Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19 juin 2008

Europe : plus qu'à peaufiner le travail

drapeau européen.jpg

Donc résumons nous :

  • La semaine dernière, le 10 juin, l'Europe a adopté la Directive "temps de travail"(accord entre les ministres des affaires sociales des 27 États membres). La durée maximale hebdomadaire de travail, auparavant fixée à 48 heures, pourra atteindre 60 ou 65 heures, au nom de dérogations résultant d'accords directs entre employés et employeurs. Le temps de garde des médecins pourra ne plus être compté comme du temps de travail.
  • Hier, à midi, malgré de très nombreuses mobilisations, le Parlement européen a avalisé la Directive retour. L'amendement de rejet wozniak.jpgprésenté par la gauche unitaire européenne a été écarté. D'autres amendements progressistes qui auraient obligé à aller à une seconde lecture ont aussi été rejetés. Une grande partie du Parti Socialiste Européen n'a même pas appuyé ses propres amendements, ce qui a donné une très large majorité à la droite. Il n'y aura donc pas de seconde lecture. La directive prévoit, entre autres, la possibilité d'incarcérer et d'expulser des mineurs non accompagnés, de déporter les immigrés vers des pays qui ne sont pas leurs pays d'origine et de leur interdire de revenir dans l'Union européenne pour une période pouvant aller jusqu'à cinq ans à compter du jour de leur expulsion. Elle porte à 18 mois la durée possible d'enfermement dans des camps de rétension pour étrangers. Dans la version finale du texte, ont été supprimées diverses garanties et dispositions destinées à permettre aux immigrés d'introduire des recours légaux contre leur expulsion, ce qui pourrait priver les immigrés souhaitant demander l'asile politique d'exercer ce droit essentiel.
  • La semaine dernière, l'Irlande a rejeté cette Europe-là par référendum, mais tous les dirigeants européens s'accordent à dire que ça ne doit pas remettre en cause le processus de ratification du traité de Lisbonne.
  • Et dans 10 jours, Nicolas Sarkozy, principal initiateur de ce "mini-traité", prend la présidence de l'Union européenne pour six mois.

A quoi doit on s'attendre ? La Directive "travailler plus", c'est donc fait, la Directive "gagner moins", ça aussi c'est fait (y'a même pas eu besoin de Directive d'ailleurs, le marché s'en occupe tout seul). La Directive "camps d'enfermement pour les noirs et les arabes, accessoirement pour les asiats", ça aussi c'est fait... Reste la Directive "les vieux au turbin", la Directive "interdiction du droit de grève" (heu ! pardon, on dit "service minimum"), la Directive "zéro centime pour l'audiovisuel public", la Directive "interdiction de référendums sur les institutions européennes"... Finalement, il lui reste un peu de boulot quand même pour nous la peaufiner, notre belle petite Europe qu'on aime.

Commentaires

Et dans ce riche et beau pays, nos anciens devront, comme cette mamie anglaise, s 'arracher 7 dents avec une pince , faute d' argent pour aller chez le dentiste ... il nous faut d 'urgence apprendre l' action solidaire ! nous envisageons de lancer un Fonds National de Solidarité Citoyenne, mais sans espoir : les français sont des larves et il leur faut encore des coups pour qu'ils comprennent.

Écrit par : Les R.G. | 19 juin 2008

Et a-t-on vu quelqu'un bouger, quelque part ?
Même pas moi, je le déplore.
A force de faire plier, ils sont arrivés à cette parfaite application du chacun pour soi. Et ne craignent aucune rébellion avant longtemps.

Écrit par : Olivier Autissier | 19 juin 2008

On a instauré une peur de l'avenir qui ronge les personnes..qui les ronge et les empêche d'être attentif et d'avoir les idées claire..
Ils ne savent plus réagir. Hier sur le marché une représentante d'association faisait signer une pétition pour qu'une jeune femme
ne soit plus ennuyée par la police. Une femme battue qui a réagi, a demandé le divorce et s'est faite refoulée sans raison.
Eh bien les gens hésitent à signer. ils ne veulent pas que leur nom soient cité.
Ils prenaient lâchement la fuite.
Et pareil dans tous les domaines.
Avec mon gamin en centre spécialisé, les parents baissent la tête. le principe est le même..
Et peut-on leur en vouloir? oui et non
Ce n'est que reculer pour mieux sauter car il faudra sauter à moins de perdre totalement son identité et de cela beaucoup n'en sont pas encore conscient.

Écrit par : christie | 19 juin 2008

Tu as raison de souligner ces Directives, et de demander ce que nous attend avec la future présidence française de l'Union...

Écrit par : Fauvette | 19 juin 2008

Putain c déprimant.

Keske c'est dur de vivre dans un pays riche.

Écrit par : wajdi | 19 juin 2008

résumé parfait
situation lamentable
de quoi se faire de la bile
espère réaction populaire parce que côté parti politique "de gauche" on ne voit rien venir

@wajdi
"Keske c'est dur de vivre dans un pays riche"
bine trouvé :-)

Écrit par : céleste | 19 juin 2008

-> les R.G. -> Je vois bien où on va, les petits vieux, qui devront travailler jusqu'à leur mort, ou vendre leurs dents pour s'acheter à manger, je partage ton constat sur la visions de la société qu'ils nous promettent, mais je ne crois pas que les Français (ni les autres) ne soient à ce point indifférnts à ces dérives. Il y a de la paralysie, parce que'il n'y a pas de perspective. Et putain, sans perspective, que c'est dur de se mobiliser, de croire en autre chose. Ton projet de fonds solidaire, c'est normal qu'il n'y ait pas d'adhésion spontanée, il a sans doute d'abord besoin de gagner en crédibilité. Je crois pas que les gens aient besoin de plus de coups, pour réagir. Je crois qu'ils ont besoin d'un horizon. Et force est de constater que pour l'instant, la gauche ne contribue qu'à épaissir le brouillard ;
-> Olivier Autissier -> Avant longtemps ? Je ne sais pas. Après tout, quand des dynamiques se mettent en place, des fois, les choses peuvent bouger plus vite que prévu. Tu vois, malgré le vote Sarkozy, j'ai toujours l'impression que y'a des potentiels de résistance forts, et que si à un moment donné l'action paraît utile, comme une prise de conscience de la force du tous ensemble, ces potentiels-là peuvent s'animer et tout emporter...
-> christie -> Ce que j'aime bien chez toi, c'est que tu ne culpabilises pas l'inaction, tu cherches à la comprendre. Je crois que c'est bien de ne pas rejeter d'un revers de main tous les désespérés de l'action collective, sinon on a peu de chance qu'un jour ils puissent se reconnaître dans un mouvement et le rejoindre, alors qu'on aura besoin d'eux ;
-> Fauvette -> Bon ben maintenant on sait quoi attendre de la présidence française : rien ! C'est officiel ;
-> wajdi -> ce qui est dur dans un pays riche, c'est quand ses dirigeants se résolvent à le voir basculer dans la pauvreté, voire organisent ce mouvement, pourvu qu'ils préservent non pas la fortune des oligarque, mais la croissance exponentielle de leur patrimoine. Je te rassure, à ce rythme là, dans même pas deux décénies, on est un pays du tiers monde. Et une grande partie de l'Europe avec ;
-> céleste -> on fait quoi pur réveiller la gauche ?

Écrit par : Oh!91 alias entre2eaux | 21 juin 2008

Les commentaires sont fermés.