Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 septembre 2008

la culture et le prépuce

brutos9117.jpg

Il n'y a pas qu'une façon d'atterrir sur un blog. Il n'y en a pas trente-six mille non plus. Chez moi, tu y arrives par trois sentiers, proportionnellement assez égaux : en requête directe, c'est-à-dire que tu a mémorisé le nom du blog ou que tu l'as inscrit dans tes favoris ; par un lien, trouvé par hasard ou en connaissance de cause sur un autre blog ; ou par des requêtes sur un moteur de recherche. Et là, je dispose avec Blog-it Express d'un petit outil de veille qui me permet de connaître les mots clés utilisés. Et de les voir évoluer.

Et donc, comment c'est-y que ça évolue, les mots clés, chez entre2eaux ? Eh! bien je n'en suis pas trop mécontent : la culture pointe, mais si mais si, la preuve par ces dernières vingt-quatre heures...

Le "prépuce" reste le roi, certes. Si j'avais su que décrire un jour l'usage que je fais de cette petite partie de mon anatomie allait valoir à ce blog presque 25 % de ses accès par mot-clé, j'y aurais peut-être réfléchi à deux fois... Difficile de dire si c'est parce que c'est un sujet qui suscite un nombre invraisemblable de recherches, ou si c'est parce que j'apparais en bonne place sur la page google (7ème, donc en première page, 4ème si on omet l'accent). Prépuce, ici, en tout cas, c'est autour de 20 connexions par jour.

brutos7329_by_HowardRofman.jpgEt la branlette, dans toutes ses variantes, notamment collectives, lui emboîte le pas. "branles entre mecs", "branlettes entre potes", "branle gay", "branlette webcam", "je me suis fait branler" mais aussi "branleur manuel", où là je sens bien que je dois des excuses à tous les Manuel de ma vie embarqués bien malgré eux dans des séances masturbatoires - que je ne crois pas excessivement intellectuelles - chez moi... excuses d'autant plus méritées que je me suis récupéré un "causse (sic) du manque de spermatozoïdes", et que ce n'est sans doute pas sans rapport avec une autre requête, "causse emmanuel". Dans les même 24 heures, pour le rassurer, j'ai aussi eu un "fiso bougrenette" et un "wajdi guerrier". Y'a pas de rapport, mais comme ça, y'en a pour tout le monde...

Plus soft, ou plus hard, il y a les parties de vestiaires : "blog mecs nus en sueur", "mecs exhibs aux vestiaires", "mecs nus dans les vestiaires", "histoire en vestiaire gay", "vestiaire+nu".

Ou les approches interrogatives - "que faire dans un sauna gay ?" ou "sauna gay comment ça se passe sous les douches ?" - et affirmatives - "suceur", "suceur de queue" (alors que je n'ai jamais écrit que sur les suceurs de roues).

Et puis c'est tout. Les autres requêtes appartiennent à d'autres sphères, j'ose dire plus culturelles, ou sportives.

En guise de transition, je citerai cette "esthétique lesbienne", en notant d'ailleurs que ce n'est pas le premier indice d'une féminisation des requêtes ("mon blog lesbien", "photo douche dans vestiaire femme nue"). Ou "une passion la natation", signe que... j'aime l'eau.

Puis arrivent "françoise Hardy", en raison de cette chanson, "estampes japonaises + bonheur" (bon, ce blog les avait plutôt associées à un triste chagrin d'amour, les estampes, mais ce renversement ne me déplaît pas, signe de rémission), "abu nuwas "ma santé"" et "pump and circumstances partition". Tiens, je te le mets en écoute là :

Et puis surtout, une requête où j'arrive number one sur google - oui, j'ai bien dit number one : "le forestier soyons amants". Et là, je suis un tout petit peu plus fier que Nicolas ou que Laurent...

Commentaires

Pas lu le billet (il est tard, je devrais déjà être couchée) mais juste te dire que la première photo de ce billet est très belle et que je suis émue.
Tu comprends rien ? C'est pas grave !
Bisous mon choubichou !
:)

Écrit par : Fiso | 21 septembre 2008

-> Fiso -> Un peu de sancerre, et un rien t'émeut... bisou et bonne fin de week-end.

Écrit par : Oh!91 | 21 septembre 2008

Fiso,

Tu es trop émotive...

Écrit par : Nicolas J | 21 septembre 2008

Et moi je pleure encore, pourquoi personne n'arrive chez moi via des mots clefs propice à ce genre de réflexions ? :-)

Écrit par : Bougrenette | 22 septembre 2008

beau prépuce, beau prépuce mon cher
je suppose, je suppute que ça n'est pas le vôtre de prépuce
en tout cas, bravo pour le number one
mon number one d'aujourd'hui, c'est
bruno putzulu torse nu (http://www.google.fr/search?hl=fr&q=bruno+putzulu+torse+nu&btnG=Rechercher&meta=)dont je ne me suis pas encore remis (pas le n°1 mais son torse dans le film IRENE)

baiser langoureux à vous

Écrit par : ohlebeaujour | 23 septembre 2008

-> ohlebeaujour -> le mien, pas le mien ? Tiens donc ? Il m'était pas encore venu à l'idée de me le photographier, mon prépuce... je te rends ton baiser langue-oureux...

Écrit par : Oh!91 | 23 septembre 2008

oh c'est bon !
ça commence à devenir limite ici
j'viendrais plus
c'est vrai quoi
sans blague ...
et avec la langue
pffff

Écrit par : Bougrededémon | 23 septembre 2008

et pan !
y avait longtemps que j'avais pas confusé avec mon pseudo moi
:-) ça m'apprendra

Écrit par : Bougrenette | 23 septembre 2008

-> Bougred'hypocrite -> parce que tu crois peut-être que personne t'avait reconnue derrière ton masque de Tartuffe ?

Écrit par : Oh!91 | 24 septembre 2008

Nous sommes tous tentés d'asséner à ces notes ou commentaires ce "cachez ce sein..." mais c'est, pour moi en tout cas, un "vas, je ne te hais point"
C'était mon commentaire "Comédie Francaise"

Écrit par : JG | 24 septembre 2008

-> JG -> La preuve par toi que chez les classiques, on trouve réponse à tout. Mais que nous reste-t-il à inventer ? Puisque tu en parles, ça te dit, un plan Comédie française, un de ces jours ? J'ai à parfaire ma culture...

Écrit par : Oh!91 | 24 septembre 2008

Un PLAN Comédie francaise. Sûrement pas..

Pour que tu racontes dans ton blog comment on a baisé en pleine représentation des Précieuses ridicules entre deux rangées de fauteuis rouges. Ou caché entre les rideaux de l'avant scène. Encore mieux à trois dans le trou du souffleur...

Mais après tout pourquoi pas. .. Fantasmes quand tu nous tiens par les...

Écrit par : JG | 25 septembre 2008

°-O de pire en pire je sombre
La Comédie Française prend soudain une toute nouvelle envergure.

Écrit par : Bougrenette | 25 septembre 2008

-> JG -> Je me suis bien marré en te lisant. Qui te parlait de PLAN ? Je me contentais de plan, avec des minuscules, et une authentique visée culturelle... Cela dit, la version trou du souffleur ne me laisse pas indifférent ;
-> Bougrenette -> Et toi, je te soupçonne déjà planquée entre deux rangées de sièges...

Écrit par : Oh!91 | 25 septembre 2008

J'ai découvert quelque chose.
Il y a des Plans avec un grand P et des plans avec un petit p. Comme l'Amour avec un grand A (quoique je ne suis pas très sûr que Plan et Amour aillent ensemble)
Toi tu me proposes un plan avec un petit p, et tu réserves les grands P aux autres.
Et toi ? ton nom ça s'écrit avec un grand O ou un petit o? et tu as une petite b ou une grande B. Ce qui compte de toutes facons, c'est la manière de s'en Servir, avec un grand S. (ce sont ceux qui en ont une petite qui disent cela). Pour t'en servir, tu mérites plusieurs grands S, quoique pour l'instant, d'après ce que je sais, c'est plutôt calme ( avec un petit c- non, pas cul...)
Il me semble qu'après avoir enlevé le O, on pourrait enlever le Bas. Non?
En tout cas je te dis avec un grand R(Air?), tu me fais Rire

Écrit par : JG | 25 septembre 2008

La seule fois où j'ai regardé un truc comme ça pour mon blog, j'avais "baiser une pute aveyronnaise" dans les requêtes.

J'ai arrêté de regarder.

Écrit par : manu | 25 septembre 2008

-> JG -> Ma foi, les plans avec un grand P, ils sont pas légions en ce moment (note que les sorties au théâtre non plus), et bite s'écrit plutôt en minuscule. Mon grand S s'essaye à devenir petit s, mais j'ai pas encore toutes les clés du japonais. Je résiste encore et toujours au mal de mer et c'est déjà ça. Entre autre, grâce à ma grande M. (qui se reconnaîtra). Quant au Q, malgré les apparences, j'essaie de lui régler son sort en dehors de ce blog. Toujours branché pour une soirée cul-turelle ?
-> manu -> C'est bien la preuve qu'on y trouve des trucs pas très clairs, Dans ton blog...

Écrit par : Oh!91 | 25 septembre 2008

Super conseil. Auriez-vous des forums ou blogs à me recommander ?

Écrit par : Detranspirant | 04 avril 2010

Un vieux billet refait surface. Sur le prépuce. Une occasion pour moi et un coup de gueule, même si ce désenfouissement provient d'un "spam de comment".
J'ai été privé d'une grande partie de mon prépuce par stupidité, connerie, ignorance, convention, facilité, à l'âge de 3 ans
Et 40 ans plus tard, je le regrette encore amèrement et tellement...
Il y a 13 ans, quand j'ai vu la vie que j'avais tant désirée débarquer dans mon monde, tout braillant et tout rouge, puis tout bleu et enfin tout rose à la peua délicate et veloutée, mon cœur s'est gonflé de fierté,mes larmes ont coulé et je me suis promis : ce prépuce là, il survivra, cet être est une partie de moi et ne sera jamais mutilé. Je l'emmènerai à la vie adulte, intact, fort et fier.
J'ai tenu tête, j'ai refusé, je les ai envoyé chier tous ces médecins stupides à l'esprit étriqué, timides, qui n'osent pas prendre de risques, omniscients à la limite de l'aveuglement.
Mon fils est intact, je suis fier de moi, je suis fier de lui

Écrit par : buddy | 05 avril 2010

-> buddy -> Habituellement, je fais disparaître ce genre de spam, mais puisqu'il t'a permis de tomber là par hasard, je lui dois reconnaissance. Je suppose que l'on peut vivre heureux sans prépuce, mais je partage ton goût pour le principe d'intégrité... Autrement, "prépuce" a cessé depuis d'être un des premiers mots d'accès à mon blog, et Google, depuis, m'a relégué en eaux profondes. Ce n'est pas plus mal.

Écrit par : Oh!91 | 05 avril 2010

Oui, tu as bien compris, c'est un principe d'intégrité et surtout de choix. Ok, tu peux oppsoer que même dans ce cas, j'ai fait un choix, mais pas pour moi. Cependant, je pense qu'il faut relativiser.
Après, concernant, le mien, de prépuce, Je confirme, je vis très bien, avec un prépuce partiel, même si je me dis que, considérant le plaisir qu'il m'apporte, s'il était entier, ça serait sans doute... whaouh!!!
Mais je pense qu'à la longue, il doit y avoir une compensation naturelle sur l'intensité du plaisir procuré et que bien sur, tout ne réside pas dans un seul petit bout de chair, heureusement!
Bon, je vais tourner la page sur le prépuce, même si je reconnais que c'est une partie du corps de mon amour qui me procure énormément d'envie et de plaisir...

Écrit par : buddy | 05 avril 2010

-> buddy -> A vivre sans prépuce, l'on meurt sans embarras. Le prépuce ne produit du plaisir qu'à celui qui l'a connu, au fond...

Écrit par : Oh!91 | 08 avril 2010

dés l'intant que je regardes des branles et que j'entend jouir etque je vois les giclées je suis obligé de jouir à mon tour et souvent je m'arrange à jouir enmeme temps que le juteur c'est un vrai bonheur

Écrit par : solrelami | 24 juin 2013

-> solrelami -> musicien par le pseudo, et direct par l'urgence du besoin... un peu la version trash d'Oh!91. Bienvenue !

Écrit par : Oh!91 | 29 juin 2013

Les commentaires sont fermés.