Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03 septembre 2009

l'imposture écologique

article_2706-PAR03-AIRPARIF3.jpg

J'adhère à l'idée que la fiscalité est un levier de l'action publique, et qu'à ce titre elle doit contribuer à orienter l'économie et les modes de vie vers des comportement plus écologiques. De même qu'elle devrait servir à réduire les inégalités, à promouvoir les solidarités, à accompagner l'aménagement du territoire, à lutter contre la désertification des campagnes, etc. La fiscalité a de tout temps façonné les paysages urbains et les environnements humains.

J'ai pourtant du mal avec la taxe carbonne, qui renifle la supercherie à plein nez. Surtout depuis que j'ai découvert que les grandes industries polluantes seraient exonérées, Arcelor-Mittal, par exemple, qui dispose pourtant déjà d'un droit à polluer de 8 millions de tonnes de CO2 par an. Tout comme les traders qui se revendent des "droits à polluer" sur les marchés des changes à hauteur de 14 € la tonne (alors que la taxe envisagée pourrait bien monter, à terme, jusqu'à 32 € la tonne pour les particuliers).

Ce que je vois, c'est surtout que me chauffer va me coûter plus cher, tout comme me rendre à mon travail en voiture, alors que personne ne m'offre d'alternative dans aucun de ces domaines.

C'est qu'en général le banlieusard paiera plus cher, avec sa caisse achetée à crédit, tandis que le Parisien grand teint et son vélib flambant neuf seront épargnés. As-tu entendu parler des futurs péages urbains envisagés pour financer les infrastructures du Grand Paris ? C'est dans la même logique.

Tant que des solutions viables de transport ne seront pas mises en place, cette taxe n'aura rien d'écologique, ce sera juste un prélévement de plus dans le porte-monnaie de ceux qui ont déjà le moins.

La fiscalité écologique, elle devrait inciter, par des gains de pouvoir d'achat, sur l'isolation d'une maison, par exemple, sur la récupération des eaux pluviales, mais pas sanctionner par des ponctions nouvelles. Les sanctions, elles devraient être réservées à la grande distribution, qui fait venir des fruits et des légumes du bout du monde - y compris des pommes de Chine ! - au lieu de favoriser une prodution maraichère de proximité, elle devrait porter sur les délocalisations industrielles...

Elle m'énerve, cette gauche qui, pour des raisons électoralistes biaisées, pour ne pas avoir l'air d'être à la traîne derrière Cohn Bendit, en rajoute et fait du suivisme de la politique gouvernementale.

Et puis qui dit que, dans un contexte de ras-le-bol général, ce ne sont pas les arguments écologiques dans leur ensemble qui finiront par être décrédibilisés, pris pour de simples dragées inconsistantes enrobant à chaque fois une amende bien amère. Est-ce qu'ils ne sont pas en train de tuer toute l'éducation à l'environnement, purement et simplement  par effet boomerang, avec leurs conneries ?

_________________________

Lire ici une contribution éclairante d'Aurélien Bernier, du Mouvement politique d'Education populaire, et , un texte de Charles Hoareau paru hier dans l'Humanité.

Commentaires

Bravo. Hop.

Écrit par : Nicolas | 03 septembre 2009

Bien vu !
Ce qui m'énerve profondément, c'est l'absolu manque d'idées, et donc sans doute de sincérité du monde de nos gouvernants pour orienter les modes de vie vers un mieux disant écologique. Juste une taxe carbone et le problème sera considéré comme traité, l'élu comme ayant rempli sa mission…
La démocratie est réellement corrompue dans ses principes…
:-))

Écrit par : monsieur Poireau | 03 septembre 2009

Alors là, oui ! belle harangue ! belle argumentation !

ps : coucou monsieur Poireau, quel plaisir de vous croiser !

Écrit par : madame de K | 03 septembre 2009

Les taxes sur le carbone sont effectivement de la poudre aux yeux, tout comme les offsets qui ne servent qu'à engraisser les pollueurs... On n'organise pas un système économique sur la gestion des polluants!

Écrit par : Doréus | 03 septembre 2009

Là encore un nouveau bordel.... j'ai la chance d'avoir bus,et RER (et d'aimer marcher.... ) je suis donc sur le pan viture "peu pollueur)... mais j'en vois qui sortent la voiture pour faire 500m et laissent le moteur tourner le temps d'acheter la baguette ou le journal... ceux là oui ils devraient payer !

Écrit par : Francis | 03 septembre 2009

tout à fait ! les élus nationaux devraient écouter les élus locaux qui jonglent déjà pour ne pas plus augmenter les "taxes écolos" (TEOM, redevance sur l'eau) pour ne pas démoraliser complètement la population et donc finir par ne plus avoir aucun éco-citoyens

Écrit par : Gaël | 03 septembre 2009

Les autistes paieront la taxe carbone. Pourtant, ils sont parfaitement isolés.

Merci monsieur pour votre article qui me fait réfléchir.

Écrit par : mtislav | 03 septembre 2009

-> Nicolas (ex-J, donc) -> je sais désormais ce que veut dire Hop! dans ta bouche. Merci ;
-> Monsieur Poireau -> "Juste (un truc) et le problème sera considéré comme traité" : c'est très juste ce que tu dis là, et symptômatique de la société de la communication où nous sommes rentrés. Les politiques ne maîtrisent plus rien, ont tout délégué au marché, mais ont conservé ce tout petit espace, rikiki, insignifiant, de la communication. Ils en usent et en abusent ;
-> madame de K -> Merci. De votre passage et de votre commentaire ;
-> Doréus -> je vois ue tu en connais un morceau sur le marché des droit à polluer. C'est vraiment un truc de ouf, et le pire, c'est qu'ils ont réussi à en faire accepter le principe. Bientôt, on hypothèquera sa barraque sur le cours du droit à polluer...
-> Francis -> c'est sûr que le bonus-malus sur les bagnoles, c'était un peu plus intelligent, comme système, que la taxe carbonne ;
-> Gaël -> C'est un peu le sens de mon billet, la crainte de l'éradication des éco-citoyens, et donc de l'éco-citoyenneté, alors qu'elle n'est encore qu'embryonnaire ;
-> mtislav -> et merci monsieur pour votre commentaire qui me fait rire.

Écrit par : Oh!91 | 03 septembre 2009

Ca peut vouloir dire beaucoup de choses !
De rien...

Écrit par : Nicolas J | 03 septembre 2009

Oui, c'est une imposture, tant que nous laisserons l'écologie aux mains des politiciens et des industrielles ... elle durera !

Merci pour ton article

@ =

Écrit par : Eric Citoyen | 03 septembre 2009

Ce qui me scandalise ds cet imposture écologique c'est que sa va devenir un nouveau impôt et que tous le monde va le payer.

Ceux qui seront les premier pénalisés seront les ménages smicard qui ont deux vieilles voitures polluante.

Je suis scandalisé qu'un pseudo socialiste comme Rocard est pu participé à cette mascarade car c'est tte la gauche qui est salie par des manœuvres égocentrique de certaine figure emblématique du parti socialiste.

Écrit par : claude | 04 septembre 2009

Je suis d'accord. le problème aussi, c'est qu'on fait surtout du business et pas de l'écologie. On se sert d'elle comme tu le dis si bien pour renflouer les caisses de l'Etat... Tu comprends mon écoeurement en voyant que même Rocard s'y est mis !

Écrit par : Dalyna | 04 septembre 2009

-> Eric Citoyen-> merci de ton passage. Ni l'écologie, ni le social, ni la vie économique... il ne fait rien laisser aux mains des seuls politiciens, la vie politique est en effet trop pervertie pour cela, aujourd'hui...
-> claude -> Rocard participe un peu à toutes les mascarades, aujourd'hui, frappé du syndrome Jack Lang : continuer à exister coûte que coûte. C'est pain béni pour Sarko, sa politique en aurait presque le goût du consensus, et l'alternative s'estompe...
-> Dalyna -> je comprends ton écœurement. Et en même temps j'ai comme l'impression que c'est ce qu'ils recherchent : écœurer au maximum, pour éloigner les gens de la politique, et faire complètement leurs affaires comme ils l'entendent : il nous faut donc trouver les moyens de réinvestir la politique. Autrement !...

Écrit par : Oh!91 | 05 septembre 2009

Intéressant ton commentaire... J'avais pas vu les choses sous cet angle. Je vais méditer ça Oh!91

Écrit par : Dalyna | 05 septembre 2009

Félicitations :
http://www.betapolitique.fr/l-imposture-ecologique-36515.html

Écrit par : Nicolas J | 05 septembre 2009

-> Dalyna -> Vive le débat politique !
-> Nicolas J -> J'ai vu ça, je suppose que tu n'y es pas pour rien... D'ailleurs, as-tu vu que je t'avais gâté-pourri dans la boîte à caprices ?

Écrit par : Oh!91 | 05 septembre 2009

J'y suis pour rien (à part le billet que j'ai fait). Quelle boite à caprices ? Rien vu...

Écrit par : Nicolas J | 05 septembre 2009

-> Nicolas J -> Tu signes toujours avec un J, ou tu signes sans J, je n'y comprends plus rien...

Écrit par : Oh!91 | 06 septembre 2009

Y a pas à dire! vu le contenu de tes notes c'est bien la rentrée! j'avais un doute avec le retour du soleil, mais là, je n'en ai plus aucun! merci!!! ;)

Écrit par : Rouge | 06 septembre 2009

-> Rouge -> En même temps, l'écologie, ce pourrait être un devoir de vacances. Bonne rentrée à toi aussi. Et bon courage pour mener de front l'enseignement et la préparation au concours. Je suis certain que Rimbaud ne te vaudra que du bon...

Écrit par : Oh!91 | 06 septembre 2009

Je ne donne jamais de devoirs de vacances! (c'est contraire à ma religion!) mais si des fois je change d'avis, j'y songerai!!!
Un grand merci pour tes encouragements... Et au pire, Rimbaud m'aura ouvert des portes inexplorées... ce ne sera donc pas en vain!...

Écrit par : Rouge | 07 septembre 2009

-> Rouge -> De rien, c'était sincère.

Écrit par : Oh!91 | 09 septembre 2009

Les commentaires sont fermés.