Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 juin 2009

battons ensemble !

taiko.jpg

J'étais hier matin à la piscine des Halles. Aux heures fraîchement matinales, elle est largement fréquentable. Plus cher parce qu'elle n'accepte pas l'abonnement trimestriel de la ville de Paris, les lignes d'eau y sont clairement organisées, si bien que les usagers y coexistent pacifiquement, quel que soit leur pratique et leur niveau.

Il y a ainsi la ligne "palmes et plaquettes", la ligne "crawl et dos rapide", la ligne "quatre-nages rapide", et la ligne "quatre-nages lent et battements". Battements.

Habituellement, quand je nage, je ne pense pas, je compte. Je compte le nombre de mes longueurs, le nombre de mes mouvements, éventuellement le temps.

Mais curieusement hier matin, le mot "battements" s'est installé dans ma tête, s'est mis à vibrer, et j'en ai oublié de compter.

Dans le cas d'espèces, évidemment, il s'agissait des battements de jambes. Le mien est déplorable, tout juste me permet-il de me maintenir en équilibre sur la ligne de flottaison. Si je l'active à des fins propulsives, pour faire une longueur de sprint, je finis épuisé, et j'ai horreur de nager avec une planche. Alors que je sais, je devrais. Pour me faire de plus belles jambes.

Mais d'autres battements m'ont surgi aux oreilles.

J'ai d'abord pensé au battement du coeur, évidemment. Celui qui s'emballe dans la quête amoureuse ou dans l'examen de passage, disons dans l'épreuve de l'autre, et puis qui s'étiole dans le chagrin.

J'ai entendu aussi un battement de tambour, celui qui roule avant la sortie acrobatique, ou qui annonce l'avancée conquérante (et se finit dans une caserne, en général).

J'ai vu aussi un battement de cil. Le plus beau, Lisa Minelli, dans Cabaret. Va savoir pourquoi.

Le battement de l'aile n'a pas été difficile à repérer, il était en moi du côté du coeur, il devait s'agir de l'aile de l'amour. Ou alors d'un battement de papillon, qui déplace un petit rien pour réveiller un grand tout. La cause du chaos.

J'ai pensé aussi au battement de pieds, mais je ne me suis pas senti concerné, je n'ai plus vraiment d'impatience. Aux battements de main, parce que je suis toujours bon public, aux battements de...

Et toi, à quels battements es-tu vraiment sensible ?

 

Commentaires

au battement du cœur d'un enfant que je tiens dans mes bras, quand il s'abandonne avec confiance contre moi

baci et bon dimanche

Écrit par : céleste | 14 juin 2009

-> céleste -> Je me doutais que tu n'allais pas me parler de battement de cartes !... Encore que, rebattre les cartes de ce monde, entre riches et pauvres...

Écrit par : Oh!91 | 14 juin 2009

Sans hésitation au battement du coeur qui exprime tant de choses... de vie et d'émotions et en deuxième surtout pas le tambour !!!! le cil oui c'est c'est joli... le battement d'aile, la liberté de l'oiseau...

Écrit par : Francis | 15 juin 2009

-> Francis -> ...et encore le cœur ! Nonobstant le nombre élevé d'abstentionnistes sur ce coup là, c'est un plébiscite... Même pas besoin de battre la mesure pour donner le rythme !

Écrit par : Oh!91 | 15 juin 2009

une nouvelle fois un vrai bonheur de lecture , je bats des mains , merci

Écrit par : Gigi | 15 juin 2009

Au battement sur le cul !
Avé César
(et tes jambes, elles sont super belles, ma grenouille préférée :))

Écrit par : Fiso | 17 juin 2009

-> Gigi -> merci à toi, je n'ai donc pas à m'en battre la coulpe ?!?...
-> Fiso -> venant de toi, je me serais plutôt attendu à ce que tu t'en battes les couilles !

Écrit par : Oh!91 | 18 juin 2009

Nan, je ne dis jamais ça, moi c'est "je m'en bats les ovaires" ... sinon quand je joue au bonhomme, je dis "ça me casse les couilles" :)

Écrit par : Fiso | 18 juin 2009

-> Fiso -> et les noyaux d'olive, tu ne te les bats jamais ?

Écrit par : Oh!91 | 20 juin 2009

c'est fin, j'adore sans faim :-) quand aux battements, je rejoins les autres sur celui du coeur, ceux d'un autre suffisamment proche pour qu'on puisse le sentir profondément, l'entendre, le toucher. Les percussions aussi, un battement qui peut devenir hypnotique.

Écrit par : Bougrenette | 21 juin 2009

-> Bougrenette -> l'hypnose, c'est ça, battre jusqu'à la transformation d'état, comme des blancs d'œufs qu'on bat en neige. Ferme.

Écrit par : Oh!91 | 24 juin 2009

Les commentaires sont fermés.