Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 mai 2008

la vie des hommes

548557101.jpg

Ce 22 mai n'est pas comme les autres. Ni pour ces centaines de milliers de personnes qui s'apprêtent à défiler pour tenter de défendre le droit à la retraite, c'est à dire une certaine conception de la vie des hommes, ni pour ceux qui ne pourront y participer, comme moi, mais qui espèrent dans ce sursaut de mobilisation, ni pour Saiichi, qui a en fin de matinée un rendez-vous à la préfecture, sans trop savoir ce qui l'attend.

Je l'ai retrouvé hier soir tard fébrile, inquiet, parfois tremblant. Il triait ses papiers. Ne rien oublier. Tout montrer. Toutes ces lettres de soutien. Tous ces témoignages qui disent la réussite de son intégration dans la société française. Tous ces bulletins de paie qui montrent la réalité de sa condition salariée et l'absurdité des décisions administratives prises à son encontre.

Je l'ai longuement serré dans mes bras comme on tient un oisillon au creux de ses mains pour lui transmettre de la chaleur. Et puis nous avons dormi l'un près de l'autre comme nous en avons pris l'habitude ces derniers jours.

Entre une confirmation d'obligation à quitter le territoire (le recours contre cette décision sera traité en audience par le tribunal administratif le 4 juillet) et la remise d'une carte de séjour d'un an, avec la reconnaissance d'une erreur administrative, tout est possible : un récépissé de 15 jours, comme il en a été remis récemment dans l'affaire des travailleurs sans papier, une carte de séjour de trois mois avec obligation de retrouver un emploi d'ici-là... Et toutes les réponses ne se vaudront pas. 

Tout à l'heure dans le bureau de la préfecture, nous entendrons en sourdine les premiers cortèges se former. Et nous aurons le résultat de cette étape dans le combat de Saiichi. C'est drôle comment se joue parfois la vie des  hommes.

Commentaires

Je croise les doigts pour lui, sincèrement !

Écrit par : christie | 22 mai 2008

@ S. : j'espère ke tout ira bien pour toi tout à l'heure. Je croise mes doigts avec ceux de Christie. Et si ce n'était pas le cas, compte sur moi pour te transmettre la force de combattre encore.


@ Oh!91 : putain c'est pas vrai, relis tes trois premiers paragraphes, on dirait un pastiche du pastiche de Balmeyer...

Écrit par : WAJDI | 22 mai 2008

-> Christie et WajDi -> Merci. Apparemment, ça a marché. Ils viennent de lui remettre un récépissé de trois mois, et une convocation pour retirer une carte de séjour d'un an le 25 juin prochain. Ouf ! La nana lui a dit que c'est le ministère qui avait donné son accord. La mobilisation a payé !
-> WajDi -> Ca, quand on est bien pastiché, l'original finit par ressembler au pastiche, et non l'inverse. Et encore, attend que je raconte ma soirée de pleine lune, lundi dernier... Oh!91 va devenir lourd à porter.

Écrit par : Oh!91, modèle dépassé | 22 mai 2008

C'est génial, une aussi bonne nouvelle, j'applaudis.

Écrit par : Bougrenette | 22 mai 2008

Contente pour vous! :)

Écrit par : Nadaiya | 22 mai 2008

Comme dirait Nicolas, ça s'arrose !

Écrit par : Fiso | 22 mai 2008

Excellente nouvelle..Je suis très contente pour S. !

Écrit par : christie | 22 mai 2008

Merci pour la bonne nouvelle :)

Écrit par : Olivier Autissier | 22 mai 2008

A WajDi : Wow, critique littéraire maintenant ? La surprise continue... ;-) Bon d'accord, on n'est pas vraiment "en littérature" ici.

A Oh91! : Finalement, à les relire ces paragraphes, c'est pas terrible terrible ;-) Et je n'ai pas d'avis sur Herr Balmeyer...

Écrit par : DonDiego | 23 mai 2008

Je vous remercie à tous. C’est grâce à vos soutiens que j’ai pu continuer ce combat. Je n’arrive pas à trouver les mots pour bien exprimer ma reconnaissance. Je vous dis à tous de tout mon cœur « Merci » et « Arigato » !!

Écrit par : Seiji | 24 mai 2008

-> A tous et toutes -> S. vous a répondu, je sais que ça vient du fond de son cœur. M'en voulez pas de rien ajouter.

Écrit par : Oh!91 | 26 mai 2008

Les commentaires sont fermés.