Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11 septembre 2009

mon téléphone pour une tartine

nokia-e51.jpg

C'est une histoire de café. Parce que je pense à toi qui viens lire ce billet à 6h15 le matin, au réveil, en dégustant ton premier petit café de la journée. (Tu as remarqué que j'avais retrouvé le rythme de mes petits postages quotidiens de 00h05 ?)

Moi, c'est pareil : le café, je le lance sitôt levé, à 6h15. Puis il me suit dans la salle de bains, j'en bois quelques gorgées au sortir de la douche, pendant que je me rase, avant et après m'être brossé les dents. Puis j'en remplis un second gobelet qui m'accompagne à la voiture. Entre 7h et 7h45, tout en refroidissant doucement, il est avec moi, compagnon de mes routes franciliennes autant que les infos-trafic que je capte sur France-Bleu 107.1.

J'ai déjà dit que j'étais un indécrottable inculte !

Quand j'arrive au parking du bureau, il y a bien longtemps que la dernière goutte a fini derrière mon gosier, et que le fond de la tasse a commencé à sécher.

Sur le trajet du retour, le gobelet devient le socle de mon téléphone portable, tandis que, oreillette vissée dans l'oreille droite, je passe mes petits coups de fil du soir. Il est souvent tard, parce que j'appelle en général après ma séance de natation.

Tu as remarqué, au détour de cette description, que je ne prenais pas de petit déjeuner avant d'aller au travail. Les tartines grillées, c'est réservé pour le week-end, avec du beurre et de la confiture, un grand mug de chocolat chaud Poulain Grand Arôme - je suis exigeant. Et détail important pour la suite de l'histoire : je suis de ceux qui trempent.

Mais normalement en semaine, jamais. Je reste le ventre vide, et aime ressentir une petite faim me tenailler à l'heure du déjeuner.

Que s'est-il passé hier matin ? Qu'est-ce donc qui a pu me distraire ? Peut-être le retour des bouchons ? D'être resté bloqué 10 minutes sur la bretelle d'accès à l'autoroute ? Toujours est-il que l'après-midi, voilà : j'ai voulu déposer mon portable dans le gobelet, comme d'habitude. Mais cette fois, il a fait plouf ! J'avais oublié mon café en cours de route, et la tasse était restée à moitié pleine... Mon téléphone a joué le rôle de la tartine grillée !

Eh bien je peux te dire que c'est pas beau, un téléphone qui se prend pour de la viennoiserie ! Encore heureux que j'aie un vieux Nokia de chez has-been. La carte SIM, elle n'a pas aimé, mais pas aimé du tout la plaisanterie... Ni même la touche étoile du clavier.

Coupé du monde pendant trois heures, j'ai failli en planter ma soirée avec Yo au Café de la Danse, alors que Smadj y donnait un concert oriental d'électro-acoustique, fan-tas-tique ! Mais on a réussi, par quelque subterfuge, à nous y retrouver, et ce fut sans regret...

Depuis, le téléphone est au séchage, et j'espère qu'il aura retrouvé toutes ses couleurs avant la fête de l'Huma, sinon, y retrouver les copains sera une sinécure...

00:07 Publié dans divers | Lien permanent | Commentaires (9)

Commentaires

Ce qui démontre peut-être (mais quel chieur je fais) qu'en voiture on s'occupe de son volant et de la route. Et uniquement. Parce qu'un jour, tout aussi distrait par quoique ce soit, ce ne sera pas ton téléphone qui se prendra pour une tartine, mais un piéton pour un moucheron, ou un camion pour une feuille d'automne.
Sinon, je te bise, tiens ! :)

Écrit par : Olivier Autissier | 11 septembre 2009

Je vais être deux fois plus chieur qu'Olivier...

1.J'ai failli avoir un accident ce matiin à cause d'une blonde en Smart au téléphone ( d'accord tu as une mégane et tu n'est pas blonde, quoique...) Alors quand on conduit, on conduit.
2. La sinécure, c'est quelque chose de facile. Je doute que retrouver tes potes sans portable à la fête de l'huma soit facile (ou alors les cocos et leurs compagnons de route ont sacrément réduit)

Enfin, moi je dis ça, je dis rien.

Écrit par : JG | 11 septembre 2009

... :-) sans commentaires, tu as déjà eu les versions live.
parfois je me demande comment tu fais pour ne pas te scratcher. j'ai une photo de ta tasse et du téléphone dedans !

Écrit par : Bougrenette | 11 septembre 2009

-> Olivier Autissier -> Tant que c'est la route qui me distrait du reste, et pas le contraire, y'a rien à craindre. Au moins, au volant, je ne perds pas le fil des priorités (mais quel chieur tu fais !...) la bise aussi, tiens !
-> JG -> Je t'ai reconnu, Jean Galfione ! Il a suffit pour que je glisse un perchiste nu dans une note pour que tu te réveilles... et t'élèves à la hauteurs de anges ;
-> Bougrenette -> Envoie la photo, je change mon illustration immédiatement (pas de raison de faire de la pub pour Nokia) !

Écrit par : Oh!91 | 11 septembre 2009

Hi, hi, j'ai vu la photo du flagrant délit et le récit que vous en avez fait ! C'est bien fait ! :-)

Écrit par : Gicerilla | 20 septembre 2009

-> Gicerilla -> Das quel sens dois-je prendre votre "bien fait" ?

Écrit par : Oh!91 | 21 septembre 2009

A votre avis ? Vous ne savez pas que je suis une peste ! :-)

Écrit par : Gicerilla | 22 septembre 2009

PS : bon, une gentille peste quand même, finalement assez inoffensive.

Écrit par : Gicerilla | 22 septembre 2009

-> Gicerilla -> Une très gentille peste, même, je peux dire, maintenant que je vous connais...

Écrit par : Oh!91 | 23 septembre 2009

Les commentaires sont fermés.