer le chef des caisses dans un petit sourire narquois qui me mit de bonne humeur.

Et en effet, overbooké depuis le premier jour, le Lac des cygnes vit sortir de ses eaux trois places comme par magie, libérées de ses profondeurs pour la matinée de ce dimanche. Le célèbre ballet de Tchaïkovsky, dans la chorégraphie de Noureev, va donc déployer ses ailes tout spécialement pour Bougre, Fiso et moi tout-à-l'heure, et ce sera une façon pas plus désagréable qu'une autre de déclarer ouverte la saison des fêtes !

Et puisqu'une fée n'arrive jamais seule, j'ai le grand plaisir de vous annoncer (roulement de tambours et quelques trompettes), que la mienne de Fée, vient de dégeler. Et de libérer quelques unes de ses belles pensées.

Commentaires

Tu vas t´en sentir des ailes... Bon dimanche au lac, et bises à Fiso.

Écrit par : zarxas | 12 décembre 2010

Rhoooo !

Écrit par : feekabossee | 12 décembre 2010

Bravo pour tes derniers billets que j'ai eu la chance de lire l'un après l'autre! Je me suis régalé de tes expériences hongroises, nageuses, neigeuses, et maintenant danseuses! J'attends tes commentaires à propos du Lac. :)

Écrit par : St Loup | 14 décembre 2010

-> zarxas -> Je me les suis senti, les ailes, entouré par les deux tourterelles. Depuis, elles sont repliées et cherchent un peu de chaleur...
-> feekabossee -> Je vois que Madame se spécialise dans l'onomatopée ?!?...
-> St-Loup -> ... et y as-tu reconnu, sous la neige, quelques traces laissées par ton pas léger et curieux, il n'y a pas si longtemps ? Pour le lac, on va attendre que les températures se rehaussent. Ou que les filles pondent leur billet (c'est vrai, elles - enfin, surtout une - comptent toujours sur moi pour s'en sortir à bon compte...)

Écrit par : Oh!91 | 15 décembre 2010

Gni, gni, gni.
Et tu sais quoi ?
Tu aurais pu être médecin.
(Ha, là je sens que tu vas me demander pourquoi)
...
Trop tard. Suis plus là, bonne nuit.

Écrit par : feekabossee | 15 décembre 2010

C'était fantastique, tu es le roi des surprises magnifiques !!! un régal, un bonheur, quelques heures ailleurs.

Écrit par : Bougrenette | 16 décembre 2010

-> feekabossee -> et comptes-tu un jour élucider cette idée étrange, histoire de voir quand je pose la plaque de mon cabinet ? T'es revenue ?
-> Bougrenette -> On s'en fera d'autres, hein !?!... Avec la fée ?

Écrit par : Oh!91 | 19 décembre 2010

Ha ha !
C'est rapport à ton écriture réelle, qui est bigrement difficile à déchiffrer.
Pfff, moi je veux venir vivre vers vous pour faire tout plein des trucs intéressants !
C'est nul la montagne ! Y'a pas le lac des cygnes ... (Sauf quand il font le remake dans Grenoble pour cause d'économie de sel...)

Écrit par : feekabossee | 19 décembre 2010

-> feekabossee -> Faudra que t'élucides le coup de l'écriture réelle... Quand à nous, on continue de jouer à la montagne, à défaut de l'avoir !

Écrit par : Oh!91 | 20 décembre 2010

Merci encore d'avoir fait le déplacement ! et bonne année 2011 !

Écrit par : Joël | 02 janvier 2011

-> Joël -> J'espère que le jeu en aura valu la chandelle, nous verrons bien. Bonne année à toi aussi, et à bientôt...

Écrit par : Oh!91 | 03 janvier 2011

Les commentaires sont fermés.