Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 juin 2008

les violons aussi savent pleurer

Ceci n'est pas une dédicace de plus à Saiichii. C'est un peu le contraire, un message d'amour que lui m'envoie, une offrande. J'ai pleuré en entendant les premières envolées, il sait pourquoi. J'aime la rugosité du violon de Suwanai. C'est une virtuose admirable. Ce qu'elle interprète ici, c'est un peu mon concerto fétiche. J'ai l'impression que Tchaïkovsky m'a toujours accompagné avec cette composition au romantisme charnel.

Les deux premières vidéos forment le premier mouvement de ce concerto pour violon en ré :

L'orchestre (le philharmonique de Moscou je crois) ne livre pas là la meilleure interprétation que je connaisse, mais les solos de violons de Suwanai sont saisissants :

Et c'est surtout dans ce deuxième mouvement, sur un registre tout en émotion (malheureusement ici un peu tronqué)....

...puis dans le troisième, avec une vélocité qui embrasse les octaves, que le violon se met à nu..

.

... et laisse paraître son âme.

Commentaires

Merci pour ce beau partage.
Je t'embrasse

Écrit par : M. | 29 juin 2008

-> M. -> Je suis content si tu as aimé.

Écrit par : Oh!91 alias entre2eaux | 30 juin 2008

j'me souviens d'une violoniste, une ultra-cochone ki m'a appris plein de choses sur le sexe. J'te promets, j'étais choké.

Écrit par : wajdi | 30 juin 2008

-> wajdi -> Bah ! moi, c'est un violoncelliste qui m'en a appris, et ça m'a même pas choqué.

Écrit par : Oh!91 | 01 juillet 2008

Les commentaires sont fermés.