Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23 octobre 2008

entre deux eaux

brutos2942_MatusValent.jpg

Entre deux eaux. Je ne sais plus bien pourquoi j'avais ainsi appelé mon blog, il y a presque un an de ça. J'ai écrit là une explication, qui vaut ce qu'elle vaut, parce qu'il faut bien donner des explications aux choses : il me semblait que dans l'idée du balancement, de la médaille et de son revers, de la face cachée de la lune, du ying et du yang... il y avait un petit quelque chose dans quoi je me reconnaissais, tout comme chacun pouvait se reconnaître. C'était aussi un prolongement à ce pseudo, Oh!91, que j'avais créé quelques mois plus tôt pour intervenir sur des blogs avant d'être happé par la tentation d'en tenir un moi-même, une construction sur la thématique de l'eau, parce qu'elle remplit mes journées (quand je ne suis pas en arrêt maladie)... Peut-être encore que je lui trouvais la sonorité d'un vaillant polar, où le flic, gentil et américain, réglait son compte au gangster à coup de revolver depuis une baignoire tout en buvant une coupe de champagne.

Bref. J'aimais ce nom.

Je pris une seule précaution : vérifier que ce nom n'était pas déjà occupé sur la plateforme hautetfort que j'avais choisie pour m'héberger. Il était libre.

Mais - inexpérience ? - je ne pris pas le soin de vérifier le tableau des marques déposées, ni même de regarder sur google à quoi ce nom pouvait bien renvoyer. Et pendant des mois, je ne m'en suis pas préoccupé.

Récemment, d'un air entendu, on m'a plusieurs fois glissé à l'oreille des "je sais bien pourquoi t'as appelé ton blog comme ça", ou des "petit coquin, va !", ou encore "et tu y es allé y'a pas longtemps ?"

Interloqué, il m'a donc fallu mener mon enquête (google, c'est bienpour les enquêtes) pour comprendre de quoi il s'agissait. Eh bien je te le donne en mille : Entre deux eaux est le nom d'un bar à Paris, situé non loin des rendez-vous mensuels de Paris-carnet, dans le 11ème arrondissement. Jusque-là, tout va bien.

Mais pas n'importe quel bar, puisqu'il s'agit d'un établissement gay - soit - qui plus est naturiste - je ne savais même pas qu'on pouvait boire tout nu - et qui semble virer très sexe à certains moments de la semaine (à ce qu'on peut deviner en lisant, pardon en mâtant, leur site...).

Je te jure, jamais au grand jamais je n'avais visité cet établissement auparavant, jamais même en avais-je supputé l'existence avant d'ouvrir ce blog.

Dois-je pousser plus loin mes investigations en me rendant sur les lieux ? Histoire de vérifier qu'on y parle politique et qu'on y trouve des chroniqueurs... gastronomiques ou culturels ? Bah ! Je suis assuré d'y trouver matière à un nouveau billet.

Et je leur devais bien ce petit coup de pub, non ?

Commentaires

Te cherche pas des excuses ! Tu crois quand même pas qu'on va te trouver des prétextes, non ? ;-)

Écrit par : M. | 23 octobre 2008

-> M. -> je t'ai connue plus encourageante. Jalouse, va !

Écrit par : Oh!91 | 23 octobre 2008

Bon, moi aussi j'ai maté le site, et y'a quand même une soirée "Garde Ton Slip"...

Donc tu ne viendras plus à Paris-carnet ? O_o
Pfff... féchié.

Écrit par : bénédicte | 23 octobre 2008

Mais non, pas jalouse, tu sais bien.
Dis, dans ta dernière phrase, c'est pas "devrais" que tu voulais dire ? Lab...sus ? ;-)
(rhôooooo, j'ai honte. Blague du matin... pas bien ! ;-))

Écrit par : M. | 23 octobre 2008

-> bénédicte -> Hey, t'as pas tout dit : c'est des soirées "garde ton slip... SI TU VEUX". C'est juste pour mettre les timides à l'aise.
Moi, c'est les 12 à 16 du mardi et du jeudi qui me font le plus tripper ! OK, c'est pas les horaires les plus commodes...
Pour Paris-carnet, pas d'inquiétude, on y est pas mal désappés aussi, d'une autre manière, j'ai pas de raison de bouder !
-> M. -> lab, sus ?... J'en connais une qui est allée traîner ses guêtres du côté de chez Bougrenette... Je me trompe ?

Écrit par : Oh!91 | 23 octobre 2008

certes tu n'as pas besoin de prétexte
mais s'il t'en fallait un, il est tout trouvé :o) petit malin, va!

Écrit par : ohlebeaujour | 23 octobre 2008

J'ai été voir le site bien sûr.Dis donc c'est chaud comme ambiance.Il y a même des après-midis à thème.lol.
En tout cas pourquoi eux s'appellent entre 2 eaux ? Mystère.
Et tu auras peut-être le droit à un tarif préférentiel.

Écrit par : Christophe | 23 octobre 2008

j'ose pas aller voir ... :-)

Écrit par : bougrenette | 23 octobre 2008

cet endroit n'a pas besoin de pub,et est sans interet;il est mal fichu,de plus la decoration est moche;enfin, toi et tes lecteurs faites comme vous voulez,vous etes prevenus.

Écrit par : chris | 23 octobre 2008

-> ohlebeaujour -> Il est des lieux où l'on n'entre pas sans appréhension. Peut-être à cause de la peur absurde qu'il serait plus difficile d'en sortir que d'y entrer . Alors les prétextes, ou les défis, oui, ça peut aider...
-> Christophe -> Et tu as remarqué ? Tous les thèmes ne se valent pas. L'un d'eux te tente ?
-> bougrenette -> j'y crois pas une seconde...
-> chris -> Pfff ! Bon, merci pour l'info, ça évitera qu'on aille ronger notre frein à oilp dans un endroit glauque... Mais t'as pas une adresse alternative, alors ?

Écrit par : Oh!91 | 24 octobre 2008

vilain garnement! bah justement c'est peut etre pas assez glauque,les canapés en skai et la lumiere pas assez tamisée ça ne me convient pas ,je prefere les endroits plus trash,plus hard,à l'ambiance virile et sans façon,à l'eclairage tres faible,au bout de qq minutes on s'habitue.Tous ces barasex ont repris le principe(en beaucoup moins bien) des événementielles et joyeuses jack-off party associatives lancées aprés les années noires, en 86 ou 87,tu sonnes,tu te deshabilles et ne gardes que tes chaussures,et confie ton sac à G le barman,qui s'enquiere de ton prenom et qui souvent fait l'effort de le retenir.Apres tu bascules petit à petit dans un autre temps,tu mattes d'abord les geules des mecs,puis leur queue,leurs fesses,leurs poils,leurs mains,leurs muscles,le premier contact arrive plus au moins rapidement et est hesitant au debut,mais l'ivresse de ce premier plaisir t'envahie rapidement, la promiscuité est grande,tu n'as plus aucun tabou ensuite et tu ne demandes qu'à recommencer avec 2 ou 3 autres "possible".Bien sur "ça le fait pas toujours", et je n'en attends pas plus qu'un plaisir immediat et sans lendemain,quoique Ramon ça a duré qq mois avant qu'il ne retourne à La coruna,et E une année,avant que je ne me lasse de nos rencontres.heu des adresses?mais tu es convalescent! non je peux pas ici,et tu les connais deja.
ps:j'ai un peu honte de polluer ton espace avec "ça",alors n'hesites pas à tout effacer.

Écrit par : chris | 27 octobre 2008

-> chris -> Effacer ? Mais tu n'y pense pas !... Que crois-tu que ce lieu cherche à être, sinon un espace d'expression, de témoignage, de récit. Je te remercie au contraire infiniment de t'en saisir, et de raconter. Et de te raconter. Y a-t-il là un excès d'impudeur ? Ou de l'intrusion ? Allons donc, de quoi donc ce blog est-il fait ? Tu ne pollues rien, écris ici sans honte et sans retenue. Merci à toi.

Écrit par : Oh!91 | 27 octobre 2008

Les commentaires sont fermés.