Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25 juin 2009

l'hypnose, un an après

amelie-mauresmo.jpg

le 25 juin 2008, Nicolas Sarkozy promulgait la loi sur la modernisation du marché du travail (sic),

la compagnie Jolie Môme passait en procès pour militantisme intermittent, sur plainte de la CFDT (sic),

la République des blogs fêtait ses deux ans (et quelque chose me dit qu'elle fête ses trois aujorud'hui),

un vétéran que je ne connais pas ouvrait un blog,

l'armée israélienne tirait sur des civils dans le sud de la bande de Gaza et blessait Salem Abu Raida, 80 ans, de plusieurs balles à l'épaule, la guerre de Gaza n'était pas commencée,

Amélie Mauresmo battait l'Espagnole Virginia Ruano en trois sets à Wimbledon,

je m'occupais à Saragosse, insouciant de ce qui se tramait dans la vie, la mienne, la sienne, les autres, comme hypnotisé,

mon merveilleux amant, mon miroir magnifique obtenait le titre de séjour qui mettait fin à l'obligation de quitter le territoire qui avait été émis contre lui,

un goût amer commençait à enrober cette belle victoire et ma vie, sourde à cela, à cette épopée et à tout le reste, ma vie, c'est à dire ce qui palpite dans les profondeurs de ma poitrine - amorçait sa mue irrémédiable.

_________________________

Bon, j'écris juste comme ça, pour occuper le terrain, pour pas que manu s'inquiète, parce que sinon je suis trop occupé jusqu'à la semaine prochaine pour m'interesser à mon blog et au reste... Oui, je sais, il faudrait leur donner des coups de pied, aux anniversaires. Et dans le cul, encore !

11:33 Publié dans divers | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Bon festival, ne pense à rien d'autre ! S'étourdir, c'est toujours un moyen de passer le temps et de penser à autre chose ... S'étourdir dans le travail, c'est toujours mieux que s'étourdir dans des conneries qu'on finit par regretter ...
Biz

Écrit par : Manue, une autre | 25 juin 2009

Leur donner des coups de pied, ou, comme dans la chanson de P. Kaas : "... brûler tous les mannequins d'osier du haut d'un balcon"... Tout étant dans le "du haut d'un balcon" ;))

Écrit par : deef | 26 juin 2009

Ça prendra du temps mais tu guérira... bon courage. Je t'embrasse.

Écrit par : Chantal | 26 juin 2009

-> Manue, deef et Chantal -> Excusez mon retard à vous répondre, j'étais accaparé. Merci de vos encouragements et de ce soutien. Ils sont, comment dire, pas comme un traitement, mais comme un doux accompagnement. J'aurais du le brûler, le mannequin, tant que j'étais perché sur ce balcon, mais l'osier sentait bon le frais, et la brise était légère...

Écrit par : Oh!91 | 30 juin 2009

Les commentaires sont fermés.