Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17 septembre 2010

Saison 2010-2011, c'est parti !

yo yo ma.jpg

Et voilà que ça démarre sur les chapeaux de roue. J'ai profité du séjour francilien de ma Maman pour lancer ma saison culturelle. Et je la commence avec ce(ux) que j'aime : Bach - je t'en ai parlé -, le violoncelle - tu sais pourquoi -, et un soliste de renom que je ne connaissais pas. Yo Yo Ma jouait l'intégrale des Suites de Bach, en deux concerts au théâtre des Champs-Elysées cette semaine, et nous étions mardi soir dans une des loges de galerie du 4ème étage pour en entendre trois, les impaires.

Son jeu était léger, parfois lent. J'ai aimé les rugosités appuyées de ses graves dans les doubles voix.

J'ai faim. Faim de musique, d'opéra, de théâtre. Je me vois à l'affût des affiches, accroc aux billetteries électroniques des grandes salles de spectacle. De Paris et du monde. Et si l'an dernier Londres et Bruxelles s'étaient immiscées dans mon programme, avec le Barbican Center, le Royal Opera House, La Monnaie, cette année sera le tour de Barcelone (le célèbre Liceù), et d'Oslo, à l'opéra comme sorti des eaux.

Une dominante se dégage - en même temps qu'une découverte : Lulu, considéré comme le grand opéra contemporain du XXème siècle, du à Alban Berg (j'avais adoré son Wozzek, l'an passé, à Bastille) que je verrai dans deux productions distinctes, dont une à laquelle travaille Olivier Py, avec Patricia Petitbon dans le rôle titre - ce sera à Barcelonne - et que j'irai d'abord voir à la Colline dans une version théâtrale. Un tableau érotique et provocateur de la vulnérabilité des hommes en proie à leurs désirs...

Hmm ! Je me délecte par avance de ces horizons. Ils me sont une fenêtre sans laquelle il me serait pénible de m'enfoncer dans le tunnel des obligations professionnelles et de me projeter vers l'été prochain. Ils inscrivent mon amitié amoureuse dans une durée longue, dans des projets, dans des niches extraites du monde.

C'est mon scaphandre. Je peux m'enfoncer.

Commentaires

Je ne me lasse pas de ce prélude ... Comment pourrait on se lasser de ces émotions là ?

Écrit par : feekabossee | 17 septembre 2010

-> feekabossee -> le mieux est encore de ne pas s'en lasser : on a tant besoin de les retrouver face à la violence de ce monde...

Écrit par : Oh!91 | 19 septembre 2010

On dit que c'est l'ivresse des profondeurs je crois ; -) quoi qu'il en soit, c'est toujours un plaisir que de découvrir tes découvertes.

Écrit par : Bougrenette | 22 septembre 2010

-> Bougrenette -> Et je compte bien qu'on en fasse ensemble, des découvertes.

Écrit par : Oh!91 | 23 septembre 2010

Chui jalouse de Bougrenette, moi aussi je veuuuuuuuux aller à l'opéra avec toiiiiiiii ! Avec vous ! Pfff c'est pas juste.

Écrit par : feekabossee | 23 septembre 2010

-> feekabosse -> Ben pleure pas, t'as qu'à dire... tu vas sur le site de l'opéra, tu choisis ton spectacle, ta date, et moi je fais la queue pour toi le jour de la mise en vente des billets au guichet, pour nous garantir une bonne place pas cher à 20 €. Puis-je être plus invitant ?

Écrit par : Oh!91 | 24 septembre 2010

Kuwaaaaaaaa ? Tu ne connaissais pas Yo-Yo Ma ?
M'enfin ?
Je l'ai découvert il y a plus de 10 ans, dans le superbe album "Hush" qu'il a enregistré avec Bobby Mc Ferrin.
TU connais forcément ça :
http://www.youtube.com/watch?v=GczSTQ2nv94
Et the light of the bumblebee, en français le vol du bourdpn, par Bobby Mc Ferrin, une merveille aussi ! Ecoute-le il est génial !
(rha la la, faut vraiment que je te prenne entre 4 yeux toi !;))

Écrit par : Fiso | 26 septembre 2010

Les commentaires sont fermés.