Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19 novembre 2008

petit message personnel à mes amis titulaires d'une carte de membre du parti socialiste

55720698.jpg

Non, vous n'allez quand même pas faire ça ?

Vous n'allez pas donner à Ségolène les clés de la boutique ?

Je sais bien qu'il faut la dépoussiérer, cette gauche, que ce parti est engoncé depuis longtemps dans ses certitudes, qu'il a besoin de renouveau et d'un bon coup de jeune. Ok. Mais pas Ségolène, quand même !

C'est une supplique que je vous adresse, parce que qu'est-ce qu'on va faire, dans ce pays, qu'est-ce qu'on va devenir, si le principal parti de la gauche, si le parti sans lequel - pour l'heure en tout cas - il n'est pas vraiment possible d'imaginer une alternative au pouvoir de Sarkozy, devient un vulgaire parti de centre-gauche ? Si toute idée de rupture avec le libéralisme est enterrée, si ce n'est pas clairement à gauche qu'est donné le coup de barre alors que la crise et les charrettes de licenciements, les mises au chômage technique nous apportent la preuve cinglante que ce sont les rouages même du modèle capitaliste libéral qui est dans une impasse ?

Non, vous ne pouvez pas nous faire ça. Quand bien même vous auriez voté pour sa motion. Restez investis dans votre parti, autant que vous le voulez, poussez les feux de la rénovation, créez, inventez, bousculez vos potentats locaux, remuez tous les tas de merde que vous trouverez dans les coins... mais s'il-vous-plaît, ne lui donnez pas les clés. Pas à elle. Elle n'est pas la femme du renouveau. Elle n'incarne rien des idées qu'elle proclame. Et vous le savez.

N'enfermez pas la gauche dans une impasse.

Commentaires

Comme disait mon grand-père : «Le radical-socialisme est une gangrène, faut l'amputer avant que le fascisme n'y fasse son nid».
L'histoire lui a toujours donné raison. Hélas.

Écrit par : Fabien | 19 novembre 2008

Elle n'incarne rien des idées qu'elle proclame, mais elle les fait kan même bien avancer à force.

Les potentats du PS, ça s'voit ke tu les as pas vu de près depuis longtemps. Ils connaissent tellement le fonctionnement du parti, k'ils n'en changeront pas une pièce. Ils ne voient pas d'alternatives à leur propre fonctionnement. Et comme ils se verouillent efficacement, je crois malheureusement ke tu n'as pas de soucis à te faire.

Le PS a échoué au premier tour en 2002. Il en a toujours pas tiré les conséquences au bout de six ans. Il ne voit pas ke le monde bouge, ke le militantisme aujourd'hui a changé. Toi-même, tu changes surement plus le monde en écrivant sur ce blog qu'en collant des affiches.

Ségolène est nule, soit. Sa force, c'est qu'au fond, elle le sait. C'est ce qui lui a donné l'envie de travailler avec une équipe et de s'appuyer sur elle, bien plus ke les autres s'appuient sur leurs colistiers qui se détestent (j'pense à Aubry et Fabius par exemple).

J'pense k'il est trop tôt pour comprendre ce qu'elle crée. Mais elle a compris plus vite ke d'autres ce qui manque aujourd'hui à ce pays. Une capacité des gens à entrer en relation les uns avec les autres. Préalable à la solidarité concrète ki nous manque.

La gauche est à réinventer. Et elle ne sera pas k'économique et sociale. Elle doit être sociétale et écologique. Accompagner une nouvelle façon de vivre ensemble.

Après, pour gouverner, il faut rassembler, parce que sinon, c'est impossible. Ca implique forcément de ratisser large, donc de la gauche, au centre. Mais on y est pas encore.

Bonne nuit mon chou !

Écrit par : wajdi, gauchiste centré sur ses jambes | 19 novembre 2008

J'ai pu voté pour les motions, je suis un ex-adhérent à 20 euros.

Mais jeudi soir, j'irais régularisé mes 2 années de côtisation pour voter pour elle et le ticket qu'elle présente avec Vincent Peillon.

J'ai 24 ans, je milite depuis l'âge de 17 ans sans voir jamais appartenu à un parti politique, pourtant j'ai toujours voté pour le PS, je me suis toujours senti socialiste, mais il n'y a qu'elle qui m'a donné l'envie de m'encarter et de militer dans un parti. Elle, sa personne mais sesidées dans lesquelles je me reconnssais enfin (je partage pas tout, mais l'essentiel).

Non je suis pas un an, je suis pas un supporter. J'ai pas de leçon à recevoir en matière de militantisme.

Si c'est pour nous redoner du Aubry-Fabius derrière lesquels se sont rangés oute la vieille garde du Jospinisme, non merci ! Ce parti a besoin de sang neuf, il a besoin d'évoluer et de s'ouvrir. L0 je resterais dans ce parti.

Royal porte le renouvellement. Elle n'est pas nulle.
Dans son discours devant les cadres nationaux, ell parlait de rallumer les étoiles et tous les soleils, elle citait du Jaurès. Et les délégués nationaux du PS présents dans la salle ont siflé Jean Jaurès (elle avait pris soin de ne pas dire l'auteur).

Voilà ù en est l'état du parti socialiste aujourd'hui.

Ah au fat Elisabeth Guigou a écrit en 2006 : "Rallumer les étoiles". Et une réédition du exte de Jean Jaurès a été faite la même année, sou le titre : "Rallumer tous les soleils".

Cherchez sur le site de la FNAC, Alapage, ou google, vous trouverez, bonne soirée.

Écrit par : Nicolas | 19 novembre 2008

Bravo !

Écrit par : Nicolas J | 19 novembre 2008

Royal ne porte rien d'autre qu'elle-même et sa Besnehardittude ... désolée pour le néologisme, mais elle ne m'inspire rien d'autre de mieux ... Elle est nulle, elle l'a prouvé. En tant que femme politique, y compris en région (la mienne d'origine, donc je sais ce dont je parle) elle n'a RIEN à son actif, le néant absolu ... en cela elle se rapproche de son copain Bayrou ... elle a été un ministre des affaires scolaires aussi "brillant" qu'il a été un "brillant" ministre de l'éducation nationale, c'est dire ...

Si vous êtes vraiment socialistes, tous, là (ce que je ne suis pas ... tout à fait ... mais c'est pourtant dans ce parti que je compte l'essentiel de mes amis, et beaucoup des idées je les partage), vous ne pouvez pas confier votre parti à cette femme, qui achèvera de le pervertir.

Naturellement, mon soutien va davantage à Benoît Hamon, parce qu'il est réellement à gauche, et que je pense qu'on a besoin d'un vrai parti socialiste de gauche, pour faire opposition à l'UMP. Parce que notre histoire et notre constitution ne peuvent fonctionner sans réel parti d'opposition. La France n'est pas gouvernable en centre, je crois. Il peut y avoir "union sacrée" en temps de tempête, oui, mais pas gouvernement au centre. Et la France mérite mieux, je pense, en terme de durabilité et de force de proposition raisonnable, que ce que proposent tant le PC presque défunt qu'Olivier Besancenot. Alors mon soutien irait plutôt sur Benoît, auprès de qui je compte mes meilleurs amis. Malheureusement, je parle au passé, parce que depuis dimanche, Martine Aubry est aussi candidate. J'aurais souhaité une alliance entre eux-deux. Benoît n'en a pas voulu, à la base. Il était pour le renouvellement des générations et des idées. Le renouvellement total. Intention louable, certes, mais qui ne lui permettra pas de voir triompher ses idées. Parce que 19%, ce sera trop peu, et il ne fera pas l'union derrière lui. Personne n'y croit suffisamment dans son propre parti.

Alors il faut vous résoudre à soutenir Martine Aubry, même s'il y a Fabius derrière, et d'autres, hein, il n'est pas le seul éléphant derrière elle ... et ce satané Montebourg que je ne peux pas voir en peinture ...

Mais je suis adepte du TSS, parce qu'il n'y a pas d'avenir pour ce parti et au-delà pour notre pays en cas d'alternance, avec Ségolène Royal.

Alors Chers Socialiste, demain, votez AUBRY, je vous en conjure !

Écrit par : Manue | 19 novembre 2008

Je ne suis pas d'accord avec votre billet, par ailleurs très intéressant. La détestation du personnage de S.R. va de pair avec un aveuglement étonnant : le tournant social-démocrate du ps ne date pas d'hier. Un Fabius, si l'on fait la part de ses prises de positions ponctuelles et purement carriéristes, est un pur social-démocrate. Jospin a gouverné ainsi. En contribuant à instruire le procès en sorcellerie fait à Mme Royal, vous soutenez sans vous en rendre compte (j'espère), ceux qui souhaitent verrouiller le parti socialiste, rendre à la hiérarchie un pouvoir sans partage. Vous allez à l'encontre du rejet des pratiques confiscatoires qui couve dans ce pays —comme au PS j'espère. Que Mme Royal ait ou non l'étoffe "d'un grand leader" importe peu : c'est l'élan, ce sont les forces qu'elle peut engendrer qui doivent nous attirer.

Écrit par : le coucou | 19 novembre 2008

-> Fabien -> Elle lui a toujours donné raison, et je crois aussi que les échecs et la désillusion, en politique, répétés à l'infini, nourrissent les replis et les fascismes. Au fond, c'est que de ça, que je voudrais nous prémunir ;
-> Wajdi, pseudo gaucho tendance bobo -> La seule idée qu'elle fait avancer, c'est qu'elle serait la seule à incarner le renouveau. Et ça marche apparemment, elle maîtrise bien les considérations d'image, ça fait vingt ans qu'elle s'y consacre... Autrement, dis moi au plan idéologique ce qu'elle fait avancer de positif dans la société : confier l'éducation à des militaires ? Réintroduire l'éducation civique à l'école ? L'égalité de gouvernement entre un premier ministre de gauche et un premier ministre de centre droit ?... Quant aux querelles entre chéfaillons, j'suis vraiment pas sûr qu'entre les Dray, les Peillon et les Valls ça mettra pas de deux ans à éclater ;
-> Nicolas -> Compte pas sur moi pour te donner des leçons de militantisme, je supporte pas qu'on m'en donne non plus. Je suis bien conscient que tout ce qu'il y a en face donne pas vraiment envie. Mais à tout prendre, je préfère un peu de langue de bois qui nous ancre un peu encore à gauche que des paillettes qui nous envoient à la dérive plein droite. Merci de ton passage et de ta participation à ce débat. A bientôt j'espère ;
-> Nicolas J -> Moi aussi, j'aurais pu ne pas m'en mêler, c'est pas mon parti, après tout. Mais là, j'ai peur... Merci pour le lien ;
-> Manue -> Oui, mes réflexions sont pas très loin des tiennes. Avec peut-être un peu plus de distance que toi sur le PS, à mon âge, il m'en a fait déjà sacrément connaître, des déceptions...
-> le coucou -> Je n'ai pas de détestation pour qui que ce soit. Ni d'adoration pour les autres. Je me souviens, en un autre temps, avoir manifesté sous les fenêtres de Martine Aubry : elle venait de donner son feu vert au travail de nuit des femmes. C'est vrai qu'au PS, les tournants de la résignation ont déjà été pris, et plusieurs fois, même. Je ne voudrais d'ailleurs pas, pour cette raison, que le PS soit seul à gauche. Mais je ne me résigne pas pour autant à de nouvelles dérives. Il y a trop de souffrances en ce bas monde, et à nos portes, pour ne pas chercher là, tout de suite, à peser clairement dans le sens de la rupture avec le libéralisme. Pas en image, en acte, en sens...

Écrit par : Oh!91 | 19 novembre 2008

Tiens ! Je vais répondre à mon homonyme (je ne l'avais pas lu avant, c'est quand j'ai vu la réponse du taulier, j'ai cru qu'il s'adressait à moi !).

Cette affaire sur les sifflements de Blum, Mitterrand, Jaures est grostesque ! Même les plus fanatiques des Ségolatres ne les ont pas plus reconnus que les autres qui ont juste trouvé ces propos très déplacés dans la bouche de la dame.

C'est donc qu'elle n'est vraiment pas à sa place.

Par ailleurs, les Ségolistes veulent du sang neuf dans le parti, je l'ai bien compris. Il y en a dans les deux camps. Mais il ne faudrait pas non plus jeter ceux qui ont incarné les victoires du parti (notamment en 1997)... car pour ce qui est de rapporter des victoires à l'échelon nationale, heu, ...

Écrit par : Nicolas J | 19 novembre 2008

@ Manue et Oh! : C'est marrant ke vous n'arriviez pas à lire sa vision. Elle commence pourtant à devenir de plus en plus claire et stable. Et je pense qu'elle vous dépasse. En tout cas, c'est marrant de voir comme l'idée de changement se transforme ossi pour vous en peur.

Hamon s'alliera surement à Aubry pour le deuxième tour. S'il l'a pas fait au congrès, c'est parce qu'il est lucide sur l'équipe Aubry et son futur immobilisme ou conservatisme.

Écrit par : wajdi, "bobo, gaucho, pseudo" et compagnie | 19 novembre 2008

Marie-Ségolène et son scoutisme, son ordre pouah, juste paraît-il, ses incantations à défaut de programme, c'est du socialisme mou et modem du genou.
Mais elle est futée, la bigote.
La cuisse droite du PS.

Valait mieux l'aile gauche, celle de Benoît. Le Hamon.

Alors : l'aile ou la cuisse ?

Même pas.

Vont sacrer la Martine, avec sa cohorte d'éléphants, les Fabius, Lang, Delanoë, Bartolone, Hollande, tous ceux dont on n'en peut plus, ceusses qui nous sortent par les yeux, qui font du socialisme à la petite semaine, discount, du socialisme à se faire retourner dans leurs tombes, Jaurès et Blum, et même le Mendès.

Sont cons, ces militants. Savent plus où ils habitent.

Martine !
Ca va pas être glamour, le socialisme des trois ans qui viennent.

On va manger chaud.

Mais si t'en as, Benoît, casse-toi et rénove-le sans eux, ailleurs, le socialisme, celui du peuple, le populaire, le véritable, celui qui donne à toutes et à tous, au moins, rien qu'au moins, de l'espoir.
L'envie de se battre.

Écrit par : Josey Wales | 19 novembre 2008

T'as raison, toi, Josey ... ça fait au moins deux ans que je serine au NPS de se casser et d'aller refaire la gauche ailleurs : mais ils veulent pas ! ils veulent refonder le parti de l'intérieur, pas abandonner le navire, sont persuadés qu'ils finiront par y arriver, à force de laisser les plus vieux s'en aller ... sauf que ce qu'ils ne voient pas, c'est qu'ils vieillissent, eux aussi, qu'ils trainent quelques éléphants avec eux, et qu'ils se transforment à leur tour ... alors je sais pas bien s'ils finiront par le refonder, le parti, ou par s'y fondre ...
Y a que Mélenchon, finalement, qui est parti ... et, lui, des idées, il en a 100 à la minute, mais pas toujours les bonnes, et puis surtout, surtout, il ne sait pas toujours les dire ...

Écrit par : Manue | 19 novembre 2008

-> Nicolas J -> Moi non plus, je trouve pas très bon quand on s'engage dans un leadership en politique, d'être un voyageur sans bagage ;
-> Wajdi, boule de cristal et compagnie -> Claire et stable, sa vision ? Le changement pour le changement, j'y crois pas, c'est du populisme. C'est le contenu du changement qui compte. Quant à Hamon, manquerait plus qu'il se rallie à Ségo !
-> Josey Wales et Manue -> On a qu'à tous se tirer, et la refaire, la gauche. Mais de fond en comble, en commençant par les fondations. Par les plans, même. Et puis à pas le faire tout seul. Wajdi et sa greluche finiront bien par nous rejoindre !... Finalement, c'est ça qui a manqué à ce congrès. Les gens, les vrais gens de gauche, le socialisme du peuple comme tu dis, Josey...
Hey ! Bises à tous - Wajdi : sans rancune...

Écrit par : Oh!91 | 19 novembre 2008

Mouai, c'est bien beau tout ça mais honnêtement cela va changer quoi l'un des 3 à la tête du PS ? Une fois l'élection passée, les clans vont toujours exister et c'est repartie pour une guerre des roses pour l'échéance de 2012.En tout cas il y en a un qui s'amuse et qui rigole c'est Napo 1er.

Écrit par : Christophe | 20 novembre 2008

ce soir, j'ai eu une discussion houleuse avec un potentiel ami qui s'en est violemment pris à moi et ma meilleure amie parce que nous défendions Ségolène...
il était dans ses arguments avec un A majuscule, ne nous entendait pas alors qu'il disait le contraire
qu'avait-il à dire à des gens qui rentreraient en politique et prendraient leur carte au PS?
rien que des idées reçues, une idéologie revancharde, un je sais tout et vous n'y connaissez rien ETC
j'ai un goût amer dans le coeur, les gens de gauche s'entre-déchirent et refusent de faire leur examen de conscience: je n'ai pas de certitudes que des doutes

prêt à piétiner l'humain et l'amitié, ce potentiel ami, je l'aurais volontiers frappé, mais c'est lui qui m'a aggressé avec ses mots et son autisme arrogant

si j'avais ma carte je voterais Ségolène, et plutôt deux fois qu'une, mais je crains une chose:

le PS va dans le mur ... un parti stalinien (une partie des socialistes) un parti conservateur... dans lequel je ne me retrouve pas

Où vais-je alors? contre ceux qui prônent un tout sauf SR
mais je préfère voter avec et pas contre

je suis navré, sincèrement navré de ce qu'il se passe au sein du PS et de ses adhérents !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : ohlebeaujour | 20 novembre 2008

Pour moi le PS est mort, il suffit juste de l'enterrer et créer un nouveau parti sans toute cette histoire un peu pourrie qui lui colle à la peau.
Savoir que des besson, kouchner, et autre dsk se revendiquent encore de lui ne fait que m'éloigner encore plus des guignols qui s'empoignent depuis maintenant des années sans faire un pas en avant.

Écrit par : Valérie de Haute Savoie | 20 novembre 2008

Euh ... O ... en fait si on faisait ça, je serais probablement la seule encartée à l'UMP à fonder un parti de gauche ... ! mais je ne suis pas à une contradiction près, après tout ! Je les cumule les contradictions, alors, pourquoi pas ... Lis mon billet sur Benoît Hamon, et tu comprendras mon propos ... et puis si tu me suis de temps en temps, tu auras su déceler mon esprit très critique sur notre bienaimé président à semelles compensées et grosse montre ...
Bon, je sais que je risque "l'excommunication bloguesque" pour avoir osé m'aventurer ici sous l'étiquette revendiquée "UMP", mais bon, c'est un risque à prendre, n'est-ce pas ... ? ... sourire ...
95% de mes amis sont à gauche, voire franchement à gauche, je connais les idées, pour les avoir beaucoup étudiées, et surtout j'ai du respect pour quiconque est prêt à se battre pour son engagement pour peu qu'il demeure dans le jeu démocratique, alors je pense qu'il y a place pour tout le monde et que beaucoup peuvent travailler ensemble à édifier un monde meilleur ... pas forcément en gouvernant au centre, mais en rassemblant, réellement, le meilleur à conserver de chaque camp, c'est bien différent.
Cordialement

Écrit par : Manue | 20 novembre 2008

J'ai du ,c'est l'effet de l'âge peut-être raté quelque chose à propose de l'éducation civique à l'école.
Je crois comprendre en lisant de ci delà que la "chose" est ...ben je ne sais pas!!!
Je reçu à l'école et mon frère dans la sienne une demi heure deux par semaine d'éducation civique.
Nous sommes maintenant des retraités ayant transmis ces valeurs à leur rejetons qui eux même ect...
Apprendre LE vivre ensemble toutes cultures confondues je ne vois pas où est la perversion!
Apprendre ce qu'est un conseil municipal,le maire,le conseiller général,le député,le sénateur,et le pantin ultime ne peut nuire à personne.
Apprendre qu'un signe de tête et un sourire font du bien à l'âme de mon voisin non plus.
Apprendre à se tenir dans les transport en commun et avec les vieux la même chose.
Apprendre à avoir un œil sur les plus petits parce qu'ils sont plus fragiles.
Rien de méritoire en somme mais du rabâchage permanent
à ancrer dans les cervelles des jeunes et des beaucoup moins jeunes si ils veulent AVANCER vraiment, combattre pour leur droit et leur DEVOIR .
Ah! Une femme secrétaire du PS j'en rêve ,mais pas la maire de Lille...
Quitte à casser le bazar ,casser tout!

Écrit par : mume | 20 novembre 2008

-> Mume -> j'ai rien contre l'éducation civique. Je pense même qu'elle a été nécessaire. Auprès d'une jeunesse réconciliée avec son école, des notions élémentaires d'organisation administrative de la France, ou même la simple notion de respect, ça peut s'enseigner et se transmettre. Mais plus que de transmission, je crois qu'il faut parler de construction aujourd'hui. Le respect, ça se construit. En commençant par penser l'école autrement que comme des lieux de gavage qui laissent les paumés au bord du chemin et en révolte. Par ouvrir l'école sur du périscolaire, par faire de la place à la découverte, à l'émerveillement, à la valorisation de chacun. Ce que je n'aime pas, et pas seulement chez Ségolène, c'est le discours moralisateur. Avec la morale, on se dédouane à peu de frais.

-> aux pro-Ségo -> Je vous en veux pas, va, de choisir Ségo. Quel que soit le résultat, j'espère que ceux qui prendront la tête du PS auront entendu dans ce que vous exprimez une vraie quête de renouveau, l'envie de faire de la politique autrement, avec une place centrale accordée aux gens... C'est ça que j'y entends, moi.

Je lui en veux plus à elle, de ne pas saisir et cette envie-là et la remise en cause fondamentale du modèle capitaliste que porte en elle la crise actuelle, pour porter des idées plus révolutionnaires, plus en rupture, plus à gauche. Et j'en veux aux autres d'être engoncés dans de sordides logiques d'appareil et de ne pas crédibiliser davantage de telles perspectives.

Mais mon vrai déchirement, je l'ai eu avant la présidentielle, quand la gauche anti-libérale, qui aurait pu occuper l'espace du troisième homme, faire événement, et faire basculer plus profondément et plus idéologiquement la société à gauche, s'est avérée incapable d'aller unie au front...

Y'a du neuf à faire en dehors du PS, c'est sûr. Valérie, on t'embarque ?

-> Manue -> Je te laisse te dépatouiller avec tes contradictions... ta critique du PS est paradoxalement une critique de gauche

Écrit par : Oh!91 | 20 novembre 2008

Je sais bien que ma critique du PS est une critique de gauche ... je suis consciente de la plupart de mes contradictions (heureusement, encore !), et peut-être que, fondamentalement, je suis quelqu'un plutôt de gauche. Je n'ai peut-être simplement pas trouvé la gauche qu'il me faut, ou bien alors je suis aussi le produit de mon éducation, de mon histoire personnelle, de mes rapports avec le monde politique. Sans doute. En tous cas, j'arrive à les gérer assez bien, et ça me donne une typicité qui fait que les blogueurs politiques ne savent jamais où me classer : blog de droite ? ou blog de gauche ? ... ça me particularise un peu, même si ce n'était pas le but, bien sûr ! ça n'est qu'une conséquence, dont j'ai pu me rendre compte avec une certaine surprise, parce que je pensais au départ passer davantage pour quelqu'un "de droite" ... comme quoi les blogueurs savent parfois aller un peu au-delà des apparences, davantage que dans la vie réelle, peut-être ... !

Écrit par : Manue | 20 novembre 2008

-> Manue -> Venant d'une encartée UMP, si ton blog est politique, ce ne peut être qu'un blog de droite. Faudra que je retourne m'y intéresser pour déceler ce qui m'avait échappé. Mais enfin, Sarko, Hortefeux et compagnie, c'est pas joli-joli, c'est même franchement dégueu, voire carrément facho... J'ai surtout en tête tous ces individus qu'on prend chez eux, ou devant des écoles, devant leurs propres enfants, pour les expulser, via un passage indigne dans des centres de rétention, à qui on renie leur état d'être humain, pour les arracher à la vie paisible à laquelle ils ont droit, au nom du chiffrage sur l'immigration. Au milieu de plein de chose, c'est un truc qui me répugne tant, qui a tant de relents nauséeux, qu'à lui seul il m'empêche de comprendre comment on peut avoir une carte UMP sur soi. En toute amitié...

Écrit par : Oh!91 | 20 novembre 2008

Ben moi je vote pour Benoik Obhamon. Ah putain c´est trop tard, on peut plus?

Écrit par : l´insaisissable zarxas | 21 novembre 2008

Ton commentaire ne m'étonne pas ... je sais ce que j'entendais dans le précédent par "me faire excommunier" de ce blog ... tu sais je crois que c'est sûrement le sectarisme qui me révulse le plus, partout où je le trouve ... Rien n'est plus éloigné de moi, comme notion, je pense ... Tu sais, je pense sincèrement, pour avoir vécu toute ma vie et avoir travaillé une dizaine d'années dans ce domaine-là, qu'il y a des gens bien partout, O., partout où l'expression et les principes de base sont démocratiques et respectueux des lois, j'entends ... Au PC, au PS, chez Besancenot, au Modem (mais là c'est l'intelligence et le fond qui font défaut ... !), et aussi à l'UMP. Il y a des gens qui ont des convictions respectables, aussi, et qui mettent en oeuvre des valeurs humanistes, comme d'autres ailleurs, dans la vie de tous les jours ... Tu sais que je te lis avec intérêt, depuis longtemps maintenant, j'ai donc lu également tous tes billets sur le traitement des étrangers ... je sais ce que tu penses ... je partage nombre de tes ressentis... Et puis je suis bien informée sur la question des flux migratoires et leur traitement à travers toute l'Europe car ce sujet a justement été l'objet de plusieurs années de travail auprès du Conseil de l'Europe ... Si tu as la curiosité, en effet, de venir chez moi, et de chercher les articles politiques que j'ai pu publier, je pense qu'on devrait pouvoir se retrouver sur un axe médian. C'est l'impression que j'en ai, en tous cas ... Tu pourras facilement déceler tout ce qui ne me plait pas, dans ce gouvernement, en matière de politique intérieure, de politique étrangère et surtout de justice, parce que c'est aussi mon domaine de compétences et de travail. Je crois que je ne fais pas de concessions à ce gouvernement. J'ai ma carte, je l'ai depuis la campagne présidentielle, jamais eue de carte d'où que ce soit, avant cette date. Je reconnais avoir eu envie de m'engager (juste en prenant une carte et en donnant mes convictions sur mon blog, pas grand chose en fait, rien de concret) pour un homme et son programme, pour quelqu'un qui m'a donné envie pour la première fois de ma vie, à 41 ans, de voter POUR un candidat, et non CONTRE un autre, ce que j'avais fait jusqu'alors ... Mais alors, au moment où tu lis cela, tu sauras bien voir à quel point la déception peut-être grande au vu de certains résultats ... et combien la déception a été immédiate, au vu des erreurs de jugement et de comportement, notamment avec Khadafi, qui ont été commises tout de suite, dès juillet 2007 ... C'est vrai, j'ai conservé ma carte. Je ne suis pas une girouette. Et je sais qu'il faut donner le temps à une équipe et à un homme de fonctionner. Je regarde ce que je trouve bien. Je critique le reste. Parfois, écoeurée, je n'en parle guère, c'est vrai; j'ai préféré, ces derniers temps, parler davantage de musique et de culture que de politique ... mais ça revient ... Et mon souhait de voir le PS s'ancrer à gauche, réellement, est sincère. Le fait que la totalité ou presque de mes amis soit socialiste aussi est un réel. Je pense qu'il n'y a pas que des hasards dans la vie.
En toute amitié également...

Écrit par : Manue | 21 novembre 2008

J'arrive sur la pointe des pieds dans ce blog où je ne me sens pas tellement à l'aise pour deux raisons : personnelles et idéologiques. Ces deux raisons se rejoignent en fait parce que je suis un ignoble, un satanique, un éhonté sarkosiste. Mais je ne m'en suis jamais caché, ici ou ailleurs, et le maître des lieux en est bien informé. Ce qui ne m'empêche pas d'avoir beaucoup d'amitié pour lui et d'admiration pour ce qu'il écrit avec tant (trop ?) de talent. Peut-être ne le savais tu pas ?
Dans cette affaire Martine / Ségolène mon opinion est très simple. "Entre deux meaux il faut choisir le moindre". Martine est une méchante, sectaire et autoritaire qui souhaite faire le bien des autres, mais sans les autres. La pire espèce ! Ségolène à des comptes à régler d'abord avec ses petits camarades et, malgré son sourire, c'est une arriviste prète à tout. Alors, entre la première qui me semble dangeureuse à cause de sa hargne et la seconde qui est pressée de régler ses comptes, je préfère la seconde parce qu'au moins elle fera un peu le ménage dans son parti qui en a bien besoin. Si elle n'a pas d'idée et qu'elle écoute un peu son entourage, qui me semble compter des gens de valeur, alors ça peut marcher. Si elle essaye de faire avancer les choses d'une manière pragmatique et constructive, au lieu d'avoir une attitude systématiquement contre tout, comme on peut le voir actuellement, alors elle peut représenter une opposition crédible. Il en faut une dans ce pays ! Mais une vrai, avec des propositions qui tiennent la route.
Comment voulez vous qu'on s'entende dans ce magnifique pays qui est le nôtre si à l'occasion d'une petite élection on se tape sur la figure à qui mieux mieux ?
Aller, la bise à tous, une à gauche et une à droite.

Écrit par : Dan-Oméga | 21 novembre 2008

-> Zarxas, le retour -> Ça m'aurait étonné, aussi, que tu restes dans ton coin, malgré un sujet si polémique !... Figure-toi que tu surgis sur ces pages - après une bien longue absence - alors même que je m'en remettais aujourd'hui à des mains expertes de tes connaissances, et que j'en suis sorti, enfin, comme un sou neuf. Mieux qu'une Ségolothérapie, c'est sûr ;
-> Manue -> On n'excommunie pas, ici. On aime, on s'émerveille, on débat, mais on ne bannit pas. Enfin, pas au-delà d'une certaine limite. Et la ligne de démarcation républicaine, elle passe par le Front National, elle s'appelle racisme. Tu as à coup sûr de belles idées, et qu'importe que ton encartement me dépasse complètement. Les communistes et les gaullistes étaient ensemble dans la Résistance. Pourvue qu'on résiste ;
-> Dan-Omega -> Finalement, c'est encore le débat, que tu préfères. Il faut que ça s'agite fort dans le bocal pour qu'on t'entende à nouveau. Je suis heureux et fier que tu sois toujours par là, même en discrétion. Ça nous fait donc deux sarkozistes sur le même billet. Y'en a qui vont trouver que je me compromets gravement. Mais je m'en fous.
Si tu me permets cette petite instrumentalisation de ton intervention, à l'attention des socialistes qui partent voter pour le deuxième tour, puisqu'il est juste 18 heures :

"- Voyez, les Sarkozistes votent Ségo !!!!".
Sans rancune - et merci pour le coup de pouce !

Écrit par : Oh!91 | 21 novembre 2008

Je reprends en partie un com que j'ai laissé chez Nicolas J; (coucou Nicolas) parce que je suis arrivée à exprimer ce que je pense d'une manière satisfaisante (et que j'ai la flemme de le réécrire :-(

Politiquement, Ségolène Royal ne représente pas la gauche qui me plait.
Je n'aime pas trop non plus cette "américanisation" de la politique, les grands meetings, les tralalas et les pages peoples.

Par contre j'aurais plutôt de l'admiration pour elle. Elle est courageuse, elle résiste aux crachats sexistes et aux coups bas qui lui sont balancés y compris par des membres de son parti, avec courage et dignité, elle a de la distance et de de l'humour.
Et comme Martine Aubry elle est arrivée à s'imposer dans un parti mené par des hommes, sur une scène politique non seulement masculine mais globalement machiste.

Alors chapeau Ségolène et chapeau Martine.

J'aurais beaucoup aimé être politiquement en accord avec elles.

Je suis plus proche de Martine Aubry car elle a mis en place les 35 heures et que je suis favorable au travailler moins pour travailler tous. (enfin tous ceux qui en ont envie ou besoin, car comme il est doux de ne rien faire...)

et hop, une de mes citations préférées:
"Vivre tous simplement pour que tous puissent simplement vivre" Gandhi

Je ne m'en lasse pas :-)


Pour finir je suis convaincue qu'attendre une "sauveuse" ou un "sauveur" qui prendra les choses et main et d'un coup de baguette magique changera la politique française et non seulement illusoire mais contre productif.

C'est grâce à ce genre d'attente qu'on se retrouve avec des Sarkozy au pouvoir.

A quand un président au service du peuple?
Et non le contraire.

Écrit par : céleste | 21 novembre 2008

Ah non, tous les sarkosistes ne votent pas Ségo : la preuve, moi, j'appelle à voter Martine, alors ne mélangeons pas les torchons et les serviettes, STP ! ... sourire ...

Bon alors je vois qu'ici on est toujours entre gens de bonne compagnie et intelligents ... bien sûr je pense que tout le monde peut s'entendre sur l'indépassable valeur commune de l'antiracisme qui se double chez moi d'une valeur au moins égale, et dont je parle très souvent il est vrai sur mo blog, l'antisémitisme ... et je ne suis pas plus juive que socialiste, pourtant ... !

A bientôt
Au plaisir de te rencontrer un jour

Écrit par : Manue | 21 novembre 2008

A propos d'instrumentalisation :

1) Manue vients d'apporter un démenti à ton assertion,
2) tu possédes un instrument dont tu te sers avec virtuosité, alors ne perds pas la main en vains discours.
3) Bise

Écrit par : Dan-Oméga | 21 novembre 2008

Je vois que ça débat sec chez les mous du cul !
Alors résumons le problème : Natixis ou Caisse d'Épargne ? Sociale démocratie ou radical socialisme ? Delors ou Aubry ? Ségo ou Sarko ? Le FMI ou le RMI ?

C'est la fesse gauche, un matin, comme ça, qui se réveille et qui voit sa copine la fesse droite : «Tu trouves pas que ça sent mauvais dans le couloir ?».

Putain ! je suis vraiment content de ne pas faire partie des gens de "gauche". Beurk !

J'aime pas les gens : ils sont pleutres, veules et versatiles. (et 98 % de militants socialistes qui parlent d'économie n'y comprennent rien, comme un gros tas de gentils cons à la recherche d'une douce tranquillité de conscience)
[est-il utile, après Jacques Delors, de mentionner Dominique Strauss-Khan ? ou Bertrand Delanoë ? ou Marie-Laure Aubry ? Lionel Jospin, pour rigoler un bon coup ?]

Bonus track (pour comprendre deux décennies de "socialisme") :
http://dechiffrages.blog.lemonde.fr/2008/11/10/des-revenus-aussi-mal-partages-qu’en-1929/

Je ne souhaite que la mort du Parti Socialiste (et je suis confiant à ce sujet). Ce ne serait que dans la logique de l'évolution : ce qui est néfaste, inutile et inadapté meurt.

Écrit par : Fabien | 22 novembre 2008

J'ai oublié de préciser : les convictions parfois transigent dans un but, d'autres se prostituent pour avoir l'illusion de subsister à travers le dogme et les cérémonies.

http://www.youtube.com/watch?v=_Gu7kawrRP8

Écrit par : Fabien | 22 novembre 2008

Regarde, O., ta conclusion (dans ton nouveau blogit) est finalement proche de la mienne, et de mon point de départ : Benoît Hamon.
Je te rassure : son SOUTIEN INCONDITIONNEL à Martine depuis jeudi soir a un prix, sans doute : celui de la prise en compte de ses idées, de son programme et de son équipe. Il ne se serait pas livré, sans cela. Je le sais.
Alors il y a de l'espoir, non ? ... et puis nous pouvons au moins en conclure ensemble une chose : Ségolène va enfin revenir à ce qu'elle vaut dans ce parti, non pas 50% mais 29% : c'est déjà beaucoup, beaucoup trop pour le peu didées et d'idéaux cohérents qu'elle défend, mais c'est aussi suffisamment peu pour qu'elle ne puisse continuer à imprimer cette ligne au PS.
Enfin du moins je l'espère. Mais j'ai relativement confiance. Les partisans de Hamon ne se laisseront pas faire. Eux.
A+
Amitiés

Écrit par : Manue | 22 novembre 2008

-> céleste -> Merci de ton intervention : elle est juste lucide et raisonable. Je ne connaissais pas cette citation de Gandhi, elle est magnifique, c'est de l'anti-sarkozisme en barre. Sans anachronisme ;
-> Dan et Manue -> Bon, vous m'aurez pardonné mon trait d'humour, avec mon appel du 18 heures. De toute façon, vous êtes à égalité, pas la peine de vous étriper entre sarkozistes, hein ! Dan, merci pour la "virtuosité". Bises à tous les deux ;
-> Fabien -> Tu fais chier à pas aimer les gens ! Autrement, merci pour les liens. Le premier est fort instructif. Entendra-t-on bientôt un chef du PS (ou une chèfe) nous dire que son parti se bat pour faire revenir la part salariale de l'économie française à 67 % du PIB ?

Écrit par : Oh!91 | 23 novembre 2008

J'aime pas les gens parce qu'ils me niquent ma sphère socio-économique avec leurs 2 neurones et leur droit de vote.
Franchement ! en arriver à se ridiculiser en esclandres ubuesques et pitoyables pour choisir entre une bravitude libérale et une enculeuse de mouches dorées, on sent bien là l'héritage de Mitterrand et de ses amitiés vichyssoises.
J'ai plus de compassion pour un jeune militant UMP, franchement, sachant que Jaurès est bien mort et profané.

Et non, on entendra jamais un éléphant rose dire la vérité : c'est très mauvais pour faire carrière.

http://www.youtube.com/watch?v=4ADh8Fs3YdU

Mais laissons la parole aux militants : que pensent-ils des campagnes de vastes privatisations du service public menées par leur parti pendant les années 80 et 90 ? que pensent-ils de Mitterand le fascho ? de Jospin le lâche ? d'Aubry pro-Maastricht ? Je continue, on abrège nos souffrances ou suffit-il de se cacher derrière Sarko ?

Mais euh… au fait ? les militants connaissent quelque chose à la politique ? (sinon vaudrait mieux qu'ils ferment leur gueule au lieu de dire des conneries)

http://www.youtube.com/watch?v=BeVT_Vz_18A

Écrit par : Fabien | 24 novembre 2008

-> Fabien -> Je te reconnais bien là : toujours en quête de consensus et de rassemblement ! Bon, j'ai pas pu voir tes liens (on est bridé au taf) je me les mets au chaud...

Écrit par : Oh!91 | 25 novembre 2008

Les commentaires sont fermés.