Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23 février 2009

le cobaye (4) vie privée vie publique

IMG_6823.JPG

L'enquête se poursuit. Je réponds à des questions d'un sociologue. je fais ainsi avancer la science, il paraît. Enfin, j'y crois. Ces questions en tout cas m'ont permis de m'interroger sur cette pratique devenue quasi quotidienne, et le sens que je lui donne.

(introduction)

(1ère partie)

(2ème partie)

3ème partie :

Le Prof : Dans la mesure ou le témoignage prend une large part dans vos billets, éventuellement dans vos argumentations, cela rejaillit-il sur le contenu des débats qui s'ensuivent ? Plus largement êtes vous satisfait ou insatisfait de la qualité des débats qui se tiennent dans les commentaires de votre blog ? Pourquoi ?

Oh!91 : Ah ! Les commentaires, voilà un autre sujet, vaste et difficile. Peut-on parler de débat à leur propos... Le débat, au sens de la confrontation d'idées ou de points de vue est rare dans mon blog. Les commentaires appartiennent davantage à la sphère des encouragements, ou de la complaisance (et ce n'est pas péjoratif), disons plutôt de l'entretien d'une certaine connivence. J'ai d'ailleurs surtout tendance à trouver que je n'en reçois pas assez, des commentaires, qui m'apparaissent, à mon corps défendant, comme le seul vrai critère de la lecture...

Il arrive qu'il y ait de vrais débats. Mais quoi, une fois tous les mois, ou tous les deux mois. Il y en eut sur la guerre d'Algérie, sur le choix du premier secrétaire du Parti socialiste, sur l'opportunité d'exposer aussi crument que je ne le faisais mes sentiments amoureux, ou sur le fait de mettre en scène des ébats sexuels. Il y en eut sur les relations entre amitié et idées politiques, sur ma prise de parti pro-palestinienne... Ce sont des forums qui durent, quoi, quarante huit heures tout au plus. Je crois qu'il y eut à chaque fois de la consistance et du sérieux. Oui, j'en suis plutôt satisfait, j'aimerais peut-être qu'il y en ait plus souvent.

Je ne suis pas sûr que le recours au témoignage ait une incidence sur le contenu des débats. Peut-être crédibilise-t-il mon propos, et incite-t-il à s'impliquer, mais je n'en suis pas sûr. Ce que je sais c'est qu'il me permet à moi, au moment où j'expose un point de vue, de ne pas être dans une posture dogmatique, et c'est peut-être une question assez obsessionnelle, chez moi, d'ailleurs.

brutos10814_DmitryDmitriev.jpgLe Prof : En ce qui vous concerne, la frontière entre vie privée et opinion publique est plus tenue que sur d'autres blogs.
-
Vos proches sont-ils tous au courant de la tenue d'un blog ? qu'en pensent-il ?
- Qu’est-ce qui est modifié dans les relations avec son entourage ?

Oh!91 : Aucun de mes proches n'est au courant de la tenue de mon blog. Ni ma famille, ni mes collègues de travail, ni mes amis, même les plus proches. Je n'inclue pas dans cette réponse ceux des blogueurs devenus mes amis depuis, je parle évidemment de mon entourage "d'avant".

Seuls deux ont été mis dans la connivence, tardivement, parce que je me sentais en confiance pour leur permettre d'accéder à cette impudeur. Et parce que je ressentais le besoin de ne pas maintenir une cloison aussi étanche entre mes "amis d'avant" et ceux d'après. J'ai aussi partagé cette démarche auprès d'hommes devenus mes amants, occasionnels ou persistants, leur expliquant que j'avais parlé d'eux dans un blog, et leur en donnant le lien. Je ne sais pas bien expliquer pourquoi, mais il m'a été plus simple de m'en ouvrir auprès des relations "contemporaines" de cette aventure, plutôt qu'auprès de mes relations d'avant.

Et il y a une sorte de collègue qui l'a découvert par hasard, et qui m'en a parlé, en saisissant une opportunité quelconque, après plusieurs mois de lecture anonyme... Sans doute parce que, comme vous le dites, les sphères privées et publiques sont très imbriquées dans mon blog, et que j'y laisse forcément des tas d'indices liés à ma vie professionnelle.

En fait, ils sont quelques uns à qui je brûle de l'envie de le dévoiler.

Par contre, mon entourage, peu à peu et de façon de plus en plus prégnante, a évolué et est désormais constitué d'une partie des lecteurs de mon blog. Et de fait, ma posture anonyme n'est plus franchement opérante. Mais je ne vis pas cette évolution comme perturbante pour ce que j'écris, car ces amitiés-là sont nées du blog, de son contenu, d'une certaine façon ils sont des gens avec qui je n'ai pas de honte.

Un personnage qui d'anecdotique est devenu récurrent dans ma vie connaît toutefois des métamorphoses dans mon blog, parce que se posent des questions de confidentialité et de respect de l'intimité de l'autre. Ce n'est pas toujours simple à gérer, que d'assumer ma mise à nu sans entrainer celle des autres si elle n'est pas consentie. C'est un peu une limite à l'exercice.

(la suite)

23:37 Publié dans le cobaye | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : blog, recherche, intimité

Commentaires

C'est toi sur la première image? Elle est très jolie en tout cas, bien assortie à ton (très intéressant par ailleurs) billet.

Écrit par : Fab | 24 février 2009

Comment ça, pas assez de commentaires ??????
T'as vu comme tu écris souvent aussi ???
Faut lui dire au monsieur qui étudie ta science que derrière nos claviers, ben parfois on bosse, parfois on fait des courses, les devoirs des nains, tout ça, et que faire des commentaires tous les jours c'est pas toujours possible. Vi vi faut lui dire ça aussi, qu'on n'est pas que vautrés derrière l'écran à attendre l'écriture du St Ho!
Mais dis lui donc aussi, que ça semble difficile en revanche de ne pas venir faire un saut de puce chaque jour pour voir si St Ho! nous a écrit un nouveau papier ;-)

Écrit par : feekabossee | 24 février 2009

Intéressante, cette discussion. Je ne peux que soutenir ce que dit Feekarabossee, cependant: les commentaires, ça marche dans les deux directions...

Écrit par : Doréus | 25 février 2009

Comme ils ont raison les commentateurs précédents!
Pas plus tard que tout de suite,j'ai du préparer le panier du déjeuner avant de me trainer avec quelques gamins du quartier au musée de Cluny,un détail certes,mais il m'a fallu "aussi" cuire le pain de ce déjeuner!
Ranger mes déballages de toutes sortes avant de fermer ma porte!
Réfléchir au transport le plus simple et le plus proche!
Puis lire les billets traitant de cette enquête SOCIOLOGIQUE,y penser et t'accorder toute ma confiance pour expliquer à cet interrogateur que les GENS derrière le clavier qu'ils soient blogueurs ou commentateurs souffrent de syndromes dont celui de la COMMUNICATION ,alourdi de celui de la TRANSMISSION d'émotion.
Que ces échanges réjouissent,attristent,rajeunissent,font
PENSER et c'est si bon!

Écrit par : mume | 25 février 2009

-> Fab -> pourquoi tu demandes pas à propos de la deuxième image ?
-> feekabossee -> attention à comment tu m'appelles, toi, je t'ai à l'œil, et il pourrait bien t'arriver des trucs, déjà que tu te trimbale une fée dans ton pseudo... ben en fait, tout est dans le "à mon corps défendant"... Je veux surtout culpabiliser personne, parce que sinon, y'a qu'à lire le com de Doréus, j'ai moi-même matière à culpabiliser un maximum...
-> Doréus -> ... et je ne peux que te donner raison. Question commentaires, ou régularité de fréquentation, je suis tout sauf exemplaire, pas par manque d'envie, mais parce que comme tout un chacun, la vie, le temps, et tout un tas d'autres choses finissent parfois par nous laisser dépassés. Mais je reste fidèle malgré tout. Amitiés ;
-> mume -> Faire penser, penser, ça maintient jeune, je suis pas loin de le croire aussi... En tout cas, je suis en blogosphère comme en bain de jouvance.

Écrit par : Oh!91 | 25 février 2009

"...quelques uns à qui je brule de l'envie de le dévoiler..."
et pourquoi ne le fais tu pas ????

Écrit par : francis | 25 février 2009

Voyons mais c'est très simple: c'est moi sur la 2ème image!

Écrit par : Fab | 26 février 2009

Hé! Mais là, pas de culpabilité à y avoir... c'est que comme tout blogueur qui se respecte, je suis toujours, comme toi, à la recherche de commentaires intelligents.

Écrit par : Doréus | 26 février 2009

-> francis -> je ne sais pas bien. Parce qu'ils doivent penser sans doute, pour la plupart, que j'ai mieux à faire que de laisser des heures dans cet exercice futile ?... Enfin, c'est ce que je me dis. La culpabilité se glisse partout ;
-> Fab -> et ça fait comment de se faire teindre le sexe en noir ?
-> Doréus -> Et d'ailleurs, ils ne manquent pas de pertinence, tes coms, en général...

Écrit par : Oh!91 | 26 février 2009

Les commentaires sont fermés.