Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 mars 2009

éjaculation bancaire

400px-Chauveau_-_Fables_de_La_Fontaine_-_03-01.png

Tu te rappelles de ma fable ? (pourtant, j'en étais plutôt fier...)

Samedi après-midi, par appel téléphonique de la police, nous avons appris que le voleur venait d'être arrêté. Après avoir prélevé 400 euros sur le compte d'une autre victime. Dans la même agence, le con.

Nous étions à la Cité des sciences et de l'Industrie à La Villette, avec Bougrenette. J'avais déjeuné avec un des lecteurs de ce blog, un professionnel du corps venu d'Andalousie, nous avions enquêté au coeur de Crime'Expo pour déterminer qui de la femme de ménage, du brocanteur ou du taxidermiste avait tué le directeur du musée. Etions passés du laboratoire d'entomologie criminelle où se déterminait l'heure du crime à celui de la balistique où l'angle de tir était reconstitué. Avions choisissi notre coupable et commis une belle erreur judiciaire, finalement corrigée par l'analyse des micro-fibres. Puis étions allés voir "Fly to the Moon" en 3D, à la Géode, nous étions laissés fasciner par le réalisme des effets reliefs, où l'on croit parfois pouvoir toucher du doigt, du nez, de la langue des objets projetés à l'écran. Puis en toute hâte, il nous fallut rejoindre un commissariat de banlieue, prendre connaissance des faits ayant conduit à l'arrestation du pirate bancaire, et transformer la plainte contre X en plainte contre M.

Il a fallu nous jouer du trafic des samedis soirs, nous offrir quelques tranches de stress pour arriver dans les temps.

Puis on a vu la pièce d'identité falsifiée. On a vu l'homme, sa photo, son nom... Le policier n'était pas peu fier d'exhiber devant nous ces trophées, nous disant "ils finissent toujours par faire des erreurs". C'était bizarre, nous étions dans une sorte d'excitation, mais c'était d'abord un soulagement.

Et moi, lisant ce nom, regardant cette photo, je voyais surtout les lèvres pincées de la directrice de la banque, et celles de la conseillère financière, leurs yeux suspicieux, et leur ennui profond d'avoir eu à s'intéresser à nous... et je jubilais.

Commentaires

Enfin! Des lèvres pincées au gaillard pincé...

Écrit par : Doréus | 08 mars 2009

Deux bonnes nouvelles !
L'arrestation, surtout et d'abord, et la tranquilité de la victime, enfin.
Et puis ta visite de ce samedi. Of course !

Écrit par : Olivier Autissier | 08 mars 2009

Ca c'est de la bonne nouvelle!! Bizz

Écrit par : Yo | 09 mars 2009

J'imagine assez bien la jubilation :-)
Ce que tu ne dis pas c'est que tu as laissé échapper du temps dans le parking où tu avais perdu la voiture ;-)
Et les lunettes ?! hein les lunettes ... tu n'en parles pas non plus
Contente de savoir que le coupable a pu être appréhender, et que surtout la victime va pouvoir être tranquille.
Bises

Écrit par : Bougrenette | 09 mars 2009

-> Doréus -> Bien trouvé !
-> Olivier Autissier -> On aurait pu se trouver, ici ou là, dans ce périple policier, non ?
-> Yo -> Yeah !... Ca faisait longtemps. Et ça fait plaisir. Ça me fait penser que je devrais faire un billet sur Milk, tiens !
-> Bougrenette -> Dis-toi bien que s'il y a des choses dont je ne parle pas, ce n'est pas pour les dissimuler, parce qu'avec toi, je sais bien que ça ferait long feu ! On les verra, un jour, ces fameuses lunettes, par chez toi ?

Écrit par : Oh!91 | 10 mars 2009

Tu m'autorises les lunettes ? t'es sur ? non parce que tu as vu les photos ... franchement ça fait peur ;-)

Écrit par : Bougrenette | 11 mars 2009

-> Bougrenette -> Lâche toi, non seulement je t'autorise, mais tu devrais t'en faire un devoir...

Écrit par : Oh!91 | 11 mars 2009

Les commentaires sont fermés.