Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 octobre 2009

bons baisers de Belo Horizonte

belo horizonte - parque municipal.jpg

J'ai posé samedi soir le pied au pays de la capoeira et de la capeirinha. Un voyage professionnel.

D'où cette petite carte postale, pour te dire que je pense malgré tout bien à toi.

A mon arrivée, mon bagage était perdu et j'ai été dédommagé. J'ai dépensé trois fois le montant de l'indemnité, au delà des effets de première nécessité, pour me reconstituer une petite garde-robe. Dimanche soir, la valise m'attendait déjà dans ma chambre...

Le temps est chaud en journée, frais le soir, et les averses tropicales épicent nos visites de terrain.

Sur le toit de l'hôtel, il y a une piscine. Enfin, une baignoire tripple size. J'ai renoncé.

Belo, ce n'est pas une destination touristique. Il y a des buildings et des grandes artères proprètes dans le centre, quadrillées à l'américaine, et des favelas dans les faubourgs. Pas parmi les pires du Brésil.

Dimanche, régnait dans le parc municipal, bariolé d'essences botaniques exotiques, de concerts de jazz et d'attractions foraines rudimentaires, une ambiance familiale et festive. Un paradis pour enfants et amoureux. Le petit marché central regorgeait de vêtements de femmes, et de vêtements d'enfants. Mais rien, pas un tee-shirt pour les hommes.

Dans ce pays, on mange au poids. La plupart des restaurants te proposent des buffets en libre service, avec une petite vingtaine de plats, de salades ou de garnitures au choix, et tu poses ton assiette sur une balance lors du passage en caisse.

Ici, le concept de piscine municipale n'existe pas. Il n'y a que des clubs privés, avec abonnement à l'année. Parrainé, tu peux bénéficier d'une invitation. Il t'en coûtera la modique somme de... 30 euros pour une journée ! A peu près ce que me coûte un abonnement de trois mois avec la ville de Paris pour, en ce qui me concerne, 35 à 40 entrées. On a le sens de la distinction sociale. J'essaye demain malgré tout.

brutos5443.jpgAh ! Il y a un sauna gay à... 4 minutes à pied de mon hôtel ! Drôle d'ambiance. Cadre désuet mais hospitalier. Lundi en fin d'après midi, il n'y avait qu'un client. Il est vite parti après que je l'eut aidé, de quelques caresses par défaut, à en finir. Puis je suis resté seul un moment. Puis un magnifique jeune homme, Bruno, souriant et athlétique est arrivé et s'est proposé pour un massage. Ça restera le souvenir voluptueux de ce séjour, sans doute. Mais là, il vaut mieux que je referme la porte.

Commentaires

Eh ben dis donc, ce pays est ma foi fort accueillant, j'en veux pour preuve le sympathique Bruno qui t'a massé.
Si tu pouvais ramener de la pina colada, je serais le plus heureux des hommes ! Merkiiiiiiiii !

Écrit par : deftones75 | 28 octobre 2009

Une paire de tongs pour moi, 41, oui oui je sais je sais ... et un cliché en plus. Tu me rediras encore ta destination ? même si tu reviens, c'est trop fort ;-)

Écrit par : Bougrenette | 28 octobre 2009

Tu m'amuses beaucoup tu sais ! Mais si.

Écrit par : Fauvette | 28 octobre 2009

Atta, c'est lui Bruno ?????
Tu partages ?
Nan parce que moi aussi j'te signale je couche avec des garçons !

Écrit par : feekabossee | 28 octobre 2009

Wow tu fais des voyages, comme ça, sans préviendre :D
Bon profite, si tu peux, et attention aux favelas... Reviens-nous en un seul morceau.

Écrit par : deef | 28 octobre 2009

-> deftones75 -> Attention à toi, faudrait pas me prendre pour le sécialiste de la pina, hein !?!...
-> Bougrenette -> Et voilà pour la dame, une paire de tongs ! mais faudrait pas tou(te)s me prendre pour le père Noël. D'ailleurs, c'est pas Noël, c'est Hallowen, je vous ferai dire ;
-> Fauvette -> Bah ! ça vaut toujours mieux que de te faire pleurer...
-> feekabossee -> en même temps, si tu t'aventurais dans un sauna gay, je pense que c'est toi qui te sentirai con assez vite ;
-> deef -> Bon ben voilà, t'es préviendu. Autrement, le seul risque qui me menace, c'est la prise de poids ! Qu'est-ce qu'on peut manger, dans ce pays !...

Écrit par : Oh!91 | 29 octobre 2009

valise perdue et retrouvée et tu as été remboursé ??? bizarre comme truc !! et dommage si tu as acheté entre temps... pourquoi deftones demande la pine à colada ? c'est qui celui là ?
oui on mange bien au Brésil ? tu es dans quelle favela ???

Écrit par : Francis | 29 octobre 2009

@ Francis : la pine à colada est très bonne, forte en bouche et crémeuse à souhait, tu devrais y goûter dès que l'occasion se présentera :D

Écrit par : deef | 29 octobre 2009

Toujours dans les bons coups, si je puis dire ...
Bon, les gars, la pine a colada vous vous la gardez, si c'est un PD, la fée et moi ça va pas nous intéresser ...
Et je sais, Oh, tu m'as déjà fait la même réflexion qu'à la feekabossée: "qu'est-ce que t'aurais l'air con dans un sauna gay ..." oui, sans doute, mais tu pourrais avoir pitié, parfois, des vraies nanas qui te lisent, et qui couchent aussi, avec des garçons ... ;-) je sais, tu nous as déjà offert et ouvert, la boîte à caprices, là à côté, dont je n'ai toujours pas fait usage ... mais bordel de merde, quoi, y a des limites à l'indécence, là !!! ;-)
Remarque, on n'a peut-être qu'à pas fréquenter autant de blogs de PD aussi ....

Écrit par : M. | 29 octobre 2009

-> Francis -> J'ai été indemnisée lorsqu'ils ont cru la valise oubliée lors de mon transfert, et qu'il est apparu qu'il me faudrait attendre trois jours pour la récupérer...
-> deef -> Quant à Colada, je crois que je l'ai rencontré, et j'ai fait ce qu'il fallait. Je confirme qu'il l'a bonne et forte en bouche. Je ne suis pas allé jusqu'à la crème, mais elle valait la peine d'être approchée. Putain, je vais encore me faire engueuler par M. !...
-> M. -> Allez, allez !... faites les saintes nitouche, c'est ça, et c'est qui qui y est venu, sur ces blogs, et c'est pourquoi qu'elles y sont restées ? hein ?!? Alors faut pas pousser mémé dans les orties, vous êtes toutes folles de sexe, et toi, il est tant que tu passes par la boîte à caprices avant de te laisser dévorer par tes frustrations ! Na ! 5et autrement, j'interdis à aucune nana d'aller s'offrir du bon temps dans des temples dédiés, il y en a pour elles aussi, à ce qu'il parait. Bises !

Écrit par : Oh!91 | 29 octobre 2009

Francis, je tiens à préciser que je ne connais pas du tout ce M. Colada dont tu parles. Et encore moins sa pine. J'avoue en effet ne pas être un adepte du "pine business", appréciant nettement plus laisser les choix dans la date.

Écrit par : deftones75 | 30 octobre 2009

-> deftones75 -> Faudrait savoir ce que tu veux, mon bonhomme. Bon, j'ai déjà discuté avec Colada, ça lui dit pas trop de rentrer avec moi, de toute façon. Et sa pine, il aimerait bien se la garder (et je le comprends, vu ce qu'il sait en faire !) Bon, tant pis pour la commande...

Écrit par : Oh!91 | 30 octobre 2009

Ma tante habite à Belo. Ca ne s'invente pas.

Écrit par : mtislav | 17 décembre 2009

-> mtislav -> étrange coïncidence, en effet (heu !... mais il a bientôt deux mois, ce billet, là...!!)

Écrit par : Oh!91 | 18 décembre 2009

Traite-moi de passéiste tant que tu y es !

Écrit par : mtislav | 18 décembre 2009

-> mtislav -> ma foi, l'arrivée en retard est une denrée assez répandue. Quant aux blogs, ils ont vocation à recevoir tout le monde à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit, sans préséance. Je suppose donc juste que tu es juste moderne. Le contraire de passéiste, non ?

Écrit par : Oh!91 | 19 décembre 2009

Les commentaires sont fermés.