Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18 septembre 2008

Thierry (3) l'annonce du crépuscule

39h.jpg

"Il y eut les mots, il y eut les gestes et les regards, il y eut les instants inventés, les plongeons l'un en l'autre, il y eut les lieux, nos lieux, grands espaces et bords de l'eau, il y eut les gestes encore, leur amplitude, leur intimité, il y eut les sourires et les éclats de rire, et les larmes aussi, il y eut une lune dans son treizième mois, une faune de pâturage, des champs et des chants, des lumières d'exception, il y eut un compagnonage en forme de destinée.

Il y eut tout ça dans le heurt parfois, dans le bon heurt pour reprendre ta voix. Et là, gravées, des images au diapason de nos rêves, des moments d'éternité.

j'aimerais tant que nous réussissions à inventer autre chose, à inventer encore..."

Olivier, septembre 2003

Et décidément, si je veux bien être lucide, les ruptures se ressemblent. Peut-être parce que les amours se ressemblent, et les enfermements...

Thierry, je t'en avais d'abord parlé là (mon amant de canicule). Ici, je t'en parlais encore (Clara, la baie de tous les possibles). Et puis là (ma valse autour du monde).

Commentaires

J'ai lu ton histoire, l'histoire de Thierry, votre histoire. Je l'ai lue pour mieux comprendre tes mots : j'aimerais tant que nous réussissions à inventer autre chose, à inventer encore...

Il y a des ruptures qui ne sont pas vraiment des ruptures. La rupture de quoi ? De quelle liaison ? Des corps ?

Écrit par : Chiron | 18 septembre 2008

-> Chiron -> Ça avait commencé par une rupture des corps, je crois, pourtant nous étions bien l'un avec l'autre... Et puis le départ de ma grand-mère, le chagrin de ma mère, l'attraction terrestre de la situation établie, il m'avait fallu choisir. La peine fut moins compliquée à gérer que celle, plus récente, de mon histoire avec Saiichi... Merci de rester dans ces parages.

Écrit par : Oh!91 | 18 septembre 2008

belle histoire, belle passion...j'aime ces moments forts...et ton Thierry est un bien bel homme apparemment...je crois savoir qu'il passe de temps en temps pas très loin de ma province...

Écrit par : arthur | 15 septembre 2011

-> arthur -> Pas fâché de t'avoir entraîné vers ces rivages amoureux d'autrefois, et de leur avoir ainsi redonné une petite vie...

Écrit par : Oh!91 | 21 septembre 2011

Les commentaires sont fermés.