Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06 mai 2008

la porte de la salle de bain (suite)

1512033563.jpg

Donc, j'en ai parlé. Ça doit être aussi un effet "blog". Et j'ai pu vérifier que ça n'avait jamais traumatisé que moi. J'avais entre 6 et 7 ans, lui entre 7 et 8, il avait refermé sous mon nez la porte de la salle de bain, avait revendiqué son droit à l'intimité, ou à simplement devenir grand, et j'étais resté seul avec ce manque, qui deviendrait une quête, où s'est peut-être nourrie mon attrait pour les hommes. J'en avais parlé là (voir le jour où la porte s'est fermée).

C'est ma mère que j'ai interrogée la première. Elle m'a confirmé qu'elle n'en avait gardé aucun souvenir. Elle s'est contentée de dire qu'on était vraiment très petits encore quand on prenait notre bain ensemble. Puis avant-hier, j'ai demandé à mon frère. Pareil. Effacé de son disque dur. Cet épisode n'a donc bien eu de sens que pour moi. Dans le secret.

Mais mon frère m'a par contre raconté une autre anecdote, qui n'est sans doute pas sans rapport.

Maman avait un collègue, prof d'EPS en collège. Il était venu un soir à la maison, accompagné de son fils, un poil plus âgé que nous. Il serait entré dans la salle de bain par inadvertance. Et nous voyant ensemble dans la baignoire, il se serait marré comme un tordu. Mon frère dit qu'il n'en ressentit pas de gêne, mais le seul fait qu'il s'en souvienne semble indiquer le contraire.

Sans doute, la honte qu'il avait ressenti n'était pas tant d'avoir été vu nu, mais d'avoir été vu plus enfant qu'il n'eut souhaité le paraître devant un grand ! En m'excluant de son bain, il franchissait un échelon d'âge. Dans mon esprit, il faisait de la nudité un graal, et donc très vite mon phantasme.

Et voilà comment j'arrive à me faire tout seul des petites séances de psychothérapie perso et pas chères à l'occasion de retrouvailles familiales...

Commentaires

c'est aussi à ça que ça sert, la famille :-)

Écrit par : L'Elephant | 06 mai 2008

Oui mais la nudité n'était-elle 'visible' ou 'accessible' si tu préfères, chez vous, qu'au moment du bain ? Je trouve que l'équation : "moment du bain + nudité + interdit + porte fermée + frustration + attrait du tabou = homosexualité" est un peu rapide et simpliste.

Quant au fils du prof de gym (lourd passif héréditaire, déjà...) qui entre 'par inadvertance' dans la salle de bains chez des gens qui l'invitent, il ne devait pas être bien clair non plus, çuilà.... Surtout s'il a ricané un peu trop fort.... Tant qu'à faire de la "psycho pas chère", lançons-nous... ;-))

Écrit par : lancelot | 06 mai 2008

Et c´est depuis que tu kiffes les bains de mousse sur les dancefloor et le sexe anal avec un canard en plastique?

Écrit par : zarxas | 08 mai 2008

-> L'Eléphant -> la preuve... En même temps, c'est la première fois que j'aborde le sujet, c'est donc à ça que sert... surtout le blog !
-> lancelot -> Ben oui, en fait. C'est à dire que j'ai pas vraiment de souvenirs de mon frère nu. Je me souviens du bain, parce que je crois que c'était un moment joyeux, je l'associe même pas à la nudité. Sauf à partir du moment où ça a été interdit ;
-> zarxas -> T'as tout compris.

Écrit par : Oh!91 alias entre2eaux | 09 mai 2008

Les souvenirs que nous gardons peuvent être différents de ceux de nos proches même quand les évènements ont été vécus conjointement. Certains les effacent, d'autres ne gardent qu'un moment précis...
Je pense, à mon humble avis, que cet évènement t'a (je peux dire tu ?) marqué parce que tu l'associes à tes préférences sexuelles. Je ne pense pas qu'il en soit la cause, c'est bien plus compliqué que cela, mais il fait partie de ton identité.
J'espère me faire comprendre... :-)
(...partie de commemtaire effacée, à la demande de son auteure...)
Seulement, je m'intéresse aux phénomènes de la mémoire, entre autres.

Écrit par : Malvina | 22 juin 2008

-> Malvina -> Merci de ton passage et de ce commentaire qui me touche. C'est aussi une façon d'exhumer ces billets qui sont importants pour moi. A bientôt j'espére.

Écrit par : Oh!91 | 22 juin 2008

Les commentaires sont fermés.