Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23 mai 2010

le mot gelé

Manu causse.jpg

C'est l'histoire d'un garçon qui est sur la banquise
tout seul
souvent il se penche pour regarder la mer
il regarde des mots qui sont
pris dans la glace
qui flottent entre deux eaux
lorsque l'un d'eux fait surface
vite vite il le saisit
malgré le froid glacial
il l'emporte sur la banquise
loin loin
en le serrant contre son coeur
il marche longtemps sur la banquise
toujours dans la même direction
il grimpe sur la plus haute des collines
jusqu'à un trou dans la glace
dans lequel il glisse
le mot gelé.

Je ne sais pas ce qui se passe après

c'est une histoire,
le début d'une histoire
qui n'a rien à voir avec...


Et moi, je ne sais pas ce qui se passe avec Manu. Plus il devient môme, plus il gagne en maturité. Dans les mots, dans la voix, dans la musique. Dans le coup de pinceau. Il s'autorise tout. En plus, il joue avec les entre deux, ce qui n'est pas pour me défriser. Entre deux respirations, entre deux yeux, entre deux femmes... Ah non, trois, tiens !

Il parait que RadioLofi, c'est la dernière. Pour l'instant. Ce ne sera pas la fin de l'histoire, Manu est un aventurier d'une autre trempe. Il y a des fois, je regrette de ne pas habiter dans le grand Sud-ouest, aller entendre en direct live ses mots dégelés flotter entre deux airs de guitare et atteindre les cœurs ...

Commentaires

Vu le climat, on n´est pas prêts de voir de belles tofs de mecs à oilpé dans ton histoire... je préfère l´énergie et le costume printaniers du charmant petit ange plus bas...

Écrit par : zarxas on the rocks | 23 mai 2010

@ Z.ot. R : C'est un défi, c'est ça ?
OK, je m'occupe des illus (déjà commencées à vrai dire) pour Les mots gelés....
@ le maître des lieux : On te garde une place vers chez nous, pour quand tu viendras. Sinon, je viendrais bien jouer du côté de Paris, mais 1) le spectacle n'est pas encore en place et 2) ça fait loin pour mes sabots...
des bises et des merci de tes écoutes

Écrit par : manu | 24 mai 2010

@ manu : OK, toi qui sembles un kador de l´iconographie blogosphérique, si tu dégottes un beau guerrier viking virilement torse nu sur son drakkar fendant la banquise, je suis preneur. Et avec quelque fourrure d´animal polaire sur ses puissantes épaules, encore mieux, por Thor et par Odin!

Écrit par : Olaf Zarxassen | 24 mai 2010

-> zarxas 1 -> Ouf, ça me rassure, on ne t'a donc pas changé !!
-> zarxas 2 -> C'est un défi qui relèverai presque de la boîte à caprices, ça...!?!
-> manu -> Je ne sais pas pourquoi, mais je me sens des envies de descente dans votre région, comme quelque chose qui flotterait dans l'air, un tiers chant... Peut-être cet été m'en offrira-t-il l'opportunité ?

Écrit par : Oh!91 | 24 mai 2010

Les commentaires sont fermés.