Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 février 2009

France-inter, radio de gauche ?

demorand-inter.jpg

Je suis quelqu'un de fidèle. Pourtant, je l'avoue, j'ai cessé d'écouter France-Inter il y a un peu plus d'un an. Pour deux raisons. La première, c'est que je frisais le carambolage chaque matin vers 7h 25 tant m'horripilait non pas le contenu idéologique de la chronique de Jean-Marc Sylvestre, mais le foutage de gueule dont il faisait preuve, incapable de relire sans bafouiller des chiffons bâclés sur un coin de table cinq minutes avant de prendre l'antenne, et truffés d'approximations, d'inexactitudes ou tout bonnement de mensonges.

J'aurais pu y revenir, puisqu'ils ont fini par lui donner son congé.

Mais il y a une autre raison à mon infidélité. J'ai découvert à l'occasion de mes écarts, qui m'ont fait un temps me brancher sur Nova, une autre radio de service public qui chaque matin, et chaque soir, me permet d'avoir des informations précises - et à jour - sur l'état du trafic en région parisienne - Wajdi, dispense-toi de me traiter de ringard sur ce coup là, j'ai parfaitement conscience de ce que ça donne question musique : France-Bleu Ile-de-France : qui me permet d'ajuster mon itinéraire et me fait gagner au bas mot 10 minutes par jour.

Je n'en avais pas trop de regret, j'avais été échaudé par les graves transgressions au pluralisme dont France-Inter s'était régulièrement rendue coupable, pronant unilatéralement la vision libérale de l'Europe lors du référendum, résumant les présidentielles au bien triste duel Ségo-Sarko.

On me dit aujourd'hui que c'est dommage, que Demorand est mordant, que l'économiste Bernard Maris qui a l'époque était le pendant de gauche de son confrère apparait presque à droite aujourd'hui, tant la tonalité a changé. Et puis il y a Stéphane Guillon. Son humour qui rappelle un peu Desproges, sa liberté de ton, sa capacité à aborder les sujets sensibles. Un qui s'assume avec risque. Et qui perce. Puisse-t-il demeurer longtemps aussi affuté !

Alors, je ne résiste pas au plaisir de poster cette vidéo, où il allume Sarko à l'occasion de sa visite surprise en Irak, et où il montre d'inattendus talents d'imitateur.


Mais de toute façon, à l'heure où il vient au micro, si je veux continuer à être arrivé au bureau depuis longtemps, je vais devoir garder l'oreille sur mes infos-trafic...

18:32 Publié dans divers | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : france-inter

Commentaires

Excellent, il est de mieux en mieux Guillon ;))

Écrit par : deef | 14 février 2009

Il paraît qu'il est bon en radio. Il paraît.
Je ne supportais pas à la télévision si je le voyais. Parce qu'à part d'être bêtement méchant au profit de propre gloire, il faisait quoi d'autre ?

Écrit par : Olivier Autissier | 14 février 2009

Je te confirme que chaque matin de la semaine, après avoir déposé le grand au collège, le petit me demande "M'man, c'est maintenant que Stéphane Guillon te fait marrer ? "
MAis il y a aussi la librairie francophone que j'aime bien, et l'as tu lu mon p'tit loup (trop bien la littérature jeunesse, faudrait d'ailleurs que les grands s'y plongent parfois) Sinon, France-bleu-Isère bouarkkk.
Dis, ton post-it, il est triste non ? Moi il me fait froid dans le dos. Alors Bougre, fais quelque chose s'il te plait avec ce drôle de stylo -;)

Écrit par : feekabossee | 14 février 2009

Un solution pour suivre les chroniques de Stéphane Guillon : le podcast :)

Écrit par : Pingui | 15 février 2009

-> deef, Olivier Autissier -> En fait, je le découvre depuis peu, grâce à ces vidéos en ligne. A la télé, autant que je me souvienne, je ne l'avais jamais vu ;
-> feekabossee -> Madame livre, je vous reconnais bien là. C'est vrai qu'elle a de la gueule, cette émission, j'aime surtout d'ailleurs les chroniqueuses libraires des autres pays francophones. Ça me donne presque l'impression d'avoir lu des livres, que je ne lirai finalement jamais. Pour le reste, ça va mieux, la glace n'aura pas tenu 72 heures...
-> Pingui -> bonjour, bienvenue... et en français, ça se dit comment ?

Écrit par : Oh!91 | 15 février 2009

En français ça se dit un flux audio permettant d'écouter les chroniques de Stéphane Guillon en balado-diffusion :)

Rendez-vous à l'adresse http://www.radiofrance.fr/franceinter/pod/ puis chercher la rubrique "L'humeur de...".

Écrit par : Pingui | 15 février 2009

-> Pingui -> merci de la précision... je vais tenter le truc.

Écrit par : Oh!91 | 15 février 2009

Tout ce que tu dis sur France Inter est vrai et je reste un fidèle... critique.Par contre je n'aime pas l'auto satisfait Demorand.
Nova est également une radio importante à mes oreilles. J'y découvre tant de musiques qui me parlent.

Salut et à bientôt,

Michel

Écrit par : giliberti | 16 février 2009

-> giliberti -> J'en profite pour te féliciter pour tes trois dernières toiles (j'invite tout le monde à aller les voir en cliquant sur ton lien, d'ailleurs), leurs superbes jeux d'ombres et de lumières, et leur somptueux modèle...

Écrit par : Oh!91 | 16 février 2009

Ah non, revenez Oh! revenez. Le 7/10 de Demorand est irrésistible. Bernard Guetta, Frédéric Pommier, Stéphane Guillon en effet, Didier Porte et tous les autres... Franchement la matinale de France Inter vaut le coup, même le samedi et le dimanche matin. Revenez, Oh!, revenez

Écrit par : Gicerilla | 22 février 2009

-> Gicerilla -> J'y reviens, par petites touches, mais j'y reviens : je me suis même refait une petite tranche de la librairie francophone ce week-end.

Écrit par : Oh!91 | 22 février 2009

Les commentaires sont fermés.