Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17 octobre 2009

rebond foot : vers un épilogue coloré

Gooaaaal.jpg

L'Islam n'est donc pas une homophobie, et l'homosexualité pas une islamophobie. L'affaire que j'évoquais là, et qui fit le buzz toute la semaine passée, va donc connaître un bel épilogue.

Certains s'étaient délectés, derrière de fausses outrances, de la guéguerre entre un club de foot "musulman" de Créteil et le Paris foot gay, le premier ayant refusé de jouer un match contre le second en raison d'incompatibilités fondées sur de prétendues convictions religieuses.

La rencontre devait se dérouler dans le cadre de la coupe organisée par la commission foot-loisir de la fédération française de football. Mais tandis que les médias s'emparaient de l'affaire, stigmatisant à juste titre l'homophobie latente qu'elle révélait, et alors que la fédération décidait logiquement d'exclure de Créteil Bébel de la compétition "pour refus de jeu fondé sur un motif discriminatoire", un dialogue inattendu se nouait en coulisse.

Les membres du Créteil Bébel, "juste une bande de potes qui ont décidé, pour leur loisir après le boulot, de jouer au foot", selon leur avocate, dépassés par le vent médiatique, ont expliqué qu'en fait ce n'est pas jouer contre des homos qui les avait embarrassés, mais qu'ils n'avaient pas compris comment une équipe de foot pouvait "être un étendard pour une orientation sexuelle". Le Paris Foot Gay expliquait de son côté qu'il se trouvait gêné - parce que son combat vise toutes les discriminations - que cette affaire vienne stigmatiser des jeunes de banlieue qui n'en ont vraiment pas besoin.

Bref, ils se sont parlé, et ont décidé de dépasser ce qui relevait de l'ignorance et de la maladresse - comme hélas souvent - plus que de l'homophobie, et ils vont même jouer.

dhorasso_pfg.jpgLes deux clubs vont donc se retrouver dans un match de football. Mieux, ils ne vont pas jouer l'un contre l'autre, mais ils vont jouer ensemble, au stade Charletty, contre une équipe de gala constitutée entre autres, excusez du peu, de Dhorasso et Thuram. Ce sera le 14 novembre prochain.

Face aux dérives communautaires, on peut toujours attiser la haine, stigmatiser, figer les positions, envenimer les choses, et se complaire dans une position qu'on croit supérieure pour installer le communautarisme. Ou bien on peut être pédagogique, travailler au dialogue, et aider à dépasser les incompréhensions. Faire reculer l'ignorance. Je suis plutôt heureux de cette issue-là.

Commentaires

C'est parfois bien facile de se justifier après coup...

Écrit par : Nicolas | 17 octobre 2009

-> Nicolas -> Les justifications importent peu. Nul ne peut nier qu'il y a dans la réaction initiale un réflexe homophobe. Ce qui est intéressant, c'et que ces mômes n'y sont pas restés enfermés, et qu'ils font finalement un pas vers l'autre.

Écrit par : Oh!91 | 17 octobre 2009

une petite lueur d'espoir... je me réjouie avec toi !

Écrit par : osem | 18 octobre 2009

«Contrairement à ce que nous espérions, les joueurs de Créteil Bébel viennent de nous annoncer qu'ils refusaient de jouer, sous le même maillot que nous, un grand match contre les discriminations, tel que nous leur avions proposé, en guise d'apaisement. Ce refus, après plusieurs jours de silence et de signes contradictoires, en dit long sur les raisons profondes qui les avaient conduit à refuser de joueur contre nous un simple match de football.», affirme le PFG.

Il semblerait au final que le club de créteil ne participera pas au match de gala, malgré toute la pédagogie et volonté de dialogue dont tu te fais l'écho. Il semblerait même que le club se soit dissous pour mieux retourner dans l'anonymat. Parce que crier haut et fort qu'on ne veut pas jouer contre ou avec des pédés, il faut quand même avoir le courage de le faire, et visiblement ces joueurs de Créteil n'ont pas ce courage.

voici un lien http://www.tetu.com/actualites/france/le-creteil-bebel-refuse-encore-le-match-avec-le-paris-foot-gay-15704

Écrit par : Patrick Antoine | 18 octobre 2009

-> osem -> Hélas, il semble que cet optimisme était un peu prématuré. L'affaire est à nouveau enlisée depuis hier soir. J'espère qu'on aura d'autres rebonds...
-> Patrick Antoine -> Eh oui, j'ai lu ça, bien tristement... C'est dommage, parce que l'idée d'une réconciliation sur l'oreiller, ou dans l'intimité des douches, n'était pas pour me déplaire. Merci pour le lien.

Écrit par : Oh!91 | 18 octobre 2009

Aaaaahhh :-)
Oooohhh :-(

Écrit par : madame de K | 19 octobre 2009

-> madame de K -> Je ne vous le fais pas dire. Nous avons beaucoup parlé de vous, hier, avec une bien jolie fée, autour de boissons chaudes.

Écrit par : Oh!91 | 19 octobre 2009

Sans lire les commentaires, j'ai vu dans Métro, ce matin, que le match n'aurait finalement pas lieu.

Écrit par : Nicolas J | 19 octobre 2009

-> Nicolas J -> Hélas, on en parle ici depuis samedi soir. La connerie, des fois...

Écrit par : Oh!91 | 20 octobre 2009

Oups, j'avais pas lu les commentaires...

Écrit par : Nicolas J | 20 octobre 2009

Tu devrais peut-être faire une mise à jour de ton billet à la lumière des derniers événements...

Écrit par : deef | 20 octobre 2009

Vous connaissez une fée ? à qui allez-vous faire croire ça ;-)

Écrit par : madame de K | 20 octobre 2009

-> Nicolas J -> M'étonne pas de toi ! Déjà je ne sais pas comment tu fais pour lire tout ce que tu lis et écrire tout ce que tu écris, si en plus te devais te fader les commentaires partout où tu passes !?!...
-> deef -> C'est fait. Il fallait, oui, je sais... C'est triste quand même ;
-> madame de K -> une fée, je vous dis, qui a la capacité de passer en mode réel ou en mode virtuel. Et qui a mile et une autres qualités, à ce que j'ai pu en voir.

Écrit par : Oh!91 | 21 octobre 2009

Les commentaires sont fermés.