Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09 décembre 2008

la Belle vie

lynx.jpg

Un blog est né. Et quelque chose me dit que je n'y suis pas pour rien.

Un garçon que tu connais bien. Bien, enfin, que tu as eu tout le loisir de te représenter, pour lequel - si tu es un fidèle suiveur des premiers mois - tu t'es même mobilisé. Un des personnages principaux de ces pages, quand au tout début j'étais plus enclin à livrer des douleurs anciennes comme pour les expurger qu'à panser mes blessures en cours.

Le Lynx est son auteur - c'est vrai qu'il en a l'oeil. Un migrant, un exilé, un écorché donc, qui de là-bas a découvert mon blog d'un hasard à moitié arrangé, qui s'est mis à le lire. Je suppose en partie par amour pour moi et par curiosité pour l'outil. Et qui s'est enfin jeté à l'eau.

Il a donné un sens précis à sa démarche : s'affranchir du ghetto et de ses faux-semblants, stériles et épuisants. Se ressourcer dans la diversité de la vie. Se sevrer des oeillades illusoires. Et rendre ainsi compte d'une nouvelle page qu'il entend écrire au futur.

Un ami de - oh! mon Dieu - vingt deux ans. Nos routes, en sinusoïde, se sont souvent éloignées, mais toujours recoupées. Peut-être que le web 2.0 va nous donner l'occasion de nous suivre pour de vrai, en continu et en live, sur une longue période et malgré l'océan, pour la première fois. Comme si nous réalisions la "grande collocation" qu'on avait un jour rêvée, mais dont nos conjoints d'alors nous avaient à raison dissuadé. D'ailleurs, il n'y a pas de conjoint, dans cette collocation-là.

J'étais son camarade, il était un ami-d'amour - déjà - l'amant que je rêvais d'avoir, le temps a fait de nous des amis tout court. Simplement à la vie à la mort.

Je te souhaite longue vie, le Lynx, Belle vie, et je sais que tes mots seront beaux, précis, construits, et toujours chargés de sens.

Commentaires

Ouaip ! D'accord avec toé mon gars. A ceci près : je ne suis plus un garçon. A l'âge que j'ai je suis devenu un homme (héhéhé). Faut dire que tu ne m'as plus vu grandir depuis longtemps.

Écrit par : Le Lynx | 09 décembre 2008

:-) en voila une nouvelle qu'elle est bonne, un blog à découvrir, particulier par son histoire, donc à voir.

Écrit par : Bougrenette | 10 décembre 2008

-> Le Lynx -> Tu peux grandir, et grandir encore,te sevrer, te caser, te ranger, que sais-je encore, tu restes un garçon ;
-> Bougrenette -> Salut Marraine, tu vois, moi aussi j'ai mon filleul, maintenant !

Écrit par : Oh!91 | 10 décembre 2008

Les commentaires sont fermés.