Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09 mai 2009

le nègre

brutos13526.jpg

J'écris moins, en ce moment. Le blog s'en ressent.

Je passe du temps à panser mes plaies, à colmater les brêches, à tirer de l'avant mon amitié-de-passion parce que malgré tout, elle est trop douce lorsqu'elle est douce et qu'y fusent des promesses.

Et puis si j'écris, c'est pour d'autres. A mon travail, ils me demandent de pondre de la copie, et pas que des phrases pour faire joli, mais de la substance avec des idées, sur des sujets que je maîtrise. Alors ça m'occupe le bout des doigts et les espaces de cerveaux que j'ai réussi à garder disponibles au milieu de la chape de chagrin. Ce n'est pas moi qui signerait ces textes, mais quelques grandes personnes.

Ce rôle de nègre me convient. Qu'on valide ce que j'ai écrit, et je me sens reconnu. Que je sois un autre, et que cet autre dise ce que moi j'ai conçu est jouissif. Qu'il en accepte mes idées, qu'il en porte l'étendard, jusqu'à croire qu'il les as trouvées lui-même... c'est peut-être en définitive dans cette ombre que je me sens le mieux. Protégé.

Et en tout cas, ça me suffit.

08:03 Publié dans divers | Lien permanent | Commentaires (9)

Commentaires

A vous lire je me demande si ce statut de nègre permet d'écrire des choses que l'on ne pense pas, un peu à la manière d'un acteur qui endosse le rôle que la pièce et le metteur en scène lui prescrivent.

Écrit par : MademoiselleH | 09 mai 2009

J'en connais un autre...

Écrit par : deef | 09 mai 2009

Et quand tu écris pour le blog, qui valide ce que tu écris ?

bises

Écrit par : manu | 09 mai 2009

Petit coucou. J'espère que tu vas bien :)

Écrit par : Azulamine | 09 mai 2009

-> MademoiselleH -> Au vrai, ça me permet d'écrire ce que j'aurais envie de lire sous la plume de ceux pour qui j'écris : je leur fait parler de mon travail, et je ne leur en fait dire que des choses agréables... mais en toute sincérité, vous me connaissez - ah! non, au fait ! Soyez la bienvenue par ici ;
-> deef -> et toi, tu vis ça comment ?
-> manu -> Pour les validations du blog, j'ai deux étapes : la première, c'est à un curieux personnage appelé Oh!91que je l'ai confiée. Puis la deuxième, la seule vraie validation, du reste, c'est toi qui me l'apporte. Et assez fidèlement, je dois dire ;
-> Azulamine -> Tiens, en parlant de revenant(e)s...

Écrit par : Oh!91 | 10 mai 2009

Ah! Et il y a les autres, comme moi, qui ont peut-être un peu l'illusion d'écrire pour eux-mêmes... Au moins, j'ai la satisfaction de voir mon nom associé à mes publications, même si mon lectorat est bien limité; c'est ça, la vie académique...

Écrit par : Doréus | 11 mai 2009

-> Doréus -> Laisse moi réfléchir, un non-nègre, un non-nègre... tu es un blanc, en somme !?!... Bah ! moi aussi j'ai mon nom, ici ou là, sur quelques articles ou publications. Curieusement, je suis plus fier de ce que j'écris anonymement sur ce blog que sur ce que j'ai écrit à visage découvert sur des sujets imposés... Mais vive la science, la recherche et l'académisme !

Écrit par : Oh!91 | 11 mai 2009

ça m'est arrivé aussi... j'ai bien aimé aussi mais à condition que l'autre reconnaisse, remercie... (discrètement bien sur et je ne parle pas money)

Écrit par : Francis | 12 mai 2009

-> Francis -> On a toujours besoin de reconnaissance, surtout quand on travaille dans l'ombre. Tu as raison.

Écrit par : Oh!91 | 14 mai 2009

Les commentaires sont fermés.