Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31 décembre 2008

je me souviens que j'étais séropositif

fridakahlowithouthope.jpg

"Mais je ne veux plus l’être.

Comme l’enfant que je suis resté, je suis et me crois immortel.

Rien ne peut me tuer, me dis-je, rien ne peut m’atteindre, je ne mourrai pas, pas de ça, du Sida, ni d’autre chose d’ailleurs, croix de bois, croix de fer, si j’mens, j’vais rotir en enfer.

Je ne veux plus être séropositif, je veux vivre, m’envoler, m’extraire, m’aérer.

Je veux voir les gens comme avant, je veux les voir innocents, même si c’est pas vrai, m’en fous, je veux les aimer, comme quand j’étais vierge de tout, les serrer dans mes bras, leur montrer la Grande Ourse et la beauté d’une seconde, l’éternité.

Je veux retrouver mes vingt ans et demi, mon insouciance, ce trésor, je ne veux plus de "ça" dans mon sang.

Je veux partir pour d’autres contrées, t’emmener avec moi, dans le cou t’embrasser, ta main caresser, te faire rêver poulette, bord de mer, te conter fleurette, rire aux éclats, même d'obus, danser, virevolter.

Je me dis que voilà, si je décide que, alors tout, tout peut recommencer, je peux être à nouveau cet étrange garçon qui, sous la pluie, trouvait que tout de même, elle était belle, la Vie.

Je veux vivre comme c’est pas possible, tournoyer pour toujours et à jamais.

Je ne veux plus de "ça", de "ça" dans mon sang.

Comme on arrête de fumer, de boire, de trahir ou de se trahir, pour la nouvelle année, je voudrais, s’il vous plait, arrêter d’être.
Séropositif.

Tel l’enfant que j’étais, à nouveau, je voudrais être immortel.
Insubmersible.

Me baigner.

Aimer.

Puis, m’en aller.

Comme je suis venu.

Innocent.
"

Josey Wales

La Misamour, le 23 décembre 2008

"Je suis mort du Sida mais le Sida n'est pas mort avec moi" [Hervé Guibert] ... Mais il mourra avec moi, Hervé, je t'en fais le serment, sinon, croix de bois ....

_________________________

Y'a plusieurs façons de vivre avec, et autant de rêver en être libres : en avoir la phobie castratrice, l'avoir au creux de son lit chaque nuit, tout contre soi, au creux de sa vie - moi, ça fait exactement 11 ans - l'avoir dans le sang, dans le jus, s'astreindre aux médocs, à la traitresse de leurs diarrhées, aux piqures, aux contrôles, marquer la pause... Il est là, de toute façon, il rôde, il t'oblige à être vigilent. Chaque minute vigilent. Que tu l'aies, que tu l'accompagnes, que tu t'en prémunisses.

On la gagnera ensemble, la guerre, ou on la gagnera pas. Bonne année.

Commentaires

Une pensée comme un rêve de victoire alors pour cette nouvelle année.

Écrit par : Ed | 31 décembre 2008

Ma réaction chez Josey ... parce que c'est la seule chose que je puisse dire, le seul soutien que je puisse apporter, la seule relation que j'aie eue avec ce virus ... soit aucune réellement ...

"Hervé ...
Ca fera 17 ans samedi ... 17 ans que j'ai passé la dernière nuit de sa vie à le lire, toutes les heures de la nuit, du coucher au lever du soleil ... et à apprendre au matin qu'il était mort ... comme mort avec moi, en ma compagnie, dans la Charente-Maritime de son adolescence ...
Comme lorsque je le croisais presque chaque jour à Paris, rue Raymond Losserand, sa haute silouhette, sa démarche fatiguée mais son port fier, son visage émacié, ses yeux saillants ...
Cette nuit du 26 eu 27 décembre 1991, je n'ai jamais pu me départir de l'idée qu'il était mort à mes côtés, avec moi, qu'il avait accompagné ma lecture folle, à la limite de l'asphyxie, en apnée émotionnelle, jusqu'à son dernier souffle ...

Accroche-toi aux mots de Bénédicte, ils sont forts, ils sont l'avenir, le vrai positif. Les mots sont plus forts que tout quand ils font sens."

Écrit par : Manue | 31 décembre 2008

Ensemble...quel beau mot :-)

Je t'embrasse, je vous embrasse... pour cette année et les autres à venir.

Namaste

Écrit par : céleste | 31 décembre 2008

Oui, chez Fiso et chez toi je poursuis Céleste !

Bonne Année !

Écrit par : Fauvette | 31 décembre 2008

Bonne année mon Ange ;-) et mes pensées, que tu sais.

Écrit par : Bougrenette | 31 décembre 2008

-> Ed -> Voeu de victoire, je m'y associe ! Bonne année ;
-> Manue -> J'avais vu ton commentaire alors. Il est touchant. Bonne année à toi aussi ;
-> céleste -> et plein plein plein de bonheur pour toi en 2009. Va pour une année riche de "tous ensemble" sonnant et assourdissant !
-> Fauvette -> Et dans Ensemble, il y a... Fauvette, bien-sûr ! Bonne année à toi aussi, ma belle ;
-> Bougrenette -> On est en train de devenir saoul rien que des coups bus à ta santé. Et encore, il n'est que 18 heures... Je sais tes pensées. Et tu sais les miennes. 2009 sera notre grande année.

Écrit par : Oh!91 | 31 décembre 2008

Et voilà, on peut dire que tu m'auras faite chougner jusqu'au dernier jour de l'année toi !
Que dire qui ne serait déjà souhaité ?
L'amour peut être, parce que ça, on ne se le souhaite jamais assez !
Et des bisous pour clôturer cette maudite année, et encore des bisous pour espérer tant de celles à venir ...

Écrit par : feekabossee | 31 décembre 2008

Bon Bénédicte qu'est-ce qu'on lui dit à Olivier ?

"On lui dit bonne année, il paraît que c'est le jour !" Elle dit Bénédicte.

C'est pas con, je pense en moi-même.

"Bonne Année" de concert (et non pas de cancer ... "Arrête !" qu'elle dit Bénédicte - "Oh si on n'a plus le droit de rigoler" Je dis.)

C'est tout ?

"Non. Des bisoux !"

Ok, d'ac, plein de bisoux Olivier de la part des deux fous (d'amour).

[C'est rude pour terminer l'année, ce texte, mais merci tout de même. A bientôt]

Écrit par : Josey Wales | 01 janvier 2009

Que pourrai-je te souhaiter, à toi, inconnu de l'autre côté de mon écran? Juste peut être de continuer à mettre en actes tes pensées, profiter du soleil et laisser rire l'eau chaude sur ta peau, et laisser chaque jour te surprendre à la fin du précédent...
Bonne année!

Écrit par : Med'celine | 01 janvier 2009

-> feekabossee -> Souhaite-moi de l'amour, et je t'en souhaite tout autant, voilà qui n'est jamais superflu. Et que nous chougnions encore souvent ensemble pour 2009. Bises ;
-> bénédicte et josey Wales -> Merci à tous les deux que j'adore. Chuis heureux de vous lire fous d'amour, c'est précieux, faites-y gaffe. Autrement, c'est vrai qu'il est dur, ce texte, mais quand ça cartonne comme ça cartonne à Gaza, on va pas se priver d'un texte de combat, non ? C'est pas le pire des vœux pour la nouvelle année ;
-> Med'celine -> ben voilà, t'as tout dit... penser, agir, rester sincère et me nourrir d'eau fraîche : je prends tes vœux avec délectation, et je t'en souhaite tout autant...

Écrit par : Oh!91 | 01 janvier 2009

ça fait quelques temps que je lis ton blog déjà et je ne le savais même pas, je vais te sortir une phrase clichée mais t'es vachement courageux même si de toute façon t'as pas le choix de vivre avec ça, moi je ne pense pas que j'aurai pu accepter un truc pareil, je sais que j'aurais pas eu cette force ! T'as le mérite de ne pas te cacher, et d'pas vivre ça comme une honte moi j'trouve ça super que tu fasses un article là-dessus, ça sert à ça un blog mais moi y a des sujets que je pense pas aborder tout de suite, pcq faut être sûr de ses lecteurs...ou de soi!
Bizz

Écrit par : ... | 01 janvier 2009

J'ai eu la chair de poule en lisant ton billet. J'ai des amis qui vivent ça aussi. Le combat continue, et une très bonne année m'sieur!

Écrit par : Fab | 02 janvier 2009

-> ... et Fab -> Ce texte a été écrit par un ami, qui porte en lui la maladie depuis des années, sur qui ça pèse, forcément, et qui rêve de la libération. Cette saloperie, je ne l'ai pas en moi, je ne connais pas les douleurs, les diarrhées, les visites médicales à répétition, tout ce qu'on ne voit pas parce qu'on ne meurt presque plus du Sida dans nos pays, mais qui te pourrit la vie. Ce texte m'a touché parce qu'il est emprunt d'optimisme et de combat, parce que l'homme qui partage mes nuits depuis 11 ans est malade, lui, depuis 18 ou 19 ans, que je l'ai vu passer par toutes les phases, et que nous en portons ensemble le poids. Merci de vos mots. ..., l'assurance en soi, ça se conquiert. Très bonne année à tous les deux.

Écrit par : Oh!91 | 03 janvier 2009

Les commentaires sont fermés.