Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04 avril 2009

le cobaye (12) à propos de résistance

12_grosse_tete_dim.jpg

L'entretien poursuit son bonhomme de chemin. Et puisqu'il a été question de résistance et de contestation ces derniers jours, à l'occasion du G20, ça tombe bien, c'est précisément le sujet qui était abordé dans cette séquence.

11ème partie :

Le Prof : autre sujet : est-ce que vous vous resservez de vos réflexions de blogueur dans vos conversations quotidiennes ? Régulièrement, peu ? Directement ? Indirectement ?
-    cela prépare-t-il et nourrit-il vos arguments ?

Oh!91 : Oui. La mise en ordre de certaines idées, à travers l'exercice de l'écriture, alimente des conversations que je peux avoir au quotidien. Cela arrive assez souvent. Le contraire est vrai aussi. Des discussions "de bistrot", ou des échanges avec des collègues, donnent parfois naissance à un projet de note.

Le Prof : sur certains sujets, envisagez-vous cette pratique de blog comme une activité de résistance sociale ? politique ? Au fond : que vaut la description du cyberespace comme contre-média d’après votre propre expérience ?

Oh!91 : Incontestablement, l'écriture est un acte de résistance. Sociale et politique. D'ailleurs, dans mon rapport à l'information, s'inverse peu à peu la part que je puise dans les media traditionnels et celle que je récupère dans la lecture des blogs. La radio ou la télé me permettent surtout de garder une certaine clairvoyance sur les hiérarchies dominantes dans le traitement des informations, d'accéder à l'actualité des faits divers, mais l'information politique, et l'analyse, la profondeur des déconstructions critiques, c'est désormais hors des media traditionnels qu'elle s'avère la plus intéressante.

L'idée de "contre-media" me séduit, à condition de ne pas surestimer ce que cela représente de contre-pouvoir, et de rester lucide sur son impact dans la vie réelle. Je ne perçois pas encore dans les blogs de véritables constructions politiques. Pour ma part, je fais partie de ceux qui croient profondément à la nécessité de reconstruire la gauche, et de le faire de façon nouvelle, en terme d'idées, de rapport à la démocratie, de connection au mouvement social, etc. Je constate que les blogs ouvrent beaucoup d'espace à la circulation de la critique de l'existant, mais la contruction du nouveau, quelque chose me dit qu'elle a d'abord besoin d'humain, de contacts, de rencontres... Sinon, une certaine stérilité pourrrait menacer cette activité "résistante".

(la suite)

Commentaires

"est-ce que vous vous resservez de vos réflexions de blogueur dans vos conversions quotidiennes"
lapsus calami...? tu entres dans les ordres ???
cela dit j'aime l'idée de "contre media"....

Écrit par : Francis | 07 avril 2009

-> Francis -> Aïe ! Bon, je corrige illico. Merci de veiller...

Écrit par : Oh!91 | 07 avril 2009

Les commentaires sont fermés.