Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 janvier 2009

mon poinçonneur de la ligne 11

Rame de metro parisien ligne 11.jpg

Je l'ai rencontré samedi. Après la manif contre la guerre israélienne à Gaza - où j'avais été heureux de voir du monde, même dans un contexte de cessez-le-feu, comme pour dire "on ne peut pas tirer un trait si vite sur tout ça, ce serait trop simple", je m'étais offert un sauna : le tilt, rue Sainte-Anne, dans le quartier des restaurants japonais de Paris où nous devions nous retrouver plus tard avec Yo et mon Ami d'amour. Horaire naturiste, serviette en mouchoir de poche qui ne boucle pas le tour de taille, j'avais été attiré par son crâne rasé, nous nous étions tripotés - ce mot m'amuse - mais j'avais esquivé son invitation à le retrouver finir la soirée chez lui, préférant, de loin, une nuit platonique dans l'amour qu'une nuit de sexe sans amour.

Mais après trois jours et quelques SMS échangés, j'ai fini par aller le rejoindre hier soir.

IL s'appelle Rémy. Il est conducteur de métro sur la ligne 11 Chatelet-Lilas. Il habite dans le 9ème, un appartement de la RATP qu'il loue - à faire pâlir - 480 euros pour 70 mètres carré. Et il a le poinçon bien armé. Il se réveille sur Cherry FM, est diplômé dans la pâtisserie, a un moelleux au chocolat hors-pair, un écran plat mais pas d'ordinateur. Il m'a accueilli avec une fricassée de Saint-Jacques et m'a cuisiné à la spatule une bonne partie de la nuit.

Quand je pense que l'autre, là, il dit s'être trouvé un bâtard pour Noël. Moi j'ai joué une nuit au bâtard du poinçonneur des Lilas. Je n'ai pas l'impression qu'il va me conduire bien loin, ce poinçon-là, mais il a fait du bien par où il est passé, et j'en suis encore tout perforé.

Commentaires

Que d'images suggestives :-)

Baci et bonne journée...ces journées brumeuses qui suivent les nuits où les corps exultent, s'amusent, s'épuisent...c'est si bon...(ajouter la musique et chantonner... c'est si bon....)

Écrit par : céleste | 28 janvier 2009

Joli, tu n'as pas le même en version hétéro ? ;-)

Écrit par : Bougrenette | 28 janvier 2009

Ah bah voilà Oh! tu glisses dans l'ultra sentimental, et y'a la Bougrenette qui veut se faire perforer.
° ° ° °° ° ° ° ° °° °° ° ° ° ° ° ° °°
°° ° ° °° ° °° ° ° °° ° ° ° °°
° ° °° ° ° ° ° ° ° ° ° °°
O_o

Écrit par : bénédicte | 28 janvier 2009

Je vois que tu as eu le droit à entrée, plat, fromage et dessert et petit déjeuner en prime. Mais cela ne m'étonnes pas de toi tu es un fin gourmet.

Écrit par : Christophe | 28 janvier 2009

J'espère pour lui k'il s'appelle pas rémy.

Écrit par : wajdi, contre l'outing | 28 janvier 2009

Mais c'est ma ligne ! Je me disais bien aussi qu'on y était bien secoué :)

Écrit par : Olivier Autissier | 28 janvier 2009

-> céleste -> c'est vrai que quitte à être embrumé, autant que ce soit de cette façon là. Baci ;
-> Bougrenette -> En version réversible, tu veux dire ? Ok, mais donnant donnant, tu me le trouves en version japonaise aussi ;
-> bénédicte -> à tes signaux cabalistiques, on voit que t'as manié du ticket de métro y'a pas bien longtemps, toi non plus...
-> christophe -> sans oublier le trou normand...
-> wajdi -> il s'appellera Rémy pour ce billet, en tout cas. Et il est outé sur toute la ligne (si j'ose dire) et depuis longtemps, non seulement sur son orientation sexuelle, mais aussi sur son moelleux au chocolat, et peut-être, peut-être, mais ça reste à vérifier, sur Cherry-FM... pour ce qu'il m'en a dit. M'enfin, ils sont autour de 140, les conducteurs de la 11, presque tous des hommes, alors ils doivent bien être une bonne dizaine à pouvoir se revendiquer de ce billet...
-> Olivier Autissier -> lol.

Écrit par : Oh!91 | 28 janvier 2009

Vous en avez de ces rencontres sur la ligne 11. Ah, chère ligne 11 que j'ai tant fréquentée. Pour moi, de poinçonneur avenant point, mais plus souvent qu'à mon tour des bandes des Lilas et de Bagnolet qui trainaient avec des accents inimitables de 9-3....

Écrit par : Gicerilla | 31 janvier 2009

-> Gicerilla -> Et qui dit que parmi ces Djeun's là, il n'y avait pas quelque performant poinçon ?...

Écrit par : Oh!91 | 31 janvier 2009

ah la 11,elle est bien rodée cette ligne, ça va plus vite que sur les autres, je préfère; hélas, pour aller au transfert, rue sourdiere, le samedi de 17 à 19 h, c'est pas celle là; car même si il n'y a jamais foule dans ce vieux bar improbable, naturiste, grand comme un mouchoir de poche,quand j'ai décidé d'y aller pour dire bonjour à Guy,le barman bien pourvu et amical,je suis pressé mais il me faut braver la foule en route pour les grands magasins.

Écrit par : chris | 21 février 2009

-> chris -> samedi, donc, de 17h à 19h, je note. Je dis bonjour à Guy de ta part ?

Écrit par : Oh!91 | 21 février 2009

Les commentaires sont fermés.