Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11 juin 2010

petit message personnel à mes amis qui continuent à préférer l'eau en bouteille

eau1.jpg

Puisque l'on parle d'eau...

Les Américains sont fortiches dans l'art du docu pédago-didacto. Parfois un peu énervant, mais assez efficace. Là, dégoté par le blog des Eaux glacées, comment les plus grands escrocs de la planète s'évertuent à te convaincre qu'à ton robinet l'eau pue, qu'elle a du goût, qu'elle est suspecte, et qu'il vaut mieux, quoi qu'il en soit et quitte à polluer la planète de déchets en plastique inutiles, se la payer jusqu'à 6.000 fois plus cher en se montant à bout de bras des packs de six, jusqu'au 6ème sans ascenseur...

Et pour les parisiens de l'intérieur, en plus d'être traîtée, contrôlée, testée, goûtée, l'eau est même désormais publique et ne fait plus les affaires des multinationales.

Après ça, tu fais comme tu veux !

(Pour la lecture des sous-titre, je recommande de double ciquer sur la vidéo, d'accéder à la page You Tube, et d'opter pour la version plein écran...)

Commentaires

Je ne préfère pas l'eau en bouteille...

Écrit par : Nicolas | 11 juin 2010

mais heu ... le meilleur moyen c'est ton regard noir quand je m'empare de ma bouteille, pire encore quand je te la propose ! chouchou sans déc tu fais peur ! heureusement qu'à coté t'es un amour.
vénus reçu j'ai hâte de m'en régaler, te voir peut être ?
gros bisous

Écrit par : Bougrenette | 11 juin 2010

oui mais l'autre jour y avait un reportage sur Arte sur l'eau du robinet qui disait qu'y avait plein de cochonneries dedans...
depuis je me suis mise au pinard ! y a les bouteilles à porter mais le verre se recycle ;-)

Écrit par : madame de K | 11 juin 2010

Je ne suis pas un escroc et on en a déjà parlé, mais en effet, selon les endroits, je trouve que l'eau du robinet pue.

Écrit par : Olivier Autissier | 11 juin 2010

Le problème est que certaines stations de traitement sont primitives. Quand ta carafe dégage l'odeur de la piscine, je te mets au défi de boire. Dommage, car sur un plan minéral l'eau du robinet est bien meilleure que la plupart des eaux en bouteille, dont certaines devraient d'ailleurs être délivrées sur ordonnance !

Écrit par : estèf | 12 juin 2010

Quelques semaines plus tôt, nous avons dîné à la terrasse d'une pizzeria de Douarnenez, face au couchant. Romantique ? Sauf que... l'eau servie en carafe était objectivement imbuvable. Pire : comme tout était cuisiné avec cette eau, légumes et pâtes à pizza étaient imprégnés de ce goût proprement nauséabond au point que j'ai renoncé à terminer mon assiette.
Une anecdote pour rappeler qu'on ne peut pas, à cette heure, loger toutes les eaux du robinet à la même enseigne.
Cela dit, si j'achète occasionnellement des bouteilles pour toujours avoir, potomane que je suis, de l'eau à ma portée, je les recharge au robinet jusqu'à usure du contenant, la qualité de l'eau quimpéroise le permettant.

Écrit par : Kab-Aod | 12 juin 2010

je crois que le commentaire vaut surtout pour les States où l'eau en bouteille est de l'eau du robinet à peine recyclée et vendue au prix fort. Rien à voir avec les eaux de source - je ne citerai pas de marques - dont la pureté est garantie (et le prix aussi !)
quant à l'eau du robinet, je n'ai rien contre sauf que dans le Nord elle sent l'eau de javel à 3 mètres et qu'elle entrarte les appareils après une utilisation. A part ça elle est tout à fait buvable

Écrit par : arnaud | 12 juin 2010

-> Nicolas J -> Ch'ais pas pourquoi sur ce coup là, j'aurais parié que tu serais le premier à commenter...
-> Bougrenette -> Bon ben vus, comme ça au moins...
-> madame de K -> Ne pas confondre "les multinationales productrices et distributrices de l'eau potable sont trop préoccupées par leurs bénéfices pour bien s'occuper des réseaux de l'eau" et "l'eau du robinet n'est pas bonne à boire. La réalité c'est qu'il y aurait beaucoup à dire sur, non pas la qualité de l'eau qui est distribuée - en général - mais sur le montant qui est facturé pour assurer la maintenance du réseau, quand la maintenance, elle a déjà été payée plusieurs fois via la facture d'eau. Je te jure, avec les DDASS qu'on a, c'est pas demain qu'opn nous servira une eau potable pas potable...
-> Olivier Autissier -> Selonles endroits, ou selon les périodes. Ils pratiquent aujourd'hui plus souvent les "chocs chlorés" dans les réseaux, pour tuer les bactéries résiduelles, plutôt que du chlorage en continu. D'où parfois des problèmes de goût. mais franchement, surtout à Paris, non seulement elle est potable, mais elle est bonne. Un jour, faudra que je vienne la goûter chez toi, si tu veux me convaincre...
-> estéf -> Non, toi aussi ???!!... Bon, le chlore, OK. Mais : y'a qu'à laisser l'eau en carafe à peine une heure, et l'odeur du chlore, elle disparait, normalement (chez toi aussi, faut que je vienne goûter ?)
-> Kab-Aod -> Bon, là, je m'incline. De toute façon, en préparant ce billet, je m'apprêtais à ajouter une ou deux phrases pour admettre qu'en Bretagne, avec les problèmes de nitrate, il y avait exception... Mais c'est le nitrate, qui donne ce goût ?
-> Arnaud -> Bon, après vos commentaires, là, j'en conclue qu'il y a un vrai défi sur le goût de l'eau. Cela dit, mon expérience personnelle, moi qui ne boit QUE de l'eau du robinet, où que je sois, je te jure que je la trouve toujours largement buvable, et souvent meilleure que les eaux en bouteille. On va dire que vos commentaires à tous ne font pas sondage...

Écrit par : Oh!91 | 14 juin 2010

y a des tuyaux publiques et privés en plomb qui imprègnent tellement(lorsque le trajet est long) qu'on arrivent à des taux de plomb dans l'eau supérieurs aux normes; au travail, la dass nous a écrit pour nous dire :déconseillée aux femmes enceintes et enfants.

Écrit par : kriss007 | 14 juin 2010

-> kriss007 -> Et si les normes avaient été excessivement rabaissées juste pour offrir aux majors de l'eau l'opportunité de décrocher des contrats de changement de canalisation, des contrats pour des travaux en or, assurément ?... Et si les DDASS étaient excessivement complaisantes avec ces stratégies, prisonnières qu'elles sont de leur culture hygiéniste traditionnelle ?...

Écrit par : Oh!91 | 15 juin 2010

Et si quelques traces de temps en temps de coliformes fécaux ce n'était pas si grave ? Mais quel monde tu es en train de nous dépeindre Oh! ?
Bientôt tu vas nous entrainer dans une révolution anti-technocratique...
Regarde cette étude qui montre que le fromage au lait cru, ce n'est pas si mal et que y-a bon la biodiversité bactérienne !

Écrit par : estèf | 15 juin 2010

-> estéf -> ca me rappelle une histoire, toute récente : dans un département qui voulait organiser des joutes, parce que des joutes sont régulièrement organisées dans les départements avoisinants, en amont comme en aval, une autorisation préfectorale fut demandée. Les départements voisins n'avaient pas besoin de ces démarches, les joutes y étant représentées par des strustures agréées Jeunesse et sport. Mais dans ce département, point de fédération départementale de joute, point d'agrément, donc demande d'autorisation préalable obligatoire. Ca, ce sont les dédales de la bureaucratie, mais j'en viens à mon propos. Le préfet prit finalement un arrêt interdisant les joutes. Le refus était motivé par un avis de la DDASS évoquant des risques sanitaires liés à la présence de germes, de types coliformes fécaux. Pour ettayer son, avis, la DDASS avait même joint des graphiques, annexés à l'arrêté préfectoral. Las, on y voyait qu'après certains événements pluvieux majeurs, les quatre dernières années avaient certes connues des pics de dépassement des normes, pour les bactéries concernées, mais que bon an mal an, le reste du temps, particulièrement les mois de juin, les courbes étaient toutes toujours en dessous des normes. La conclusion de l'arrêt de la préfecture, finalement et pour clore tout débat fut, qu'en raison de l'existence d'un arrêt préfectoral interdisant la baignade, les baignades devaient être interdites - donc les joutes...
Bref dans l'eau de la rivière, tu ne te baigneras point. Non en raison de sa qualité, mais en vertu du fait que c'est interdit. Et voilà pourquoi votre fille est muette... A-t-on déjà vu plus stupide parapluie ?

Écrit par : Oh!91 | 17 juin 2010

Les commentaires sont fermés.