Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30 avril 2010

nous sommes tous des Grecs victimes du capitalisme

gr5m.jpg

"Il ne faut pas laisser les Grecs seuls !", c'est le cri qu'a lancé Olivier Autissier sur son blog hier, constatant qu'au nom de l'état d'asphyxie où est rendu leur pays, du fait du libéralisme, l'Europe et le FMI s'apprêtaient à leur imposer une cure d'austérité sans pareil. Demain, si on les laisse faire, ce sera peut-être nous, ce pourrait d'ailleurs être nous, et il y en a ras-le bol qu'on sacrifie les peuples, les gens simples, sur l'autel d'un système à sauvegarder à tout prix.

Il invite à signer la pétition lancée par le journal "l'Humanité", alors en cette veille de journée des travailleurs, je la relaie avec plaisir, et je t'invite à en faire autant.

D'ailleurs, demain, je descends dans la rue manifester, si le concept n'est pas trop galvaudé. Faire cortège, être vu, avec des milliers d'autres, pour dire j'existe, nous existons. Et à l'âge qui est désormais le mien, c'est les retraites qui vont le plus me mobiliser. La campagne du gouvernement sur le sujet me dégoute, elle fait passer pour pertes et profit les gains de productivité engrangés ces vingt-cinq dernières années, qui donnent à l'argument sur l'allongement de l'espérence de vie un goût de pipi de chat. Elle méprise tous les seniors déjà privés d'emploi, pour qui la promesse d'un allongement de la durée de cotisation n'a pour effet que de les priver de leur maigre retraite à taux plein. Donc de les apauvrir. De nous apauvrir. Bientôt, il n'y aura plus que les golden boy qui partiront avec une retraite à taux plein. Dans leurs parachutes dorés...

Allons donc ! Oui, dans la rue demain. En solidarité avec les Grecs, et pour une certaine idée du développement humain...

Commentaires

Hier, durant une discussion avec deux éminent collègues (un économiste et un spécialiste des sciences humaines, tous deux très à droite comme il sied dans ma province d'adoption), tout ce que je pouvais entendre, c'était du blâme. Ils comparaient la Grêce à un toxicomane sans pour autant savoir ce qui faisait l'essentiel de l'économie grecque. À travers leur chapeau qu'ils parlaient, comme d'ailleurs tous les économistes. (Facile à dire quand on est historien et qu'on étudie le passé; ça relativise toujours le travail de ceux qui tentent -- sans grand succès la plupart du temps -- de prévoir l'avenir).

Chez nous, la solidarité, c'est bien local. Et bien éphémère. Quant à la retraite... je ne pense pas pouvoir m'en payer une. Ceux qui m'ont devancé auront depuis longtemps vidé les caisses de retraite auxquelles j'aurai contribué. Mais ils l'ont durement gagnée et méritée cette retraite, non? De toutes façons, je m'en fous. Je suis de ceux qui diront à la mort, lorsqu'elle voudra se présenter: «Non, désolé: j'ai encore trop de projets à réaliser qui me passionnent.»

Écrit par : Doréus | 01 mai 2010

Merci pour eux.
Quant au régime de retraite, il y a tant de points que notre gouvernement ne met pas dans la balance que c'en est une gageure.

Écrit par : Olivier Autissier | 01 mai 2010

Bien d'accord avec toi. On est bien uni avec les Grecs, non ? Pourrons nous encore les regarder en face ? Comment l'Union peut-elle envisager de laisser intervenir le FMI et ne pas traiter ça comme une affaire interne ? J'ai vu que Delors avait réagi sur cette énormité.
Je ne pensais pas re-signer un jour quelque chose chez les cocos, mais c'est fait !

Écrit par : estèf | 01 mai 2010

-> Doréus -> S'il y a bien une chose que j'exècre, oputre atlantique, c'est le modèle social, et en particulier le système de retraites. Quiit aà avoir des projets dans ses cartons jusqu'au trèpas, au moins que ce soit dans le cadre d'une pension garantie ;
-> Olivier Autisier -> A mon avis, on n'a pas fini d'en entendre parler, de la Grèce... Tiens, à propos, il semble que ce soit nous qui soyons soumis au régime grec pour les trois prochaines années. Tous n'est vraiment que prétexte !!
-> estéf -> merci pour eux... Je suis sûr que ta signature leur apporte de la douceur

Écrit par : Oh!91 | 07 mai 2010

Les commentaires sont fermés.