Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23 novembre 2010

le pont de la mort

20101122PHOWWW00226.jpg

Ils étaient rassemblés dans la joie pour fêter l'eau. L'eau la douce, la pure, la nourricière. Ils fêtaient la vie, son essence. De part et d'autre des rives du Mékong. Sur un pont pour voir des joutes. Comme je les comprends !

Puis un mouvement de panique, que personne n'explique. Une rumeur. Le pont est instable, le pont va céder. Et la foule allégorique est devenue folle, incontrôlable. Il fallait fuir, s'échapper, coûte que coûte. Echapper à la vague humaine déferlante, devenue torrent de boue. Il n'y avait alors plus rien à faire.

Ils sont 345 au dernier bilan à y avoir laissé la peau. La fête de l'eau de Phnom Phen s'est transfigurée. Et l'eau, pour un temps, s'est montrée haïssable.

Commentaires

il y a 2 ans j'y étais... et cette année j'étais chez le voisin birmans, les gens étaient très émus de cette catastrophe...
j'ai aussi vu l'interview d'un journaliste de France2 (Alain de Chalbron) qui a dit "la catastrophe la plus importante depuis le génocide des khmers rouges..." incroyable remarque imbécile d'un journaliste pour faire un scoop !!!!

Écrit par : Francis | 07 décembre 2010

Les commentaires sont fermés.