Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02 janvier 2010

vieillir en paix, et autres délices

MJR_corde_a_lingewb.jpg
Bon. C'est dur de rebondir. Et ce n'est pas qu'un effet des agapes de fin d'année. C'est une torpeur. Le contre-coup d'un contre-temps, d'une sorte de trop plein. Trop d'émotions, trop de tensions, trop d'attentions... et tu en as ta part. La plus grosse peut-être. Il y a aussi mon psy, ma nièce, ma famille et ses états d'âme que l'on pourrait aussi appeler le temps qui passe. Et puis mon flirt avec l'amitié amoureuse, aussi, qui m'a donné le tournis en me menant vers les hauts et vers les bas de ma sinusoïde intime...

Mon retour sur les chemins de la piscine est contrarié ce matin par un petit rhume. Ce devait être le signe de la reprise. Finalement, le premier signe sera pour toi, un court billet pour sortir tranquillement ce blog du petit état léthargique où il s'est laissé dorloté.

J'ai reçu hier, entre 0 et 2 heures du matin, toute une série de textos où il était question de bonheur, de santé, de joies à profusion, certains en rimes pour des délices en 2010. J'ai reçu aussi un mail, qui réveille une autre amitié amoureuse, vieille de 23 ans, celle-là !

Je me dis que nous sommes tous au fond plus souvent frustrés que comblés, et à l'heure qu'il est, mon cerveau embrumé se fixe surtout le défi de réussir à vivre avec ses frustrations. La société, de son côté, pourra-t-elle survivre à l'absence de projet politique ? Peut-être qu'il est là, le brouillard le plus lourd à traverser. La frustration la plus pénible. Le tunnel dont on ne voit pas le bout.

Allez, au delà de tous mes vœux de bonheur, personnels et sincères, je souhaite pour 2010 qu'émerge une perspective de sortie, qu'on trouve les moyens de voir le monde autrement, en couleurs bio et avec de la fraternité, qu'on puisse vieillir en paix !

11:25 Publié dans divers | Lien permanent | Commentaires (11)

Commentaires

Un perspective de de sortie pour 2010 ! Comme tu vas vite et comme l'espoir est bon quand il est ainsi inscrit sur le calendrier, n'est-ce pas.
Je crains qu'après les estomacs lourds, une fois la digestion passée, ce soit le cœur qui le redevienne.
Bonne année cependant, parce qu'il est toujours permis d'y croire.

Écrit par : Olivier Autissier | 02 janvier 2010

Parfois tes billets me laissent muette, parfois triste, parfois très émue, mais jamais indifférente. Merci Olivier.

Je te souhaite une heureuse année, simple et amicale. Et amoureuse aussi, bien sûr... Et je t'embrasse amicalement.

Écrit par : Fauvette | 02 janvier 2010

Comme Fauvette!

"réussir à vivre avec ses frustrations"
c'est le bon chemin!
ce n'est pas tant torpiller ses névroses et ses frustrations qui change la vie mais savoir vivre avec sans qu'elles pourrissent la vie.

"qu'on trouve les moyens de voir le monde autrement, en couleurs bio et avec de la fraternité, qu'on puisse vieillir en paix ! "

Oh oui!

Je te souhaite une très belle année, pleine d'émotions, de projets, de voyages, de tout ce que tu aimes

baci

j'ai été très touchée par ta nièce, j'espère qu'elle va bientôt aller mieux.
Ce monde est implacable pour celles et ceux qui ont la sensibilité à fleur de peau.

Écrit par : céleste | 02 janvier 2010

Ben... Bonne année !

Écrit par : Nicolas | 03 janvier 2010

B'oh'nne année - mes voeux préférés sont ceux qui font de 2010 le début d'une nouvelle décade, aussi je te les envoie tel quel.
Bons débuts à toi.

Manu

Écrit par : manu | 03 janvier 2010

-> Olivier Autissier -> Pour 2010, je souhaite juste l'"émergence" d'une perspective. Il faudra du temps pour la construire et la consolider, mais au moins qu'on la sente poindre, non ?
-> Fauvette -> Tes vœux me vont très bien : de l'amitié et de l'amour, mais aussi beaucoup de simplicité, c'est exactement ce dont j'ai besoin. Je t'embrasse et très bonne année à toi ;
-> céleste -> Merci de tes vœux, et merci de ton intérêt pour ma nièce. Elle commence à aller mieux, elle reprend un peu de poids, peu à peu, ses parents ont pu la voir un peu plus d'une heure hier. il faut encore du temps, mais le chemin est le bon. Putain, oui, que ce monde est dur !
-> Nicolas -> Ben... à toi aussi ! Avec plein de Kremlin des blogs, dont beaucoup auxquels je pourrais participer, j'espère ;
-> manu -> et toi aussi, merci tant d'être là, jamais trop loin. Je te souhaite une excellente décade (et je te jure, la quarantaine, quoi qu'on en dise - c'est pas encore pour demain pour toi, c'est clair, mais ça viendra dans ta décade - elle est quand même rudement chouette à vivre !)

Écrit par : Oh!91 | 03 janvier 2010

Je te souhaite mille bonheurs pour 2010.
A toi,
A ceux que tu aimes.

Tu me dis, peut être, un tournant majeur dans ma vie ?
un perspective comme tu dis...
Je chemine,
mais j'ai cette tendance à me retourner trop.
Connement.

;-)

Allez la nouvelle année, c'est l'occasion de s'embrasser... alors, je t'en fait 4, c'est ainsi en Bretagne.

πR

Écrit par : pi.air | 04 janvier 2010

-> πR -> Se retourner est un signe de fidélité. Ce n'est pas si con. Peut-être faut-il que tu réussisses à marcher devant toi malgré tout. Laisser les autres, ou permetre aux autres de te voir avancer sur ton vrai chemin, sur ta vérité, c'est aussi leur marquer du respect. Même si au bout il y a quelques larmes à essuyer. Je t'embrasse aussi.

Écrit par : Oh!91 | 05 janvier 2010

j'apprécie, hélas, le terme "perspective de sortie...."... si seulement les nuages étaient moins obscurs et nous permettaient d'entrevoir le ciel... bonne année à toi et aux passants

Écrit par : Francis | 05 janvier 2010

Mes souhaits pour 2010 ressemblent aux tiens. Pourquoi pas cette année?

Écrit par : Blog_trotter | 05 janvier 2010

-> Francis -> Pour les nuages moins obscurs... il semble qu'il faille attendre au moins après le week-end qui arrive ;-) Bonne année à toi, et je m'autorise à te dire le merci des passants ;
-> Blog_trotter -> Pourquoi pas... On y croit ?

Écrit par : Oh!91 | 06 janvier 2010

Les commentaires sont fermés.