Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19 mai 2010

décrassage

ble-coquelicots.jpg

J'ai entrepris un décrassage de fond. C'était indispensable, après un long week-end entre amis où les apéros coulaient à flot, avec force pistaches, noix de cajou et autres toasts en tout genre. Sans compter un relâchement coupable sur le front de la natation depuis quelques semaines, et pour de bonnes raisons.

Je suis donc retourné lundi midi à la piscine retrouver des sensations enfouies. Et quitte à rafraichir la machine, j'ai commencé une révision générale. Je me décrasse l'idéal parental, les obsessions amoureuses - dans ce domaine, j'étais au delà du contrôle technique. J'élimine quelques démons. Pour la vidange, technique éprouvée, j'y ai mis les mains et la tête : sexe dans les unes, sourire clair dans l'autre en mode souvenir.

Cela fait longtemps que le printemps n'avait pas autant annoncé le printemps, et les jeunes pousses de blé la venue des coquelicots.

09:03 Publié dans divers | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

Roooo j'adore !

Écrit par : feekabossee | 19 mai 2010

Je ne connaissais pas ce poeme d'Aragon." Ma vie mon étrangère, ce que je fus, je l'ai quitté et les teintes d'aimer changèrent..."
Merci.

Écrit par : JG | 19 mai 2010

C'est vrai que ce printemps n'en finit pas de s'annoncer, cette année est étonnante. J'ai l'impression qu'il faudra attendre début juin pour la vraie explosion. Je m'y prépare aussi.
Une musique en chasse une autre, ce poème m'envoute encore et encore.

Écrit par : estèf | 19 mai 2010

Pas dans la piscine tout de même ?

Écrit par : RPH | 20 mai 2010

Je remercie à la volée, celui, ceux qui d'une façon ou d'une autre, on mit dans ta voix ce sourire, ce rire, cette belle énergie. Je t'embrasse

Écrit par : Bougrenette | 20 mai 2010

-> feekabossee -> Voilà, dès que je parle de sexe !...
-> JG -> Il fait partie des derniers poèmes d'Aragon mis en musique par Ferrat. Sa mélodie en est particulièrement chaude et touchante ;
-> estéf -> et ce n'est que le début, et de la musique, et du printemps...
-> RPH -> Bah non, quand même, on n'est pas dans un sauna gay, ici !!
-> Bougrenette -> Chut... on pourrait te lire...

Écrit par : Oh!91 | 21 mai 2010

Les commentaires sont fermés.