Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 janvier 2009

pour notre dignité humaine

1-Ghetto-Varsovie.jpg

« Ce qui évoque en moi l'association avec le Ghetto de Varsovie, c'et certes la politique d'encerclement qui fait aujourd'hui de la bande de Gaza le plus grand ghetto du monde, c'est la politique d'affamement de la population, ce sont les tunnels que creusent les jeunes pour rapporter de l'extérieur du pain et des armes et bien d'autres choses encore. Mais c'est surtout la portée universelle du combat que mènent les résistants palestiniens qui ne se battent pas seulement pour leur indépendance nationale, mais "pour notre liberté,... pour notre bonheur,... et pour notre dignité humaine, sociale et nationale à nous tous, citoyens du monde". »

Depuis quelques temps, le parallèle avec l'insurrection du ghetto de Varsovie me taraude, je l'ai même esquissé ici. Je suis donc soulagé de lire ce matin dans l'humanité Michel Warschawski, juif israélien, journaliste, et président du centre d'information alternative de Jérusalem, qui ajoute : "L'Etat juif a perdu le droit de se targuer d'une filiation quelconque avec les martyrs et les héros du ghetto de Varsovie!".

Tu trouveras ici une évocation du soulèvement du ghetto de Varsovie, avec cette lecture qu'en fit Marek Edelman, un des rares survivants de l'insurrection, qui s'applique tant à la situation des Palestiniens aujoud'hui : « En nous soulevant, nous avons rappelé notre appartenance au genre humain. En prenant les armes contre ceux qui voulaient nous anéantir, nous nous sommes raccrochés à la vie et nous sommes devenus des hommes libres. » Ou encore ce passage extrait de la Proclamation du Ghetto au combat lancée le 23 avril 1943 :

« Nous nous battons pour notre liberté et pour la vôtre... Pour notre honneur et pour le vôtre... Pour notre dignité humaine, sociale, nationale et pour la vôtre... »

Ce jeudi à midi et demi, voilà ce que l'on pouvait lire dans une dépêche : "Au total, l'offensive israélienne a tué au moins 708 Palestiniens, dont 220 enfants et 86 femmes, et fait plus de 3.100 blessés". La guerre éthique d'une armée morale ?

Finalement, faites comme Libé, ne dites plus : "l'armée israélienne poursuit son massacre de Palestiniens à Gaza", mais "Tsahal maintient sa pression militaire sur le Hamas".

Moi je préfère conclure comme Michel Warschawski dans l'Huma : "Pour notre liberté à nous, pour notre dignité et pour notre honneur, Ghetto Gaza ne doit pas tomber. Gaza doit vaincre."

Commentaires

passée par ici

Écrit par : neige | 08 janvier 2009

Je te lis régulièrement et j'aime beaucoup tes posts. Parfois ce n'est pas la peine de laisser un petit commentaire tout bête, même si sympa. Cependant aujourd'hui je te fais des compliments. Il se peut que ton parallèle fasse réfléchir ceux qui semblent avoir perdu la tête, voire leur dignité humaine.

Écrit par : St Loup | 08 janvier 2009

-> neige -> certes... force m'est de le constater ;
-> St Loup -> Merci de t'autoriser ce commentaire. L'histoire aide beaucoup à réfléchir, je crois en effet. A bientôt.

Écrit par : Oh!91 | 08 janvier 2009

Les commentaires sont fermés.