Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25 septembre 2009

le vol d'Olympe

MAGRITTE--300x180.jpg

Hier, un tableau de valeur, d'un peintre connu, a été volé dans la maison de l'artiste pourtant bien gardée, dans une grande capitale européenne. Le fait est suffisamment rare pour qu'on s'y intéresse, et pour que j'en fasse un billet, même si le nu dont il s'agit est féminin.

Le peintre est Magritte. Je visitais il y a moins de huit jours le musée qui lui est désormais dédié (j'en faisais une note ) mais pas la maison où il vécut. Question de temps plus que de goût, puisque les maisons d'artistes ont été une thématique des visites de fin d'été que je me suis offertes pour prolonger l'illusion des vacances : Triolet et Aragon à Saint-Arnoult, Millet à Barbizon, Van-Gogh à Auvers sur Oise... j'aurais pu faire Magritte à Bruxelles

Je n'ai donc pas vu cette Olympia-là. Je m'en serai souvenu, même si d'autres toiles m'ont saisi au Musée, par la puissance de la poésie surréaliste. Ainsi que de nombreuses citations de l'auteur.

Tiens, en voici une pour agrémenter ce court billet, et te laisser méditer pour la journée : "Le mot Dieu n'a pas de sens pour moi, mais je le restitue au mystère, pas au néant".

Commentaires

Putain ! Une gonzesse à poil !

Écrit par : Nicolas J | 25 septembre 2009

Presque aussi étrange sous tes lignes à mes yeux que ma carte politique pour toi ... ;-)
Et putain, c'est vrai, qu'est-ce qui te prend de balancer une gonzesse à poil sur ton blog ????!

Écrit par : M. | 25 septembre 2009

en venant ici j'avais l'intention de te demander de restituer le tableau... donc c'est pas toi.... quel dommage que tu ne sois pas allé à sa maison.... mais quand on visite on n'a pas le temps de tout faire... enfin en tgv bruxelles est en banlieue ! ... ah bon tu as fait auvers sur oise aussi ? un détour par le cimetière ? et amsterdam alors c'est pour quand ?? (plus long en tgv...)

Écrit par : Francis | 25 septembre 2009

Nicolas, M: Ça prouve bien que Oh94 est un garçon ouvert !

Écrit par : Mlle ciguë | 25 septembre 2009

J'aime le coquillage :D

Écrit par : deef | 25 septembre 2009

-> Nicolas -> Putain ! ça fait un mois que je t'en laisee - non pas une - mais deux femmes à oilp, en manchette, dans la colonne droite de ce blog ! Et encore tu te plains ?
-> M. -> Ah non, pas toi !?!... En plus, je ne "balance" personne, j'illustre un billet. Nuance !...
-> Francis -> Bien sûr, un détour par le cimetière. Et plutôt deux fois qu'une, vu que la première fois, sous une averse torrentielle, nous n'avions pas pris le temps de voir la petite signalétique de l'entrée et n'avions pas trouvé les tombes de Théo et de Vincent. La deuxième fois, après l'accalmie, on les a trouvées, magnifiquement recouvertes de lierre. Emotion !...
-> Mlle cigüe -> Ouvert, et dans tous les sens du terme. Ne vous en déplaise !...
-> deef -> Je sens que tu aurais su quoi en faire...humm !

Écrit par : Oh!91 | 25 septembre 2009

Oh!91,

Je ne viens sur le blog que pour commenter et en coup de vent (sans regarder les à cotés). Sinon, je lis les billets par Google Reader.

Écrit par : Nicolas J | 25 septembre 2009

Je ne connais pas du tout cette pièce. Etonnamment, je ne l'ai jamais vu nulle part. Première réaction : il me fait penser, version Magritte bien sûr, à ces illustrations des mythes grecs de l'école Classique de David etc... Quelle serait donc le titre de ce tableau là ? Syrinx contemplant son autre reflet posé sur son ventre, nouvelle Narcisse ? C'est recherché, attention, pour les initiés seulement :-)

Écrit par : Gicerilla | 26 septembre 2009

En fait, pour le "presque aussi étrange ..." je parlais de ta dernière phrase, là, sur dieu ...
La nana, c'était juste histoire de rigoler ...!

Écrit par : M. | 26 septembre 2009

-> Nicolas -> C'est bien ce que j'avais noté ! Et tant pis pour les femmes à oilp !
-> Gicerilla -> Le titre des œuvres de Magritte est toujours une découverte étonnante. Bon, dans ce cas, c'est Olympia, pas de mystère. Mais autrement, au musée, elles ont toutes des titres décallés, c'en était un rite. Par exemple, une sphère fendue à l'horizontal par le milieu, dans un paysage de désert ou des pans de rideau jouent à faire l'arrière plan, c'est "la Joconde" ;
-> M. -> Je conçois Dieu dans la poésie. Pas ailleurs !

Écrit par : Oh!91 | 26 septembre 2009

Les commentaires sont fermés.