Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03 septembre 2008

à sec

rn10_1771519_1_20071018_px_501__w_ouestfrance_.jpg

Celui qui te parle est un défenseur du service public. Devant l'éternel. Mais que veux-tu, il demeure parfois immensément perplexe devant certaines conceptions à la française du service au public.

Ainsi en va-t-il des équipements sportifs, et notoirement des piscines.

Donc lundi soir, comme à l'accoutumée, sortant du boulot je me dirige vers Roger Le gall, ma piscine de prédilection dans le 12ème arrondissement de Paris. Et là : fermée pour vidange, jusqu'au 14 septembre. Je suis un peu énervé, forcément. Contre moi-même, surtout, de ne pas avoir été suffisamment attentif à cette information, pourtant affichée depuis 15 jours paraît-il à côté du guichet : après tout, il faut bien faire des vidanges de temps en temps : question d'hygiène. Et puis Paris a tant de piscines.

Donc, et pour ne pas risquer de me casser le nez une seconde fois, je prends mon  téléphone : Georges Vallerey dans le 20ème ? fermée pour vidange, jusqu'au 14 septembre. Piscine de Reuilly  dans le 12ème : les horaires d'ouverture pendant la période scolaire vous seront communiqués ultérieurement. Joséphine Baker dans le 13ème : avaries toujours pas maîtrisées, ouverture reportée...

Argh ! Je ne suis pas allé plus loin.

J'avais déjà passé le samedi, dans ma banlieue, à galérer au milieu d'horaires tous uniformes pour arriver à nager quelque part malgré la fermeture de la piscine de Mennecy depuis huit mois.

Voilà : il y a le public familial (et accessoirement les centres de loisir), qui justifient l'ouverture  estivale ; il y a les obligations liées aux usages scolaires, qui imposent que tout soit à nouveau en état au 14 septembre. Et puis les autres, eh! bien ils n'ont qu'à aller se faire voir ! Toi, pratiquant anonyme, sans pouvoir et sans parole, dépourvu de club, libre mais ligoté, tu attendras, comme tout le monde. Et tu iras nager où on te dira, quand on te dira !

Et je ne parles même pas de celles qui sont fermée pour travaux : Mennecy, dans l'Essonne : depuis huit mois et travaux.pngpour une période indéterminée. Montrouge, qui devait rouvrir en septembre aprés trois ans de fermeture, mais dont l'ouverture est reportée. Villejuif, qui devait ouvrir au printemps, mais qui est maintenant annoncée pour l'été de l'année prochaine. Le Kremlin Bicêtre, fermée depuis plus de 9 ans... A croire que ni les ingénieurs-concepteurs, ni les élus qui ont en charge la gestion de ces équipements ne savent ce que c'est qu'une piscine, ce que c'est que nager, ce que c'est qu'un entraînement, et quelles peuvent être les attentes du public.

Il se trouve que j'ai vécu 4 ans à Budapest. On ne peut pas dire là-bas que les scolaires soient moins pris en considération, bien au contraire. Mais quand une piscine ferme, ils s'assurent toujours que celle d'à côté sera ouverte. Et puis les horaires, c'est pas entre 12h et 13h 15, suivi de deux soirs par semaine. Elles ouvrent à 6h du matin, elles ferment à 22h, l'accès du public est continuel, dimanche et jours fériés compris. Tous les bassins sont  équipés de lignes d'eau pour que tu puisses faire tes longueurs, sans être dérangé par les mouflets qui, trés légitimement, sont là pour s'amuser ! Je ne sais pas comment ils font. Disons que le premier critère dans la gestion, c'est le public : le reste, les horaires, le roulement des équipes, les arrêts pour maintenance, c'est organisé en fonction de celui-ci. Et pas le contraire.

C'est dingue comment chez nous, des fois, il faut toujours qu'on fonctionne sur le rythme imposé par l'administration, comme des moutons, sans prise sur la réalité de la vie et des pratiques. Et merde !

P'tet que c'est le moment d'aller noyer ça à la comète !

Commentaires

Quoi ? Un billet où l'on parle du KB sans lien sur mon blog et sans promotion de ses bistros !

Écrit par : Nicolas J | 03 septembre 2008

-> Nicolas -> T'as qu'à parler un peu plus des mésaventures de la piscine... c'est vrai, quoi, j'ai galéré pour trouver des news. Bon, pour ta peine, je te mets la moitié d'un lien : Kremlin pour la piscine, et Bicêtre pour ton blog... Quoi que j'aurais pu faire le contraire... et un p'tit bonus pour not' comète préférée

Écrit par : olivier | 03 septembre 2008

Merci ! Tiens, à force de lire ton blog sous netvibes, je n'avais pas remarqué ta nouvelle banière. C'est nouveau ?

Écrit par : Nicolas J | 03 septembre 2008

-> Nicolas J -> Trois semaines demain... C'est fun, hein ?!?

Écrit par : olivier | 03 septembre 2008

Elle est très bien ! Mais la gonzesse à droite n'a pas beaucoup de nichons.

Écrit par : Nicolas J | 03 septembre 2008

Tout à fait d'ac avec toi en ce qui concerne les piscines. Et encore, tu oublies Les Halles en travaux depuis décembre, Pailleron en vidange etc.... Si la Seine était un peu plus propre, dire qu'il suffirait d'enfiler une ou deux vodkas avant d'aller piquer une tête ... Ce serait tout de même plus simple

Gat

Écrit par : Gat | 03 septembre 2008

-> Gat -> Chiche, pour la Seine ? Ca arrivera peut-être plus vite qu'on ne croit : on y a même trouvé des truites de mer, cet été, du côté de Suresnes, signe que la qualité s'améliore à toute vitesse. En tout cas, ça va plus vite que les travaux dans les piscines.

Écrit par : olivier | 03 septembre 2008

Il faut ramer pour nager, un comble ! ;-)

Écrit par : Philippe | 03 septembre 2008

Bien ton billet !
Quand on voit déjà comment on se nage tous dessus (ce qui t'arrange parfois, je sais) quand toutes les piscines sont ouvertes, on imagine ce que c'est quand la plupart sont fermées.
Comme je n'aurais pas faut mieux, je relaie chez moi :)
Bisous mon chou
;)

Écrit par : Fiso | 03 septembre 2008

A Toulouse, j'ai laissé tomber. Le peu d'horaires disponibles en dehors de ceux laissés libres pour le club de natation, les cours privés, les scolaires, fait qu'il est impossible de nager à son rythme.
Mauvaise gestion des couloirs oblige, on se retrouve à crawler derrière une mamie cacochyme ou au contraire à se sentir poussé par un ex-champion olympique surpuissant...
:-))

Écrit par : monsieur Poireau | 04 septembre 2008

-> Philippe -> lol. Et pas perdre espoir...
-> Fiso -> Merci pour le relais. Mais qu'est-ce que tu insinues là ? tu sias bien que ce que j'aime le plus quand je nage, c'est nager, m'enfin !
-> Monsieur Poireau -> Le coup de la mamie cacochyme (respect pour elle), c'est du vécu ! Quant à la gestion des "lignes d'eau" par les chefs de bassin, y'aurait un roman à écrire ! Merci de ton témoignage et à bientôt.

Écrit par : olivier | 04 septembre 2008

Renoncer à nager, et te mettre au deltaplane... les couloirs aériens sont toujours ouverts ! (si t'as le matos)
Je déconne mais je compatis... Bisous

Écrit par : Lancelot | 08 septembre 2008

-> Lancelot -> dans la catégorie, j'avais aussi pensé au saut à l'élastique, au ski nautique, à la spéléo... finalement, chuis con de m'arrêter à des problèmes de piscine !

Écrit par : olivier | 08 septembre 2008

Les commentaires sont fermés.